Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Le grand rêve d’un petit terrien

Un petit terrien rêve d’être un robot. Il part d’abord explorer la planète Mars. Il poursuit ensuite son voyage à la recherche d’une planète sans catastrophes naturelles, sans polluants, sans guerres. Il rêve d’une planète sans failles… Mais tout compte fait, il aime bien sa planète bleue.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

 

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal et narrateur, un petit garçon à l’imagination vive qui rêve d’être un robot afin de pouvoir explorer la galaxie et découvrir un monde meilleur; quelques personnages secondaires, peu présents, le génie Einstein et un petit bonhomme vert, qui font partie du rêve du garçon, ainsi que son père et sa mère, qu’il aime tendrement.

    « Si j’étais un robot, je porterais un nom qui résonnerait dans toute la galaxie. Robovert, qu’en pensez-vous? » (p. 12)

    « Une planète sans tremblements de terre, sans ouragans, sans tornades, sans volcans, sans inondations.  Ah! Je rêve… » (p. 16)

    « Je reviendrais sur Terre parce que je m’ennuierais du potager de mon père, des câlins de ma mère, du bon goût du chocolat. » (p. 22)
     

  • Intrigue amusante et informative qui entraîne le lectorat dans un monde imaginaire, l’incitant à réfléchir sur l’état de la Terre et lui permettant de faire des liens avec son vécu; sujet qui saura capter l’intérêt du lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., robot, rêve, Terre, pollution, catastrophes naturelles, conflits, Mars, paix).

    « Si j’étais un robot, j’irais voir Mars. Je verrais les cratères, les ravins, les crevasses. » (p. 2) 

    « Je trouverais une planète sans peuples querelleurs. Un sourire serait le mot de passe aux frontières. Tout le monde serait heureux. Que la paix, la paix, la paix… Ah! Je rêve… » (p. 14)

Présentation

  • Illustrations aux couleurs vives et aux styles variés (p. ex., dessin, peinture, aquarelle) qui occupent pleine page de droite, appuyant la narration tout au long du récit; texte illustré par le groupe Art et Amitié, composé de sept artistes; présence d’éléments visuels (p. ex., petites illustrations agrémentant les pages de gauche, bulles de réflexion, mots-thèmes intégrés aux illustrations, idéogrammes), qui facilitent l’interprétation du texte et contribuent à la nature fantaisiste de l’œuvre.
  • Caractères d’écriture en italique, noirs sur fond blanc, clairement lisibles; taille de police adaptée au lectorat visé; lettrine colorée marquant le début de chaque page.
  • Mise en page dégagée, davantage d’espace alloué à l’illustration qu’au texte; texte de 4 à 11 lignes, disposé à des endroits variés sur la page de gauche; présence d’une pagination sur les pages de texte seulement.
  • Dimensions : 20,5 cm x 20,5 cm; couverture souple.

Langue

  • Plusieurs mots fréquents et familiers faisant partie du langage oral du lectorat ciblé (p. ex., rêve, robot, planète, étoiles, couleur); plusieurs mots nouveaux se rapportant au thème exploité (p. ex., voie lactée, composés chimiques, insecticides, pesticides, fongicides, années-lumière) permettant d’élargir le vocabulaire et les connaissances du lectorat dans un domaine plus spécialisé.
  • Emploi de plusieurs phrases transformées et de certaines phrases à construction particulière, de types et de formes variés (p. ex., exclamative, interrogative, positive et négative), ajoutant du rythme à la lecture; utilisation prédominante du conditionnel présent servant à formuler les suppositions du jeune garçon voulant devenir un robot. 

    « Si j’étais un robot, je pourrais faire des découvertes époustouflantes. Je ferais connaître à la Terre les vraies couleurs de Mars et ses composés chimiques réels, et je pourrais peut-être découvrir une autre forme de vie. » (p. 8)

    « Si j’étais un robot, je me peinturerais en vert. Pourquoi? Mais voyons, c’est une question de convivialité! Si je rencontrais un petit bonhomme vert, il n’aurait pas peur de moi. » (p. 10)
     

  • Utilisation de procédés stylistiques (p. ex., comparaison, énumération, structure répétée, expression imagée), évoquant des images dans l’esprit du lectorat, lui permettant d’apprécier le style de l’auteure.

    « Si j’étais un robot, […] Je deviendrais, du coup, un très grand scientifique, un génie comme Einstein. Ah! Je rêve… » (p. 8)

    « Si j’étais un robot, […] J’irais à la recherche d’une planète sans insecticides, ni pesticides, ni herbicides, ni fongicides… Ah! je rêve… » (p. 12)

    « Cette planète bleue avec ses levers et ses couchers de soleil éblouissants, ses paysages à couper le souffle. » (p. 18)
     

  • Séquences descriptives seulement, permettant au lectorat de se situer dans le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’univers fantaisiste du petit garçon.

    « J’irais très, très loin, à des milliers d’années-lumière. Je trouverais une planète sans peuples querelleurs. Un sourire serait le mot de passe aux frontières. Tout le monde serait heureux. » (p. 14)

    « En bon robot, j’irais explorer les coins cachés du Grand Canyon, du désert du Sahara, du mont Everest, des chutes Niagara, des fonds marins. Ah! Je rêve… » (p. 20)

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à créer un petit livre collectif en utilisant la structure répétée « Si j’étais un robot… ». Leur proposer de lire leur histoire à une classe de plus petits.
  • Inviter les élèves à créer un robot, en équipes de deux, en se servant de formes géométriques variées et en utilisant une technique de leur choix (p. ex., mosaïques géométriques, collage, logiciel de dessin à l’ordinateur).
  • Lors d’un cercle de lecture, animer une discussion sur l’état de l’environnement terrestre. Demander aux élèves de relever des exemples de problèmes qui sont causés par l’activité humaine (p. ex., pollution de l’air causée par les émissions d’industries, d’autos, d’avions; pollution de l’eau causée par les usines, les pesticides, les déchets). Former des petites équipes et inviter les élèves à créer une affiche qui propose une façon de préserver et d’embellir la planète Terre. Donner l’occasion à chaque groupe de présenter son affiche.
  • L’auteure déclare que la couleur du sol de la planète Mars serait rouille à cause des filtres utilisés pour la photographier (p. 6). Demander aux élèves de vérifier la véracité de cet énoncé en faisant une courte recherche dans Internet. Les inviter à faire part de leurs découvertes au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • L’œuvre comprend plusieurs mots complexes qui peuvent être définis à l’aide de leur racine. Proposer aux élèves de tirer le sens des mots nouveaux en y cherchant « le petit mot dans le grand mot » (p. ex., insecticides : insecte,  herbicides : herbe, querelleurs : querelle, scientifique : sciences, tremblements : tremble).
  • Consulter la courte biographie de l’auteure sur la quatrième de couverture, ainsi que la note qui présente les sept illustrateurs du Groupe Art et Amitié.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 2e année, Série : Ma petite planète chérie, L’eau, c’est la vie.
  • CFORP. 2012. Minimag, vol. 5, no 1, Un spectacle écolo, Ottawa.