Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Le Capteur de rêves et les Sept Tentations / Asabikeshiiwasp gaye awiya oga-gagwe-niisibidoon

Le Capteur de rêves et les Sept Tentations met en garde contre ces voix qui s’imposent parfois dans le quotidien et qui ne sont pas du tout celles des Enseignements sacrés. Ce sont les voix des Sept Tentations : Fierté, Luxure, Envie, Colère, Paresse, Gourmandise et Avarice. La légende décrit pourquoi et comment le Créateur a dépêché Trickster, le Joueur de tours, sur l’Île de la Tortue, afin qu’il remette au peuple un cadeau, un Capteur de rêves, pour l’aider à mieux comprendre la vie et à résister aux Tentations. 

(Adapté du rabat de la première de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Légende mettant en vedette deux personnages principaux, un jeune Anishinabek, pur de cœur et d’esprit, qui pratique le rite de la Quête de Vision, ainsi que Joueur de tours, incarnant le personnage de Grand-Mère Araignée, qui transmet au jeune homme les Sept Enseignements sacrés et qui le met en garde contre les Sept Tentations, tout en lui tissant un merveilleux Capteur de rêves; personnages secondaires, sept créatures animales, soit Loup, Corbeau, Bison, Ours, Castor, Tortue et Aigle, chacune revêtant des qualités dont l’humain peut s’inspirer.

    « C’est à cette époque qu’un jeune Anishinabek commença le quatrième jour de sa Quête de Vision.
    Comme le veut la coutume, ce jeune homme n’emportait que très peu : une robe pour se protéger du froid, du tabac pour offrir, du foin d’odeur de la sauge pour se purifier.
    Pur de cœur et d’esprit, il était assis sur la rive d’un petit cours d’eau à sec, dans l’attente d’une vision. » (p. 1)

    « Grand-Mère Araignée tissait sa toile tout en parlant.
    – Tu entends des voix qui ne sont pas les miennes. Petit-fils, le moment est venu de faire confiance à la sagesse léguée par Amik, Castor. Utilise Sagesse pour distinguer ces voix de la mienne. Appuie-toi sur le courage de Makwa, Ours, pour qu’il t’aide à leur résister. Tout ce qui monte descend. Pour chaque bien il existe un mal. Chaque Enseignement a sa Tentation. Ces voix que tu entends sont celles des Sept Tentations. » (p. 5)

    « – […] C’est ça l’Amour, mon petit. Ce n’est que lorsque tu seras honnête envers toi-même et envers ce que tu possèdes, que tu seras satisfait de ton don et que tu traiteras les autres avec Respect. C’est seulement alors que tu seras capable de t’aimer et d’aimer les autres.
    – Lutte contre Avarice avec Amour. Écoute la voix de Migizi, Aigle. Aigle est là, très haut dans le ciel, près de Créateur. Regarde en toi-même… au fond de ton cœur. Elle s’y trouve. Moi aussi. » (p. 21)
     

  • Œuvre qui offre au lectorat l’occasion de mieux comprendre la spiritualité autochtone par le biais des Sept Enseignements sacrés, l’invitant ainsi à porter un regard réflexif sur sa pratique quotidienne; intrigue s’organisant autour de l’origine et de la symbolique du capteur de Rêves, objet artisanal amérindien; sujet apte à capter l’intérêt du lectorat visé de par la thématique exploitée (p. ex., coutume amérindienne, héritage culturel, enseignement spirituel, le bien et le mal, le discernement, capteur de rêves).
  • Mise en page aérée; texte disposé en courts paragraphes et organisé en deux colonnes, en français à la gauche et en ojibwé à la droite; chapitres divisés selon les Sept Directions sacrées; présence d’un avant-propos permettant au lectorat de situer la légende dans son contexte; aperçu de l’œuvre et courtes biographies de l’auteur, de l’illustratrice et du musicien sur les rabats de couverture; tableaux aux couleurs vibrantes et dynamiques et aux formes symboliques, sur pleines pages, permettant au lectorat d’établir des liens avec le texte; présence d’éléments graphiques facilitant l’interprétation du texte (p. ex., ligne séparant le texte français du texte ojibwé, guillemets, caractères italiques, points de suspension, tirets, titres des chapitres en majuscule et caractères gras).

