Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

La surprise du marché

Maman annonce une surprise! Pour la préparer, il faut aller au marché. Fruits et légumes colorés, œufs fraîchement pondus, lait, beurre… Les enfants découvrent que chaque ingrédient est important et qu’une simple recette demande la collaboration de plusieurs personnes.

Un album appétissant qui satisfait la curiosité des enfants autant que leur gourmandise et met en valeur le travail de nos agriculteurs. Avec une délicieuse recette… surprise!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnages principaux, la narratrice Mandarine et son frère Kiwi, qui font de belles découvertes lors de leur randonnée au marché, et leur mère, qui, en complicité avec sa fille, veut faire une surprise à Kiwi, amenant les enfants au marché pour y acheter les ingrédients nécessaires; personnages secondaires, les producteurs, qui vendent leurs produits au marché, dont madame Coucou, qui élève des poules, Marjolaine, qui cultive de fines herbes, monsieur et madame Bavard, qui élèvent des vaches laitières, Rose, qui fait pousser des fleurs, Madame Pépin, qui cultive des melons, et monsieur Racine, cultivateur de légumes.

    « Aujourd’hui, le temps est magnifique et nous avons décidé, Maman et moi, de faire une surprise à Kiwi. 
    – Kiwi, prépare-toi, nous allons visiter les producteurs au marché, annonce Maman. »

    « – Hum, ça sent bon! D’où viennent ces bonnes odeurs?
    – Regarde, Mandarine, c’est l’étal de fines herbes de Marjolaine, explique Maman. »

    « Bonjour, Madame Bavard. Nous avons besoin d’un litre de lait et de 250 grammes de beurre frais, indique Maman.
    – C’est pour la surprise de Kiwi!
    – Oh là là! Elles vont me faire une omelette, murmure Kiwi, inquiet, à l’oreille de son ver de terre. »
     

  • Intrigue simple et amusante, qui renseigne le lectorat sur les produits vendus au marché, tout en lui permettant d’apprécier l’interaction qui se joue entre la mère, Mandarine et Kiwi; sujet apte à intéresser le lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., surprise, complicité, sortie familiale, produits agricoles, marché, recette de gâteau).

    « – Bonjour, Madame Coucou, nous aimerions acheter six œufs pour la surprise de Kiwi.
    – Elles veulent m’offrir des œufs? chuchote Kiwi d’un air inquiet. »

    « – C’est de la coriandre. On l’appelle aussi persil arabe ou chinois. On peut l’utiliser dans les soupes, les salades ou comme herbe décorative, répond Marjolaine. »

    « – Bonjour, Monsieur Racine, le salue Maman. Nous avons besoin d’un sac de carottes et de quelques oignons. 
    – Finalement, je n’ai pas très faim, déclare Kiwi qui a peur de devoir manger une omelette aux oignons. »

Présentation

  • Illustrations à l’aquarelle, occupant pleine page et débordant parfois sur les deux pages; scènes détaillées soutenant la compréhension tout au long du récit; personnages en gros plan, qui révèlent les émotions ressenties; présence d’éléments visuels qui agrémentent le texte et facilitent son interprétation (p. ex., petites illustrations, motifs, idéogrammes, affiches, bulles de réflexion); intégration de la petite coccinelle de Mandarine et du ver de terre de Kiwi sur plusieurs illustrations, motivant le lecteur à les repérer.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; taille de police adaptée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques, facilitant l’interprétation des deux textes qui font suite à l’œuvre (p. ex., titres en caractères gras, rouges et stylisés, tirets énumérant les ingrédients de la recette, parenthèses présentant la mesure impériale, chiffres indiquant les étapes de la préparation).
  • Mise en page aérée; texte de 3 à 17 lignes, disposé de façon équilibrée sur la page, contribuant à la lisibilité de l’œuvre; ajout, à la fin du livre, d’une recette de gâteau aux carottes et d’un texte informatif sur les différents marchés dans le monde.
  • Dimensions : 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant, utilisation de plusieurs mots fréquents et familiers (p. ex., surprise, jouet, fromage, légume, poule, lait, gâteau) et de quelques mots plus complexes généralement liés au thème de la production agricole (p. ex., producteurs, agriculteurs, basilic, ciboulette, coriandre), permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées, de types et de formes variées (p. ex., interrogative, impérative, exclamative, négative), et de phrases à construction particulière, favorisant une lecture dynamique de l’œuvre.

