Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Mon grand frère le zombi

Florent et moi, on ne se parle pas. Je peux faire tout le bruit que je veux, il n’entend pas. Ce n’est pas facile, quand on a six ans, d’avoir un frère de dix-huit ans!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

 

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal, une fillette de six ans, Léa, qui cherche à passer du temps avec son grand frère de 18 ans, Florent; celui-ci préfère sa musique, son jeu vidéo et la compagnie de ses amis.

    « Pourtant, j’aimerais bien être seule avec lui… »

    « Florent préfère inviter Math, Superman, Tintin et Jean-Lou. Quand ils jouent de la guitare et des percussions, ils font vibrer les murs de la maison. »
     

  • Récit qui raconte les multiples tentatives des parents pour faire garder leur petite fille Léa par le grand frère, qui affiche un grand manque d’intérêt pour sa petite sœur.

    « Maman insiste : Mon Chouette, veux-tu garder Léa? Florent résiste. Il nous tourne le dos. Il ne s’intéresse qu’à son jeu vidéo. »

Présentation

  • Caractères noirs lisibles sur fond généralement blanc, qui changent parfois de couleur et de grosseur, selon les émotions démontrées.
  • Illustrations colorées et caricaturales, sur chacune des pages, qui partagent équitablement l’espace avec le texte; les teintes des images, sombres au début puis plus lumineuses vers la fin, marquent bien la transformation positive du grand frère.
  • Rabat à la première de couverture qui présente l’auteure et l’illustrateur.
  • Dimensions : 19,5 cm x 23 cm; couverture souple. 

Langue

  • Registre courant contenant des phrases généralement courtes où Léa est la narratrice participante.

    « Un jour, mon frère a demandé : Papa, tu me prêtes la voiture? »

    « J’ai dit oui, enchantée. »
     

  • Champ lexical qui exploite la relation difficile entre un enfant et un adolescent dans une même famille.

    « Pas étonnant, mon frère ne parle jamais de moi. »

    « Alors, j’ai pris mon grand frère par la main. Il m’a souri enfin. »
     

  • Quelques figures de style qui ajoutent de l’humour au texte et qui sont appuyées par les illustrations (p. ex., hyperbole, onomatopée, répétition, comparaison, énumération, métaphore).

    « Quand il sort du lit, on dirait… un Zombi! »

    « BLip BLip BLip BLip … »

    « Choupette, pette, pette! Choupette, pette, pette! Choupette, pette, pette! »

    « Moi, je préfère crier comme une trompette… »

    « Florent et moi, on a joué au cheval, au renard, au chimpanzé. »

    « Puis il mange, le nez dans son assiette. »
     

  • Séquences descriptives entrecoupées de séquences dialoguées placées à l’intérieur de bulles qui donnent l’allure d’une bande dessinée et qui apportent du rythme et de la légèreté au texte.

    « Parfois, maman et papa veulent sortir. Ils lui demandent gentiment : Florent, veux-tu garder Léa? »

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à raconter une suite à l’histoire avec les personnages de Léa, Florent et Émilie Carole.
  • Demander aux élèves de dresser une liste d’activités que Florent et Léa pourraient faire ensemble.
  • Former des groupes de deux et inviter les élèves à faire un jeu de rôles entre Léa et Florent ou un autre personnage de l’histoire.

Conseils d'utilisation

  • Discuter au préalable des relations familiales qui peuvent être tendues, surtout quand un enfant et un adolescent font partie de la même famille.