Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Ma maman toute neuve

La petite Mimi n'est pas contente. D'abord, son papa et sa maman ont décidé de fabriquer un petit frère sans sa permission. Ensuite, le presque bébé frère n'est pas encore là que déjà il lui vole la vedette, à elle la benjamine. Enfin, sa vieille maman est devenue trop grosse et trop fragile pour pousser sa balançoire. C'est décidé, il lui en faut une neuve! Déterminée, Mimi a une idée : se faire adopter par Sandy, la voisine. Voilà, le contrat est signé, il ne reste plus qu'à déménager chez sa nouvelle maman.

(Adapté de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal et narratrice, Mimi, jeune fille charmante, qui s'insurge contre sa mère lorsqu'elle est trop fatiguée pour la pousser sur la balançoire et qui décide alors de se faire adopter par la voisine; plusieurs personnages secondaires, dont sa mère, son père, son demi-frère, ses deux demi-sœurs, Sandy, la meilleure amie à sa mère, Kevin, le mari de Sandy et Chad, leur bébé.

    « Je m'appelle Mimi. Je sais, Mimi c'est court.
    Mais entre Mimi et Marie-Michelle Gagnon-Lafleur, mes amies et moi avons voté pour Mimi. De toute façon, ma famille est assez compliquée.
    Je m'explique : dans ma famille, je ne sais plus vraiment combien d'enfants nous sommes. Je vais tout de même faire un effort pour vous la présenter.
    Bon, alors, il y a ma maman, évidemment, mon papa, ça va de soi, mon demi-frère Pierre-Olivier, ma demi-sœur Parise, mon autre demi-sœur Dinna. Avant ma maman, mon papa avait une autre amoureuse. Avec son amoureuse-d'avant-maman, il a eu mes demi-sœurs et mon demi-frère. »

    « Et me voilà partie, main dans la main, avec ma maman neuve, Sandy, celle qui pourra me pousser haut, haut sur la balançoire.
    Arrivée chez Sandy, je me suis d'abord installée dans ma nouvelle chambre et je suis allée retrouver ma maman neuve dans le salon. Elle parlait à son ordinateur! Dans l'ordinateur, une madame lui répondait! Puis son mari est revenu du travail. Oups! Je l'avais oublié, celui-là.
    Il n'est pas comme mon papa. Il ne sourit jamais et il ne parle pas non plus. Il est tout le contraire de Sandy et de Chad. C'est un marabout, a dit une fois maman. »
     

  • Récit imprégné de sensibilité et d'humour, qui peint avec délicatesse une tendre histoire sur la famille, la fratrie et l'amour maternel; sujet qui saura capter l'intérêt du lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., amour, famille reconstituée, grossesse, humour, jalousie).

    « Parce qu'il y avait encore de la place dans la maison, mes parents ont décidé, sans m'en parler, de nous préparer une autre petite personne dont, franchement, nous n'avions pas vraiment besoin… Pas qu'elle ne sera pas aimée mais, bon, nous étions déjà assez nombreux, il me semble. »

    « Dans cette grande famille, j'ai toujours eu une place de choix. Je suis la plus jeune, donc la plus mignonne. Tout le monde pense que je suis un ange. J'ai appris à parler très jeune, ce qui impressionne les grandes personnes. Bref, j'arrivais à avoir tout ce que je voulais… Je n'avais qu'à… à… bien choisir la personne à qui je demandais quelque chose, battre des cils et dire des grands mots difficiles!
    Mais j'ai bien cru que tout allait changer et que mon presque bébé frère allait me voler ma place. »

Présentation

  • Illustrations dominantes, aux couleurs chatoyantes, s'étendant parfois sur double page, qui contribuent grandement à la compréhension de l'œuvre; utilisation de la technique du collage, exprimant les émotions ressenties par les personnages; insertion de mots et d'expressions dans certaines illustrations, contribuant à l'interprétation du récit.
  • Caractères d'écriture de couleurs variées, souvent intégrés aux illustrations; taille de police adaptée au lectorat visé; présence d'éléments graphiques qui facilitent l'interprétation du texte (p. ex., tirets, points de suspension, majuscules, guillemets).
  • Texte de 1 à 14 lignes par page, disposé en courts paragraphes de façon variée et harmonieuse, permettant une mise en page attrayante et dégagée.
  • Dimensions : 27 cm x 24 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., maman, famille, grosse, maison, chérie) et de quelques mots nouveaux (p. ex., cils, effronté, coquin, bougonne) pouvant être définis à partir des illustrations et du contexte; emploi de vocabulaire familier (p. ex., mémé, pépé, doudou) et de quelques expressions composés (p. ex., amoureuse-d’avant-maman, ma maman-chérie-d’amour-que-j’aime) injectant des brins d’humour au récit.
  • Emploi de phrases de base, de nombreuses phrases à construction particulière et de phrases transformées, de types et de formes variés (p. ex., exclamative, interrogative, négative), qui contribuent à la lisibilité de l’œuvre et ajoutent du rythme à la lecture.

