1
Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture
Nous vous invitons à cliquer sur les puces numérotées pour avoir plus d’informations sur les différentes sections de la fiche pédagogique et en apprendre davantage sur la manière de l’utiliser.

2Le cœur de la tempête

Christiane et Michel, par un contrat étrange rédigé sur un coup de tête en 1975, se sont engagés à se quitter le jour de l’An 2000. Nous sommes le 31 décembre 1999, veille du jour fatidique.

Tout en attendant leurs enfants Sébastien et Geneviève pour un dernier réveillon en famille, le couple fait ses valises, prépare des boîtes dans lesquelles il se partage les effets personnels accumulés au fil du temps. La conversation porte sur leur vie commune, les inquiétudes concernant le choix de carrières de leurs enfants et, bien évidemment, la manière de leur annoncer la rupture imminente. Le temps passe. Geneviève et Sébastien tardent à arriver. Dehors, une tempête fait rage.

Ce texte pour adolescents examine les rapports toujours complexes entre les générations. Ces relations souvent conflictuelles s’expriment très ouvertement, voire candidement, et finissent par composer la riche trame d’une société en pleine évolution. C’est ce dont témoigne Le cœur de la tempête, un texte au lyrisme tonique et à l’humour corrosif, qui met en scène des personnages aussi colorés qu’attachants.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

3 À propos du livre

Contenu

  • Deux personnages principaux, Christiane et Michel, couple qui remet en question leurs choix de vie et ceux de leurs enfants maintenant jeunes adultes.

    « CHRISTIANE
    Comme comptable, oui. T’es un excellent C.A. […] T’es parfait… […] Michel Soucy, […] marxiste-léniniste dans les années soixante-dix, à présent comptable agréé. Marié à une enseignante de 3e année. » (p. 8-9)

    « MICHEL
    Je sais pas ce que je ferais s’ils existaient pas. Ils ont beau être presque des adultes. Ils ont beau faire des drôles de trip. Ils vont toujours rester nos enfants. » (p. 84)
     

  • Didascalies et indications scéniques qui précisent les décors, les émotions, les liens entre les personnages. La distribution prévoit des comédiens qui jouent le rôle de plus d’un personnage. Le changement est fait à l’aide d’astuces théâtrales telles appels téléphonique d’un personnage du passé permettant de comparer l’adolescence des parents et celle de leurs enfants.

    « Le comédien joue alternativement le grand-père et Michel. » (p. 24)

    « Décide de faire semblant que ça fait son affaire. » (p. 82)
     

  • Allusions à des thèmes touchant la quête de sens, p. ex., dans les relations et les croyances religieuses.

    « MICHEL
    […] On aime toujours ses parents. C’est vrai qu’il y a des bouttes où on voudrait les empoisonner, pareil comme les enfants. Moi, quand j’entends les trippes de tatouage de Geneviève puis les discours écartés de Sébastien, ça prend tout pour pas me mettre à leur crier par la tête. Chaque génération trippe à faire damner celle qui vient avant. » (p. 42)

    « SÉBASTIEN
    Vous avez oublié que c’est pas pour rien que la religion existe depuis que l’humanité existe. La religion, ça s’efface pas du jour au lendemain. D’accord, la religion a fait des erreurs. Mais elle a toujours eu comme mission principale de sauver le monde. C’est pas beau ça : sauver le monde? » (p. 71)

Langue

  • Registre courant en général, parsemé de mots ou d’expressions provenant du registre familier; emploi de mots anglais; répliques en langue orale (p. ex., suppression de voyelles et de particules).

    « CHRISTIANE
    Ils vont penser que t’es rendu fou. C’est vrai que t’es un peu crack-pot, mais fais semblant que t’es normal, OK chéri? On a les sandwiches à sortir… » (p. 10)

    « SÉBASTIEN
    Quand je suis venu ici, j’avais full de questions sur ma vie, sur l’amour, sur l’avenir puis full de problèmes, puis full de up and down. J’étais un mess, tu le sais, j’étais un vrai mess. » (p. 59)
     

  • Variété de figures de style et de procédés syntaxiques (p. ex., comparaison, énumération, interrogation) qui permettent de ressentir les émotions et les conflits intérieurs que vivent les personnages.

    « GRAND-PÈRE
    À ton âge, l’amour, c’est comme une maladie, ça peut te contrôler. Tu peux en mourir. » (p. 33)

    « AMI
    Aïe Michel, au lieu de badtripper à regarder une boule qui tourne, qu’est-ce que tu dirais si on allait voir Sandra? Comment? Tu savais pas? » (p. 32)

    « MICHEL
    On leur a acheté des Nike quand ils voulaient des Nike, des boîtes à lunch Star Wars, des Nintendo, des PlayStation quand ça coûtait des prix de fou, des poupées Bouts de chou, des Barbies à la tonne. » (p. 73)

Pistes d'exploitation

  • Christiane et Michel, en « bons » parents qui veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants, s’inquiètent de la vie et des métiers que Geneviève et Sébastien ont choisis. Demander aux élèves de se mettre dans la peau d’un des enfants et d’écrire une lettre à Christiane et Michel pour leur expliquer les choix qu’ils ont faits.
  • Le cœur de la tempête aurait pu être une tragédie. Par contre, Chiasson et Lavigne ont décidé d’en faire une comédie. Inviter les élèves à relever dans l’œuvre les éléments (p. ex., jeux de mots dans les répliques, jeux de rôles des personnages, commentaires teintés d’absurde de ces derniers, situation finale de la pièce) qui en font une comédie.
  • À l’aide de l’entrevue En guise de postface avec les auteurs de la pièce aux pages 88 à 104, échanger avec les élèves sur les messages de fond que les auteurs ont voulu véhiculer dans la pièce.

Conseils d'utilisation

  • Bien encadrer le contexte dans lequel on présente des thèmes tels la consommation et la sexualité.
  • Expliquer le contexte de l’an 2000 et des angoisses que l’arrivée du nouveau millénaire a provoqué dans le monde.