Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Rosalie la ronde

Rosalie est rondelette. Cela lui vaut rejet et moqueries. Personne ne la veut dans son équipe sportive, tout le monde critique ses collations, certains la traitent même d’éléphant ou de gros jambon. Pourtant, Rosalie a de grands talents et, heureusement, quelqu’un les apprécie. C’est Rémi, son meilleur ami… peut-être un peu amoureux!

Une série qui met en valeur les particularités de chaque enfant, sans taire ses faiblesses ni oublier ses forces. Un album pour favoriser l’estime de soi de ces enfants bien enveloppés.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnages principaux, le narrateur, un jeune garçon nommé Rémi, qui aime Rosalie et qui l’accepte malgré ses différences, et Rosalie, jeune fille attachante et talentueuse, qui s’attriste lorsque les élèves se moquent de son apparence et de sa corpulence; personnages secondaires, les élèves de l’école, qui intimident Rosalie.

    « Moi, je m’appelle Rémi.
    Il y a une fille dans ma classe qui s’appelle Rosalie.
    Et Rosalie, elle est rondement jolie. » 

    « Quand on doit mettre un tablier pour ne pas se tacher
    avec la peinture ou la colle du papier mâché,
    tout le monde rit de Rosalie et de sa grande chemise usagée. 
    Chemise ou tablier, qu’est-ce que ça change aux cours d’arts plastiques?
    Ce que crée Rosalie est toujours magnifique.
    Moi, une chemise, je trouve ça beaucoup plus artistique. »
     

  • Intrigue soutenue, qui sensibilise le lectorat à l’expérience que vivent certains élèves souffrant d’obésité, l’incitant à valoriser les qualités de chacun; sujet apte à intéresser le lectorat visé, lui permettant de faire des liens avec son vécu (p. ex., acceptation des différences, obésité, moquerie, amitié, estime de soi).

    « Quand on se réunit l’avant-midi dans la classe pour chanter,
    personne ne veut être près de Rosalie, ni derrière, ni à côté.
    Tout le monde se bouscule afin de l’éviter. »

    « Mais moi, Rosalie, je l’aime simplement comme elle est.
    Car elle sait vraiment comment s’amuser à la piscine.
    Car elle a un talent fou quand elle dessine.
    Car elle me tient toujours la main quand on passe devant le chien de ma voisine. »

Présentation

  • Illustrations dominantes, aux couleurs vibrantes, s’étalant généralement sur double page; personnages caricaturés aux traits expressifs, qui révèlent les émotions ressenties; scènes détaillées qui situent le lectorat dans le lieu de l’action, contribuant à la compréhension du texte; présence d’éléments visuels qui facilitent l’interprétation de l’œuvre (p. ex., ajouts d’expressions écrites en rouge, idéogrammes, lignes accentuant le mouvement).
  • Caractères d’écriture noirs, généralement sur fond blanc; taille de la police adaptée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques qui facilitent l’interprétation du texte (p. ex., points de suspension, guillemets).
  • Mise en page équilibrée et aérée; texte d'une à huit lignes, disposé de façons variées.
  • Dimensions : 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple.

Langue

  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., fille, jolie, classe, chanter, monde); emploi de quelques mots nouveaux qui sont en lien avec le sujet exploité (p. ex., rondement, bousculer, équilibrer, moqueries, amateurs).
  • Emploi de quelques phrases de base, de plusieurs phrases transformées, souvent longues, et de phrases à construction particulière.

    « Quand on prend notre collation à l’heure du goûter,
    parce que nos estomacs se sont mis à gargouiller,
    tout le monde vient commenter ce que Rosalie a apporté.
    Rosalie croque dans sa pomme, puis mange son muffin aux raisins.
    Sans que je le demande, elle m’offre son sac de craquelins.
    Moi, ça me fait plaisir, j’ai toujours très, très faim… »

    « Il y a une fille dans ma classe qui s’appelle Rosalie.
    Rosalie la ronde, c’est ma meilleure amie.
    Mon amie Mégajolie. »
     

  • Emploi d’expressions imagées, qui enrichissent le texte et permettent au lectorat d’apprécier le style de l’auteure; répétition de certaines structures (p. ex., Quand on…, Moi…, Car elle…) et utilisation de la rime, favorisant une lecture rythmique.

    « Les jours de pluie, quand on s’amuse à se déguiser,
    personne ne veut aider Rosalie à s’habiller.
    Tout le monde dit qu’elle a plus l’air d’un château que d’une fée. »

    « Moi, je sors mon épée
    et je vole au secours de ma belle.
    En passant, je lui chuchote à l’oreille :
    – Ton sourire est plus brillant que le soleil. »

    « Moi, je sais que toutes ces moqueries lui brisent le cœur,
    car elle n’a jamais voulu participer au concours de talents amateurs. »
     

  • Prédominance de séquences descriptives, permettant au lectorat de mieux comprendre le lien entre les personnages et de se situer dans le temps et le lieu de l’action; peu de séquences dialoguées.

    « Quand on participe à des compétitions athlétiques,
    personne ne veut prendre Rosalie dans son équipe.
    Tout le monde se plaint qu’elle ne court pas assez vite.
    Moi, on me choisit toujours en premier.
    Alors je dis :
    – Rosalie vient aussi, sinon je ne bouge pas les pieds.
    Le lièvre et la tortue ensemble, ça va être équilibré! »

    « Dans la cour d’école, tout le monde lui lance des noms :
    "Éléphant", "patapouf", "gros jambon".
    Parfois, ces mots sont même écrits sur les murs, au crayon.
    Rosalie et moi, on essaie bien de les effacer,
    mais les marques ne partent jamais en entier. »

Pistes d'exploitation

  • Amener les élèves à exprimer leurs réactions face aux gestes de rejet et d’intolérance posés par les élèves de l’école envers Rosalie. Leur demander de suggérer des solutions possibles pour contrer ce genre de discrimination, en s’inspirant des gestes posés par Rémi.
  • Demander aux élèves d’expliquer le terme « respecter les différences ». Leur proposer de dresser une liste des talents et des qualités que possède Rosalie (p. ex., elle a une belle voix, elle est douée en arts plastiques, elle sait s’amuser à la piscine). Inviter les élèves à piger le nom d’un élève de la classe et à lui écrire un message d’amitié, en faisant ressortir une de ses qualités ou un talent.
  • La collation de Rosalie comprend une pomme, un muffin aux raisins et un sac de craquelins. Demander aux élèves de se référer au Guide alimentaire canadien et de déterminer si ces choix d’aliments constituent un bon goûter santé. Leur proposer de créer une affiche qui présente une collation santé (p. ex., du fromage, un yogourt, des carottes) et de la présenter au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Relever l’importance de l’activité physique et de l’alimentation pour mener une vie saine.
  • Présenter les caractéristiques de l’affiche afin d’en faciliter la rédaction.
  • Inviter les élèves à lire d'autres œuvres de la série (p. ex., Karim le kaki, Samuel la tornade, Frédéric le méli-mélo, Léon la cible) dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, L’ami différent; Je choisis mes amis; Te moque pas de moi!