    « – Au marché? s’étonne Kiwi. Est-ce qu’ils vendent des jouets? 
    – Hi! hi! Mais non! Au marché, on retrouve des agriculteurs. »

    « – Approchez! nous invite Marjolaine. Venez sentir mes bonnes herbes fraîches : basilic, ciboulette, menthe, romarin, thym!
    […]
    – Merci, Marjolaine. À la prochaine, dit Maman pendant qu’on se dirige vers le prochain producteur.
    – Fiou! Au moins, je sais qu’il n’y aura pas de fines herbes dans ma surprise, marmonne Kiwi. »
     

  • Nombreux procédés stylistiques (p. ex., interjection, expression imagée, énumération, expression figurée, répétition), qui ajoutent à la richesse du texte et permettent au lectorat d’apprécier le style de l’auteure; noms loufoques associés aux métiers des producteurs, injectant un brin d’humour au récit (p. ex., Marjolaine vend de fines herbes, Rose vend des fleurs, madame Pépin vend des melons, monsieur Racine vend des légumes).

    « – Miam! une surprise à manger! C’est quoi? C’est quoi? demande Kiwi. »

    « – Maman, je vois Rose. Elle donne la douche à ses fleurs. »

    « – Venez goûter! Vous allez raffoler de mes melons : pastèque, cantaloup, melon miel, chante madame Pépin. 
    Kiwi a l’eau à la bouche :
    – Miam! Maman, est-ce que je peux goûter? »

    « – D’abord, il faut se laver les mains.
    Mouille, mouille, mouille.
    Frotte, frotte, frotte.
    Rince, rince, rince.
    Sèche, sèche, sèche. »
     

  • Quelques séquences descriptives, permettant au lectorat de se situer dans le lieu et le temps de l’action; prédominance de séquences dialoguées, permettant de mieux comprendre la relation entre les personnages et de s’immiscer dans l’esprit de Mandarine et de Kiwi.

    « Au marché, nous commençons par madame Coucou. Elle a un poulailler où elle élève des poules pondeuses. Nous sommes déjà allés visiter sa ferme. C’était tellement drôle! Elle mettait de la musique pour calmer les poules. »

    « – Est-ce qu’on peut continuer? Il n’y a pas de melon dans la surprise.
    – C’est vrai, Mandarine, mais avant, prends-en aussi. Je suis certaine que tu vas apprécier, c’est délicieux! insiste Maman en me tendant un morceau de cantaloup. »

    « Kiwi réfléchit un moment, puis un énorme sourire illumine son visage. Il a trouvé!
    – Un gâteau? suggère Kiwi. Mais pourquoi des carottes? Ah! un gâteau aux carottes! C’est ça, hein, Maman? Est-ce que j’ai bien deviné? 
    – Oui. Bravo, Kiwi! Et nous sommes prêtes à commencer. »

Pistes d'exploitation

  • Tout au long du récit, Kiwi tente de deviner la surprise que lui réservent Mandarine et sa mère. Lors d’une lecture à voix haute, inviter les élèves à anticiper la suite de certains passages, à l’aide des indices donnés (p. ex., Selon toi, quelle sera la surprise de Kiwi? Quels indices te permettent de croire ceci?). Confirmer ou réfuter leurs hypothèses en poursuivant la lecture.
  • En groupe-classe, faire une liste de tous les métiers qui sont mentionnés dans le texte. Demander aux élèves d’ajouter d’autres producteurs, non mentionnés dans l’œuvre, qui pourraient vendre leurs produits au marché (p. ex., boulanger, pomiculteur, pâtissier). Inviter les élèves, placés en petits groupes, à créer une maquette d’un marché, en se servant de pâte à modeler. Leur demander d’identifier, avec de petites étiquettes, les produits et métiers qui sont représentés.
  • Proposer aux élèves de cultiver un petit jardin en salle de classe, en les invitant à choisir une graine de leur choix (p. ex., haricot, tomate, tournesol, fleur, herbe). Les amener à faire un remue-méninges afin de relever les éléments qui seront essentiels à la croissance de leur plante. Inciter les élèves à noter leurs observations au cours de la germination.
  • Suggérer aux élèves de dresser une liste des aliments qui sont mentionnés dans l’œuvre et de les classer selon les groupes du Guide alimentaire canadien. Les inviter à choisir un outil organisationnel pour présenter leurs données (p. ex., constellation, toile d’araignée, tableau, schéma) et à y ajouter des photos ou des illustrations. Demander ensuite aux élèves de vérifier si les quatre groupes alimentaires sont représentés; si non, les inviter à y ajouter les aliments manquants.

Conseils d'utilisation

  • Avec les élèves, faire la recette du gâteau aux carottes qui est présentée à la fin de l’œuvre.
  • Inviter les élèves, nouveaux arrivants, ou leurs parents, à venir faire une courte présentation sur le type de marché qu'on trouve dans leur pays d’origine.
  • Revoir le Guide alimentaire canadien avec les élèves.
  • Inviter les élèves à lire les autres livres de la série Mandarine et Kiwi.
  • Revoir les caractéristiques de la constellation, de la toile d’araignée et du schéma avec les élèves.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 6e année, Série : Bon appétit, les enfants!, Rosita au Mexique.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 2e année, Série : La ferme de Benjamin, Les poules.