1
Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture
Nous vous invitons à cliquer sur les puces numérotées pour avoir plus d’informations sur les différentes sections de la fiche pédagogique et en apprendre davantage sur la manière de l’utiliser.

2La Mystérieuse Bibliothécaire

Attention! Mademoiselle Charlotte est de retour! L’extravagante nouvelle maîtresse est maintenant bibliothécaire. Mais la bibliothèque où elle travaille est pleine d’araignées et de crottes de souris. En plus, les livres qui s’y trouvent sont ennuyants comme la pluie. Il faut faire quelque chose! Et le maire de Saint-Anatole qui ne veut pas donner un sou… Persuadée que les livres sont essentiels, mademoiselle Charlotte mettra en application des tonnes d’idées farfelues pour transformer sa bibliothèque en un véritable coffre aux trésors et donner aux jeunes le goût de lire.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

3 À propos du livre

Contenu

  • Un personnage principal, mademoiselle Charlotte, nouvellement embauchée comme bibliothécaire et dont le but est d’initier les jeunes à la lecture; personnages secondaires adjuvants dont Léo, Pierre-Luc, Julien, Sophie et Marc-André, ainsi que des opposants, dont Marcel et Martin.

    « Charlotte est une vieille dame un peu bizarre qui parle à haute voix… à un caillou nommé Gertrude. » (Avant-propos)

    « Ce soir-là, Léo Letendre, le fils de la propriétaire de l’animalerie de Saint-Anatole, écrivit à la jeune fille dont il rêvait depuis l’été précédent. » (p. 24)

    « Marcel Lenragé en profita pour annoncer à cette grande écervelée que la bibliothèque de Saint-Anatole n’aurait pas de nouveaux livres cette année. » (p. 30)

    « Martin Laboucane, l’élève le plus tannant de l’école – et peut-être du monde entier! -, celui qui rend tous les professeurs complètement marteaux, décida d’aller voir "ce drôle d’épouvantail". » (p. 52)

    « Elle chouchoutait ses livres neufs comme si c’étaient des nouveaux-nés [sic] et les promenait en brouette parce que personne ne venait à la bibliothèque. » (p. 54)

    « Pierre-Luc et Sophie réparaient des livres brisés et Julien Demers nourrissait les souris pendant que son frère, Marc-André, nettoyait la cage des cochons d’Inde. » (p. 100)
     

  • Intrigue simple dans laquelle une bibliothécaire, mademoiselle Charlotte, tente d’attirer les jeunes à la bibliothèque et de leur faire découvrir le monde passionnant de la lecture.

    « Mademoiselle Charlotte dit qu’ouvrir un livre, c’est comme allumer une télévision dans sa tête. » (p. 73)

    « Mademoiselle Charlotte secoua la tête.
    – J’ai compris que les personnages des livres habitent dans un monde différent. On peut voyager dans un livre, mais il faut accepter de revenir. » (p. 122)

    « Le lendemain, ils trouvèrent Martin Laboucane allongé sur le plancher dans la bibliothèque, immobile, un livre entre les mains. » (p. 122)
     

  • Narratrice omnisciente qui relate les péripéties dans un ordre chronologique.

    « Martin Laboucane allait lui enlever son chapeau lorsque Léo eut une idée. Il prit le livre qu’elle tenait entre les mains et, mine de rien, lut à haute voix la suite de l’histoire qu’elle avait commencée. »  (p. 53)

Langue

  • Registre courant dans la narration et les dialogues.

    « – Où se cache-t-elle? Ah! J’en ferais bien de la fricassée, grommela-t-il. » (p. 70)

    « Au bout de quelques semaines, la bibliothèque était devenue le quartier général des enfants de Saint-Anatole. » (p. 81)
     

  • Figures de style variées (p. ex., personnification, comparaison, énumération) qui enrichissent et animent la narration.

    « – J’adore les histoires épeurantes, dit-elle en s’étirant comme un chat. » (p. 38)

    « Au secours!
    La bibliothèque
    meurt de faim. » (p. 44)

    « Il y avait, entre autres, Cadavre au dessert, un livre d’horreur, L’Énigme des gommes ballounes, un roman d’aventures et de mystères, À chacun sa crotte, un documentaire très comique sur les différents excréments ainsi que Le Champion farceur, un livre bourré d’idées pour mille tours pendables. » (p. 61)
     

  • Vocabulaire évocateur des thèmes du roman (p. ex., la lecture, l’évasion, l’amour).

    « Mais la majorité des adultes étaient impressionnés par la passion de la lecture que mademoiselle Charlotte avait réussi à communiquer aux enfants. » (p. 81)

    « Mademoiselle Charlotte put à nouveau se laisser aspirer par des livres. Au début, les enfants la réveillaient tout de suite, mais Léo remarqua vite que mademoiselle Charlotte était déçue de revenir à la réalité. » (p. 82)

    « Léo avait deviné depuis longtemps que la nouvelle bibliothécaire mélangeait les livres et la réalité. Elle était donc réellement amoureuse d’un personnage. » (p. 84)

    « Léo lui confia alors qu’il était lui aussi amoureux.
    – Elle s’appelle Marie. » (p. 84)

Référent(s) culturel(s)

  • Référents culturels de la francophonie mondiale.

    « Charles Perrault a écrit Barbe-bleue il y a trois cents ans. » (p. 39)

    « Léo prit le livre et lut à voix haute, en y mettant tout son cœur, le passage où la Belle découvre qu’en son absence la pauvre Bête s’est laissée mourir de faim. » (p. 102)

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à créer une campagne de promotion de la lecture dans leur école.
  • Demander aux élèves d’écrire un texte d’opinion ayant pour sujet les habitudes alimentaires de mademoiselle Charlotte.
  • Demander aux élèves d’illustrer des scènes du roman en se servant de leur médium préféré.

Conseils d'utilisation

  • Faire le lien entre cette œuvre et les autres romans qui mettent en vedette le personnage de mademoiselle Charlotte.