Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Le monstre qui faisait tic-tac

En Souitche, là où le chocolat ne goûte pas vraiment le chocolat et où les horloges font tac-tic et non tic-tac, Frank Kaytein un horloger, rêve de remédier à la situation et de fabriquer la première montre souitche faisant tic-tac. À son grand désarroi, cette montre lui apportera plusieurs ennuis… Les rêves sont parfois fort éloignés de la réalité.

Après avoir revisité le mythe de Dracula avec Le vampire qui aimait le lait, Jean-Pierre Davidts récidive cette fois avec sa vision de l'histoire de Frankenstein.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre).

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal, le docteur Frank Kaytein, un horloger, qui se donne pour défi de fabriquer une montre qui fait tic-tac au lieu de tac-tic, sans savoir que cette initiative lui causera bien des ennuis; personnages secondaires, le docteur Petitoff, un collègue consulté lors de la fabrication du prototype, la monstrueuse montre, invention du docteur Frank Kaytein, les habitants d'Olympicstädt en Suisse et le douanier Oncekälm, qui mène l'enquête pour arrêter la monstrueuse montre.

    « Depuis qu'il est tout petit, le docteur Frank Kaytein rêve de fabriquer une montre qui fera tic-tac, pas tac-tic. Dans son laboratoire, il multiplie les expériences et note les résultats. Il change les rouages, les aiguilles, le mouvement d'horlogerie, le verre, le boîtier… Rien à faire. Ses montres font toujours tac-tic, pas tic-tac. Il est découragé. »

    « Le docteur Frank Kaytein appelle un collègue au téléphone pour lui exposer le problème.
    – Une puissante décharge d'énergie la débloquerait peut-être, propose le docteur Petitoff, le célèbre troulogiste.
    – Génial! s'exclame Frank Kaytein. Je n'y avais pas pensé. »

    « Tout se déroule comme prévu.
    Enfin, presque.
    La charge est si forte que les aiguilles cassent le verre de la monstrueuse montre et les ressorts perforent son boîtier. Mue par l'énergie, la montre se dresse sur la table et avance toute seule. Elle défonce la porte du château pour disparaître dans la nuit. Frank Kaytein en reste bouche bée. Mon Dieu! Qu'a-t-il fait? »

    « Le douanier se rend au café Dhänfass, où il parle avec des habitués. Il leur demande s'ils n'ont rien remarqué de bizarre récemment.
    – Depuis un mois ou deux, un étranger vient boire une choucroute pression tous les soirs. Avec une pelle et une pioche, lui apprend l'un d'eux. »
     

  • Récit divertissant, rempli d'imagination, qui présente une parodie de l'histoire de Frankenstein en créant des scénarios tout aussi farfelus les uns que les autres; sujet apte à intéresser le lectorat visé, surtout les garçons, de par les thèmes exploités (p. ex., invention, science, monstre, aventure, enquête policière, humour).

    « Sur une grande table, le docteur Frank Kaytein poursuit son répugnant travail. Il ne s'arrête jamais, sauf pour avaler un bol de choucroute chaude. Peu à peu, une montre prend forme. Elle est monstrueuse avec son dos cabossé, son métal égratigné, son verre fêlé, ses aiguilles croches, ses ressorts gondolés, mais l'important est qu'elle fasse tic-tac, pas tac-tic. La montre est aussi beaucoup plus grosse que Frank Kaytein l'avait prévu au départ. Immense. »

    « La monstrueuse montre fuit dans la campagne. Qu'est-il arrivé? Elle dormait paisiblement quand une terrible lumière l'a tirée de son sommeil mécanique. Où est-elle? Quel est ce monde étrange? Tout l'effraie. Des plantes l'agrippent. La montre les arrache. Un coq hurle. Elle le déplume. Un bâtiment lui bloque le passage. Elle passe au travers. Puis, un éclair troue l'obscurité, suivi d'un coup de tonnerre. Terrifiée, la monstrueuse montre se cache en tremblant de tous ses rouages. »

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs vives, s'étalant sur deux pages; scènes détaillées soutenant la compréhension du texte et facilitant l'interprétation des émotions ressenties par les personnages.
  • Caractères d'écriture noirs et parfois blancs, sur fonds blanc ou de couleurs variées, appropriés au lectorat visé; présence d'éléments visuels (p. ex., lignes de mouvement, idéogrammes) et d'éléments graphiques (p. ex., parenthèses, points de suspension, guillemets, caractères d'écriture stylisés), facilitant l'interprétation du texte.
  • Mise en page aérée; textes de 4 à 14 lignes, organisés en courts paragraphes et disposés de façons variées sur la page; dédicaces de l'auteur et de l'illustratrice sur la première page de l'œuvre.
  • Dimensions : 21,3 cm x 27,6 cm; couverture rigide, papier glacé.

Langue

  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., chocolat, montre, château, café, village); plusieurs mots nouveaux pouvant présenter un défi au lectorat visé (p. ex., rouages, cabossé, fêlé, paratonnerre, maillets, mue) ainsi que quelques mots inventés par l’auteur en lien avec le thème exploité (p. ex., troulogiste, tactiquent-elles, choucrouterie, Souitche, Saint-Néloire).
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière, de types et de formes variés (p. ex., interrogative, impérative, exclamative, négative), ajoutant du dynamisme à la lecture et contribuant à la lisibilité du texte.