    « Toujours en tissant, Joueur de tours avança vers l’Ouest.
    – Tu entends une autre voix… très proche de Luxure. La voix d’Envie. […]
    Bashkode-Bizhiki, Bison, est le plus grand et le plus fort d’entre nous. » (p. 13)

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; vocabulaire lié au champ lexical du patrimoine autochtone (p. ex., Sept Directions sacrées, Grand-Père Soleil, Mère Terre, Aînés); emploi de mots ojibwés, chacun étant accompagné du mot français correspondant (p. ex., Amik,Castor / Gaagààgi, Corbeau / Migizi, Aigle).

    « – Commence chacune de tes journées sous Père Ciel, le regard tourné vers l’Est, les yeux fixés sur Grand-Père Soleil. N’est-il pas majestueux et puissant? As-tu besoin d’autre chose pour réaliser combien tu es petit et fragile? Ne t’ai-je pas dit de prendre Ma’iingan, Loup, comme exemple de mon premier Enseignement qui est l’Humilité? » (p. 7)

    « – Observe Tortue quand elle se déplace sur Mère Terre. Considère notre Mère Terre comme l’Île de la Tortue. Sache qu’elle a ses limites. Ne la dépouille pas entièrement. Ne souille ni son sol ni sa beauté. Elle s’offre à toi totalement. Utilise-la avec autant de discernement que tu utilises ton don. Équilibre. Courage. Sagesse et Vérité. Gourmandise n’a pas de limite, ni de place dans ton cœur. » (p. 19)
     

  • Œuvre contenant plusieurs types et formes de phrases, généralement courtes, contribuant à la lisibilité du texte et favorisant une lecture dynamique; utilisation prédominante de verbes conjugués à la deuxième personne du singulier, souvent à l’impératif, servant à interpeller directement le jeune Anishinabek et indirectement le lectorat.

    « – Ne mens pas, ne trahis pas, ne vole pas. Reconnais que tu en as assez, avec Honnêteté. Sois satisfait. Puis sois reconnaissant. Offre du tabac en remerciement de ce que tu possèdes et de ce que tu es. » (p. 10)

    « – Petit-fils, toutes tes connaissances acquises ne doivent pas te permettre de juger. Oui, tu verras que parfois peine et souffrance sont infligées à tort. Oui, tu pourrais réagir par la violence, avec colère. Mais ce n’est pas à toi de le faire. Demande à Courage de t’aider à accepter que les enfants de Créateur empruntent des chemins différents. Chacun doit apprendre. Sois assez fort pour accepter la réalité. Inspire-toi de Makwa. Ne laisse pas Colère envahir ton cœur. » (p. 14)
     

  • Utilisation de figures de style variées (p. ex., métaphore, personnification, répétition, symbolisme) et de nombreuses expressions imagées enrichissant le texte et faisant valoir plusieurs éléments caractéristiques de la littérature amérindienne.  

    « – Lorsque tu te dirigeras vers le Sud, tu seras dans la fleur de l’âge. Tu seras fort, compétent et désireux de réaliser de grandes choses. » (p. 10)

    « – Paresse te mène sur la route du confort et de la fainéantise. Elle te dit de ralentir, de te détendre et d’accomplir très peu avec le don que tu as reçu. Fais-la taire. Regarde vers Père Ciel et pense à Amik, Castor. Apprends de lui. » (p. 16)

    « – La Tentation Gourmandise voudrait que tu prennes, prennes et prennes encore plus. Prends de ta Mère, oui… mais rends toujours ce que tu n’utilises pas. (p. 19)

    « Ma toile retiendra et détruira les voix des autres que la mienne.
    – Et tu vois, cette ouverture au centre, je l’ai laissée pour permettre à ma voix de trouver le chemin de ton cœur. » (p. 23)
     

  • Quelques séquences descriptives permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action; prédominance de séquences dialoguées, narration par Grand-mère Araignée, permettant au lectorat visé de mieux comprendre l’essence des sept lois sacrées de la tradition spirituelle autochtone.