    « Imaginez-vous que, l’autre jour, alors qu’il faisait un temps parfait pour se balancer sur la balançoire, ma maman a refusé de me pousser parce que le soleil était trop fort et qu’elle avait trop chaud à cause de mon presque frère, qui commence à la faire ressembler à un ballon prêt à éclater!
    Quoi? Quel effronté! Il n’était pas encore là que déjà… déjà, il m’empêchait d’avoir ce que je veux! »

    « Alors, j’étais à la balançoire, et j’ai demandé à maman en battant des cils :
    – Ma maman-chérie-d’amour-que-j’aime, peux-tu me pousser si vous plaît, si vous plaît?
    – Non, ma Mimi, le soleil est trop fort et j’ai trop chaud. »
     

  • Emploi de procédés stylistiques (p. ex., interjection, répétition, énumération) et d’expressions imagées qui enrichissent le texte et permettent d’apprécier le style dynamique de l’auteure.

    « Quoi? Qu’est-ce qui se passait? J’ai battu des cils, j’ai dit maman-chérie-d’amour-que-j’aime, et elle me disait non! Aaaaah! Pfft! La moutarde m’est montée au nez, comme dit papa, je suis devenue toute rouge, couleur qui ne me va pas du tout selon ma maman, et j’ai explosé :
    Ah! maman! T’es trop grosse et… et… t’es trop fragile!!! »

    « Moi, je lui ai tourné le dos, histoire de lui montrer que je n’étais vraiment pas contente, pas du tout, pas du tout, et j’ai sauté dans le carré de sable. »

    « Je me suis tournée vers Sandy et je lui ai demandé : "Veux-tu être ma maman neuve?" Maman m’a regardée. Elle a regardé Sandy. Sandy m’a regardée puis elle a regardé maman. »

    « Je suis rentrée à la maison faire ma valise. J’y ai mis le plus important : ma robe rose avec des éléphants multicolores, la photo de mémé et pépé, mon oreiller et ma doudou. »
     

  • Nombreuses séquences descriptives permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action; séquences dialoguées qui permettent de mieux comprendre la relation entre les personnages.

    « J’ai osé sortir de la chambre et demander à Sandy, en battant des cils, si je pouvais téléphoner à ma vieille maman. Elle m’a passé le téléphone sans me regarder, en disant d’aller parler dans ma chambre. J’y suis retournée puis j’ai fait le numéro.
    Je le répète, je ne suis pas un bébé. Je le connais tout par cœur.
    Ça sonnait. Un coup. Deux coups. Ma vieille maman devait être en train de crier à papa de répondre. Trois coups.
    – Allô? a répondu ma vieille maman de sa belle voix douce.
    – Maman?
    – Oh! Allô, Marie-Michelle.
    Pourquoi elle ne disait plus Mimi chérie?
    – Est-ce que je peux aller vous visiter?
    – Bien sûr, ma belle, mais pas tout de suite. Nous sommes en train de manger. Tu pourras venir dans quinze minutes.
    Et elle a raccroché. »

    « Vite, vite, j’ai jeté toutes mes affaires dans ma valise et j’ai couru vers ma maison. Comme c’était loin! Enfin arrivée chez moi, je me suis jetée dans les bras de ma maman pas si grosse que ça et je l’ai serrée fort, fort :
    – Maman, je ne veux plus t’échanger. Je préfère ma maman grosse et fragile.
    Veux-tu me garder?
    Et ma maman-chérie-d’amour-que-j’aime m’a regardée avec ses beaux yeux bleus :
    Ma Mimi chérie, j’avais si hâte que tu rentres à la maison. Tu sais, dans pas très longtemps, je redeviendrai ta maman mince et forte et je te promets que je te pousserai si haut sur la balançoire que tu pourras toucher le soleil. »

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à créer un arbre généalogique pour se situer dans leur famille. Les inviter à présenter leur production au groupe-classe en identifiant chacune des personnes et en précisant son lien de parenté. Amener les élèves à constater qu'il y a différents types de familles (p. ex., familles recomposées, monoparentales, élargies).
  • Animer une discussion avec les élèves sur les rôles et les responsabilités familiaux qui changent suite à des événements importants de la vie (p. ex., naissance d'un enfant, l'adoption d'un chien) en posant des questions (p. ex., Est-ce qu'un événement survenu cette année a modifié tes responsabilités ou celles de tes parents à la maison? Comment te sentais-tu face à cette situation? Est-ce que les autres enfants de ton âge réagissent de la même façon?)
  • Former des groupes de deux et inviter les élèves à relever les différences entre la famille de Mimi, celle de Sandy et la leur (p. ex., à l'heure du souper, la famille de Mimi fait des farces; dans la famille de Sandy, Kevin regarde la télévision, Sandy parle au téléphone et Chad joue sur son iPod; chez nous, nous discutons de notre journée) à l'aide d'un outil organisationnel tel que le diagramme de Venn ou un tableau comparatif. Inviter les élèves à présenter leur diagramme au groupe-classe.
  • Dans l'œuvre, Mimi utilise des expressions figurées pour exprimer ses sentiments (p. ex., mon cœur se gonflait, mon cœur a enflé encore un peu plus, mon cœur a explosé). Inviter les élèves à relever d'autres expressions figurées connues (p. ex., j'ai du pain sur la planche, donner sa langue au chat). Proposer aux élèves d'illustrer une expression figurée, la présenter au groupe-clase et à l'afficher dans le corridor de l'école.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, inviter les élèves à anticiper le contenu de l'œuvre à l'aide de la page couverture. Les préparer au thème de la grossesse.
  • Consulter la fiche pédagogique disponible sur le site du Regroupement des éditeurs franco-canadiens.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, Écoutez-moi.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 2e année, Série : Cornemuse, Bonjour bébé Tigaloo.