Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Je suis fou de Vava

« Si je m’approche trop près d’elle, mon cœur se met à battre à toute vitesse. On dirait qu’il va sortir de ma bouche pour tomber par terre. Je le vois là, à mes pieds, sur le point de se faire dévorer par une colonie de fourmis. »

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Un personnage principal, Vieux Os, un jeune Haïtien de Petit-Goâve, entouré de plusieurs personnages secondaires dont Vava (l'amie dont il est follement amoureux), Da (sa grand-mère), Marquis (son vieux chien), l'oiseau noir (son complice), Didi (sa cousine) et Frantz (son ami).

    « Ici, je suis avec ma grand-mère Da. Tout le monde l'appelle Da. »

    « Je t'envoie cette lettre par mon complice, l'oiseau noir, pour te raconter l'été de mes dix ans. »

    « Comme toujours, mon chien Marquis m'attend à la porte. On ne se quitte jamais. »
     

  • Récit évoquant les émotions générées par la déclaration d'amour du jeune homme; sujets pouvant plaire aux garçons et aux filles (p. ex., été, vacances, amourette, jeunesse, nature, Haïti).

    « Le mois de juillet me rend toujours triste. J'ai peur que Vava ne parte en vacances avec sa mère. Vava ne sait pas que je suis fou d'elle. »

    « Vava habite de l'autre côté de la colline. Je ne l'ai pas vue venir. Elle est arrivée dans mon dos, comme toujours. Elle porte une robe jaune. »

    « Je suis seul sur la galerie et tous les diables de l'enfer se trouvent dans ma rue. Da ouvre la porte juste à temps pour me tirer de là. Je me blottis, dans le lit, contre le ventre chaud de Da. »
     

  • Œuvre non paginée; nombreuses illustrations détaillées et en couleurs, sur pleine page, permettant d'établir un lien avec le texte, de se représenter la vie du peuple haïtien et de ressentir les émotions des personnages; courte dédicace de l'auteur au début de l'œuvre; aperçu de la table à dessin de l'illustrateur à la fin; éléments graphiques facilitant l'interprétation du texte (p. ex., points de suspension, parenthèses, lettres majuscules, astérisques).

    « J'aimerais être Frantz… »

    « P.S. : J'ai aussi beaucoup d'amis, mais c'est Marquis (mon chien) mon meilleur ami. »

    « MARQUIIIS! NOOON!!! »

    « Da et moi, on aime rester tard sur la galerie à chercher mon étoile. * »

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; style simple convenant au lectorat visé; vocabulaire familier parsemé de quelques mots nouveaux facilement compréhensibles grâce au contexte ou aux illustrations.

    « Chaque après-midi, Da arrose la galerie. J'aime m'allonger pour regarder les fourmis noyées dans les fentes des briques. »

    « On joue souvent au foot dans le petit parc où Oginé, le palefrenier, attache les chevaux. »

    « Timise, la guérisseuse, est venue ce matin. Elle m'a longuement massé avec de l'huile de palmacristi. Elle me fait peur avec sa tête de vautour. »

    « Et brusquement, j'ai une envie irrésistible d'apporter un bouquet de fleurs sauvages à Vava. »
     

  • Formes et types de phrases simples facilitant la compréhension de l'œuvre et favorisant la lisibilité.

    « Et si les poissons me mangeaient la jambe? Ils savent sûrement que j'ai déjà mangé du poisson. »

    « Regardez-le bien : c'est le notaire Loné, habillé de blanc, avec canne et chapeau. Autour de lui, les gens courent dans toutes les directions. Mais lui, il se promène sous la pluie sans recevoir une seule goutte sur son costume. »

    « C'est la bicyclette du forgeron. Elle est rouge comme celle de tous mes rêves. »
     

  • Plusieurs figures de style (p. ex., métaphore, hyperbole, antithèse, pléonasme, interjection, comparaison, métonymie) représentant concrètement des sensations et des pensées tout en ajoutant de la vie au texte.

    « Vava, c'est mon soleil. »

    « Vava ne sait pas que je suis fou d'elle. »

    « C'est la fin de l'après-midi et le début du soir. »

    « C'est Vava que je veux faire rire, moi. »

    « Ah! J'ai chaud. J'ai froid. Je me sens mal. »

    « Les grands yeux noirs de Vava viennent se poser, comme des papillons, sur mes paupières. »

    « Toute la planète doit savoir que Vava m'aime. »
     

  • Séquences descriptives permettant de se situer dans le temps et le lieu en plus d'apporter des précisions sur les personnages, leurs gestes et leurs émotions. Aucune séquence dialoguée.

    « J'habite à Petit-Goâve, où il y a des montagnes qui montent jusqu'au ciel. La mer turquoise et chaude s'étend au bout de ma rue. »

    « Le soleil paraît toujours plus vif après la pluie. On dirait que chaque flaque d'eau reçoit un rayon lumineux. »

    « Elle porte une robe jaune.
    On dirait une flamme qui se promène dans un champ de maïs. »

    « Didi veut que je danse avec Vava. Et quand elle a mis ma main dans celle de Vava, mon cœur s'est mis à battre si fort que j'ai arrêté de respirer. »

Référent(s) culturel(s)

  • Référents de la francophonie internationale, à savoir des noms de lieux et de personnages typiquement haïtiens (p. ex., Petit-Goâve, rue Fraternité, Da, Vava, Didi, notaire Loné, Timise, Passilus, Montilas).

 

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, d'effectuer une recherche dans Internet sur un village d'Haïti, incluant Petit-Goâve, et de préparer un dépliant informatif mettant l'accent sur la francophonie en Haïti. Afficher les dépliants au foyer de l'école.
  • Demander aux élèves de rédiger un poème à forme fixe que Vieux Os pourrait remettre à Vava pour lui déclarer son amour. Regrouper les poèmes dans un recueil.
  • Demander aux élèves, regroupés en quatuors, de trouver des façons saines dont Vieux Os pourrait réagir au commentaire blessant du garçon de la rue Fraternité. Inviter chaque équipe à présenter ses solutions sous forme de saynète.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, situer, sur une carte géographique, la mer des Caraïbes, Haïti et Petit-Goâve.
  • Avant la lecture, animer une discussion sur des façons de réagir à des propos blessants.
  • Vérifier les connaissances antérieures des élèves au sujet du dépliant informatif et du poème à forme fixe.
  • Animer une discussion sur les symboles religieux, la malaria, les médecines naturelles ou les créatures fantastiques (zombies, loups-garous, diablesses).
  • Inviter les élèves originaires d'Haïti à faire part de leur vécu au groupe-classe.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 4eannée, Série : Ma maison, ma musique, Ma maison en Haïti..IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne,
  • TFO, Répertoire des ressources éducatives, 1re à 9e année, Série : Là où je dors, Là où je dors – Naesha.