    « "Pourquoi les montres souitches tactiquent-elles au lieu de tictaquer comme les suisses?" songe-t-il. Il y sûrement une explication. Pour le savoir, il faudrait examiner une montre suisse de plus près. Seulement, les horlogers suisses gardent si jalousement leurs secrets qu’ils jettent leurs montres à la poubelle quand elles ne fonctionnent plus. Qu’importe! De l’autre côté de la frontière se trouve le dépotoir Pröpnikel. »

    « Non loin, à la choucrouterie, le douanier Oncekälm sirote une tasse de choucroute au citron. Alerté par le bruit, il accourt et sort sa lampe de poche pour mieux voir. Croyant qu’il s’agit d’un éclair, la monstrueuse montre prend peur et fuit vers le château.
    – Armez-vous. Nous allons la poursuivre, commande le douanier.
    – J’ai un tournevis, répond un horloger.
    – Et moi, des pincettes, dit un autre.
    – Mes maillets ne me quittent jamais, déclare un troisième.
    La foule se rue vers le château. »
     

  • Œuvre riche en éléments et procédés stylistiques (p. ex., jeux de mots, expressions figurées, énumérations, personnifications) permettant d’apprécier le style de l’auteur et ajoutant à la richesse du texte.

    « Malheureusement, le chocolat souitche ne goûte pas vraiment le chocolat, il y a trop de trous dans le fromage souitche et les montres souitches ne font pas tic-tac, mais tac-tic. »

    « Frank Kaytein habite dans un vieux château plein de cheveux-souris. (La cheveux-souris est une cousine de la chauve-souris. La différence est qu’elle a des cheveux au lieu d’être chauve). »

    « Quand il veut réfléchir, Frank Kaytein se rend dans la salle des pets perdus du château, une vaste pièce où l’on peut péter sans déranger personne. (La choucroute fait beaucoup péter). Pour se remonter le moral, il se prépare une choucroute à la crème et va lâcher quelques pets tandis que, au plafond, les cheveux-souris se fracassent la tête contre les murs. »

    « Il se glisse dans le dépotoir, creuse les tas les plus récents avec sa pelle et sa pioche, puis rentre chez lui avec les horloges, les pendules, les réveils et les montres qu’il a déterrés pour les démonter. »

    « La nuit suivante, la monstrueuse montre arrive au village. Derrière une vitre, elle aperçoit des montres, comme elle, mais minuscules. Les pauvres! Quelqu’un les garde prisonnières. Furieuse, elle brise la glace pour les libérer. »
     

  • Prédominance de séquences descriptives, qui permettent au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’univers des personnages; séquences dialoguées, permettant de mieux comprendre la relation entre les personnages et les émotions ressenties.

    « Chez lui, le docteur Frank Kaytein tourne en rond. Qu’est devenue sa montre? Celle-ci arrive au même instant, dans un piteux état. Sale et mouillée, elle claque des aiguilles. Un tintamarre se fait entendre. Paniqué, Frank Kaytein cache sa monstrueuse montre en vitesse.
    Le douanier Oncekälm survient, escorté des villageois en colère.
    – Donnez-nous le monstre, gronde la foule.
    – Ce n’est pas un monstre! proteste Frank Kaytein. C’est mon bébé.
    – Il a commis trop de dégâts. Ça ne peut plus durer. »

    « Il se rend dans la salle qui abrite la collection de Frank Kaytein. Voilà une bonne cachette. Mais parmi ces horloges, pendules et réveils, autant chercher un chou dans une meule de choucroute. Subitement, le douanier dresse l’oreille. Dans tous les tac-tic, tac-tic, tac-tic, on entend "tic-tac, tic-tac, tic-tac".
    Il balaie la collection avec le rayon de sa lampe de poche. Aveuglée, la monstrueuse montre bouscule le douanier et se sauve en sautant par la fenêtre, uniquement pour se fracasser sur le sol, un étage plus bas. »

Pistes d'exploitation

  • Animer une discussion au sujet de la Suisse et de ses produits d'exception, notamment ses montres, son fromage et son chocolat. Inviter les élèves à relever les particularités de leur région (p. ex., historique, sports, attraits touristiques, communauté francophone). Leur proposer de créer une armoirie qui représente leur ville ou leur région. Les inviter à présenter leur travail au groupe-classe.
  • Demander aux élèves de faire le survol de l'œuvre et de dresser une liste de tous les jeux de mots qui contient le mot choucroute. Les inviter ensuite à trouver un synonyme qui pourrait remplacer le mot, tout en conservant le sens de la phrase (p. ex., « Il ne s'arrête jamais, sauf pour avaler un bol de choucroute chaude » : Il ne s'arrête jamais, sauf pour avaler un bol de soupe chaude/gruau chaud; « Non loin, à la choucrouterie, le douanier Oncekälm sirote une tasse de choucroute au citron » : Non loin, à la choucrouterie, le douanier Oncekälm sirote une tasse de thé/café au citron.
  • Dans l'œuvre, Frank Kaytein ment au douanier pour protéger la monstrueuse montre. Animer une discussion avec le groupe-classe invitant les élèves à exprimer leurs opinions et leurs sentiments par rapport aux mensonges et à justifier leur point de vue.
  • Inviter les élèves à apporter de la maison des montres ou des horloges brisées. Placer ces objets dans un endroit sécuritaire et leur permettre de les démonter dans le but des réparer.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, présenter les mots nouveaux et les jeux de mots qui pourraient nuire à la compréhension du texte.
  • Dans un contexte de réparation d'objets mécaniques, présenter les consignes de sécurité aux élèves, notamment porter l'équipement de protection approprié (p. ex., des lunettes) et utiliser adéquatement les outils qui sont mis à leur disposition.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 5e année, Série : Patente et Bidule, Les montres; Les pendules à coucou.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e et 3e année, Série : Mon animal et moi, Alexandre et son chien de berger (Suisse).