    « Le jeune homme se leva, scruta l’étendue de Mère Terre. Il ramassa une longue tige verte et en fit un cercle. Avec une frange de son mocassin, il attacha ce cerceau et l’accrocha à une branche de sauge. » (p. 1)

    « – Petit-fils, tu connais ma voix. Ton peuple et toi m’avez entendue lorsque je vous ai conseillé de tourner vers les Sept Directions sacrées pour obtenir mes Sept Enseignements. Vous m’avez entendue et écoutée. Et tout était bien! Mais récemment, tu entends d’autres voix. 
    Grand-Mère Araignée tissait sa toile tout en parlant. » (p. 5)

    « – Ne t’ai-je pas appris que, lorsque tu chasses Bison, tu dois prendre uniquement ce dont tu as besoin. Ne gâche rien. Respecte-le en ne gaspillant pas et en lui offrant du tabac. C’est ce qui est bien. Ce qui est juste. C’est le Respect.
    – Petit-Fils, regarde vers l’Ouest et souviens-toi de cet Enseignement. Rejette la voix d’Envie. » (p. 13)

    « – Et enfin, Petit-fils, je t’offre ce cerceau pour ton village. C’est un Capteur de rêves. Accroche-le près de ton lieu de repos. C’est mon cadeau. » (p. 23)

Référent(s) culturel(s)

  • Référents culturels et spirituels du peuple amérindien (p. ex., les Sept Enseignements sacrés, les Sept Tentations, capteur de rêves, légende par l’auteur métis David Bouchard).
  • Référents langagiers ojibwés (p. ex., Makwa, Ours / Amik, Castor).
  • Référents de l’art amérindien (p. ex., tableaux peints par l’artiste métisse ontarienne Kristy Cameron).

Pistes d'exploitation

  • Former sept équipes et assigner à chacune un des Sept Enseignements sacrés présentés dans l’œuvre. Les inviter à relire le segment respectif et à en résumer le contexte dans leurs propres mots. Poser des questions aux élèves pour orienter leur démarche (p. ex., Que veut dire « humilité »? Quel animal y est associé? À quelle tentation dois-tu résister pour développer cette qualité?). Les inviter à donner des exemples de comment ils peuvent appliquer l’Enseignement dans leur vie au quotidien (p. ex., humilité : être fier de ses succès sans se croire meilleur que les autres, aider les moins fortunés à réussir).
  • Demander aux élèves de montrer leur appréciation des tableaux réalisés par l’artiste métisse ontarienne Kristy Cameron, en commentant les diverses techniques et les éléments-clés utilisés (p. ex., lignes, couleurs, formes). Les inviter à reproduire leur tableau favori. Exposer les œuvres dans les corridors de l’école.
  • Le jeune Anishinabek ferme les yeux et ouvre son cœur lors de sa Quête de Vision. Inviter les élèves à participer à une courte période de méditation. Les accompagner dans la démarche méditative en les incitant à vivre une expérience de concentration et de calme intérieur (p. ex., fermer les yeux, prendre conscience de sa respiration, faire le vide dans sa tête, maintenir le silence). Permettre aux élèves de partager leur expérience suite à l’activité.
  • Inviter une personne de la communauté autochtone de la région à venir parler aux élèves de la spiritualité qui anime son peuple et à les accompagner dans la construction d’un capteur de rêves.

Conseils d'utilisation

  • Privilégier la communication orale en invitant les élèves à écouter la narration de David Bouchard ainsi que l’accompagnement musical par Stephen Kakfwi qui se trouvent sur le site Web de l’auteur. Consulter le code qui se trouve sur la première page du livre pour pouvoir accéder à la vidéo en question.
  • Avant d’entamer la lecture de l’œuvre, situer l’œuvre dans son contexte en lisant l’avant-propos aux élèves et en lisant les courtes biographies sur le rabat de la quatrième de couverture du livre.
  • Encourager les élèves à lire d’autres œuvres de David Bouchard, dont les fiches descriptives sont disponibles dans FousDeLire (p. ex., Corneille Arc-en-ciel, Je suis Corbeau, Le secret de ton nom).

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 5e à 7e année, Série : Les découvertes de Shanipiap, Les arts.