Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Dix filles allumées : 10 parcours inspirants

Découvre les parcours inspirants de dix femmes qui ont fait leur marque dans différents domaines. Dix filles ALLUMÉES qui t’invitent à atteindre tes ambitions et à réaliser tes rêves peu importe tes origines culturelles ou sociales. Ces portraits féminins sont aussi la preuve que les filles peuvent réussir dans tous les métiers.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Documentaire visant à inspirer les jeunes; mise en vedette de dix femmes issues de milieux différents, qui ont réalisé de grands rêves personnels et professionnels, grâce à leur force de caractère, leur confiance en soi et leur persévérance.

« Je voulais te présenter des personnes inspirantes que tu pourrais rencontrer un jour et avec qui tu pourrais échanger. Des filles allumées qui poursuivent leur propre apprentissage. » (p. 4)

« J’ai voulu participer à la création de ce documentaire parce que, trop souvent, je croise des jeunes filles qui pensent ne pas pouvoir réaliser leurs rêves parce qu’elles sont des filles, ou parce qu’elles habitent loin des grandes villes, ou parce que leur famille ne les soutient pas beaucoup. » (p. 5)

« « Lorsque je [Katia Canciani] termine ma formation, en mai 1991, je deviens la première femme à obtenir mon diplôme de pilote de brousse au cégep de Chicoutimi. » » (p. 12)

« L’année suivante, aux Jeux paralympiques de Rio, le rêve d’Aurélie [Rivard] devient réalité : elle remporte trois médailles d’or et une d’argent. Elle bat aussi deux records du monde, un record des Jeux, et elle est choisie pour être le porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture. » (p. 37)

« « En 2003, 10 ans après avoir commencé mes démarches et mes études, je [Roxana Robin] fonde la maison Arc-en-ciel, en Inde, pour aider 10 enfants. » » (p. 39)

  • Superbes illustrations caricaturales disposées à des endroits variés sur la page; emploi d’une abondance de couleurs créant un effet invitant.
  • Mise en page aérée et bien organisée; œuvre répartie en dix courtes biographies de quatre pages; présentation dynamique constituée de capsules, d’encadrés et de phylactères; jeux de typographie (p. ex., mots rehaussés en couleur, caractères gras, variété de grosseurs d’écriture, majuscules) qui créent un effet captivant; éléments graphiques (p. ex., guillemets, italiques, majuscules) facilitant l’interprétation des textes; sommaire et mot de chaque auteure au début du livre; vignettes résumant le parcours de neuf pionnières historiques et glossaire à la fin.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; prédominance de mots connus; emploi de mots moins connus (p. ex., pathologies, investiture, assermentation, issue), de mots et d’expressions du registre familier (p. ex., tannante, pète beaucoup de coches) et de mots anglais (p. ex., girlpower, fans, focus) compréhensibles grâce au contexte et au glossaire.
  • Phrases de base et phrases transformées; prédominance de phrases déclaratives et négatives.

« Au centre de formation situé à Régina, en Saskatchewan, Mélanie apprend, entre autres, que le métier de policier exige beaucoup de discipline. Les officiers doivent être maîtres d’eux-mêmes et de leurs actes en tout temps. Les recrues y apprennent à acquérir et à conserver une attitude positive, surtout quand elles affrontent une situation grave et difficile. » (p. 8)

« Francesca n’est pas médecin, mais chercheuse; elle ne rencontre donc pas les patients. Cependant, il arrive que certains d’entre eux la contactent. Elle se fait un devoir professionnel et personnel de les éclairer, de leur expliquer ce qu’elle connaît de leur maladie et de les informer des avancées de la recherche. » (p. 16)

« « Mes parents, qui n’ont jamais vraiment aimé les politiciens, ne sont pas très enthousiastes quand je leur annonce mon intention de me présenter comme candidate aux élections. Mais comme ils l’ont toujours fait pour chacun de leurs enfants, ils respectent mon choix et m’assurent qu’ils m’appuieront, peu importe ce que j’entreprendrai. » » (p. 19)

  • Quelques procédés stylistiques (p. ex., énumération, comparaison, métaphore, expression imagée) qui enrichissent le texte.

« Les policiers y mènent, entre autres, des enquêtes sur le vol d’identité, les crimes sexuels contre des enfants, les fraudes par cartes de crédit, la CONTREFAÇON* d’objets, la traite de personnes. » (p. 9)

« Un lecteur, pour elle, est un peu comme un passager qu’elle emporte sur les ailes de ses mots. » (p. 13)

« « … Elle m’aura permis de me faire une carapace et de mieux composer avec la critique… » » (p. 21)

  • Séquences narratives et descriptives, entrecoupées de paroles prononcées par les dix femmes, qui relatent des souvenirs d’enfance, des préjugés, des défis, des réussites, de précieux conseils et de futurs projets.

« – J’étais une petite fille casse-cou et très sportive. J’étais aussi très têtue et j’avais beaucoup d’énergie à dépenser. Mes parents devaient toujours me surveiller pour éviter que je me retrouve dans de fâcheuses situations. » (p. 6)

« Lors de sa première journée, le directeur accueille les élèves et demande à Katia dans quelle option elle se dirige. « En brousse, monsieur« ,  lui répond-elle.

L’homme la regarde avec un air sévère et déclare que les filles ne peuvent pas aller en brousse.

Katia n’y comprend plus rien! Ce n’est pas écrit dans les documents d’admission que les filles ne peuvent pas suivre cette formation particulière. » (p. 11)

« « En mai 2017, je suis nommée juge à la cour supérieure de justice de l’Ontario, à Ottawa. Je deviens la première juge abénaquise à occuper ce poste au Canada, et la plus jeune. »

Michelle est très fière de cette nomination, de sa carrière, ainsi que d’avoir pu s’occuper en même temps de sa famille et de ses enfants. » (p. 33)

« – Je me dis qu’il ne faut pas gaspiller son énergie à douter et à se rabaisser constamment, et je regrette de l’avoir fait parfois. Mon conseil est de ne laisser rien ni personne se mettre entre ton rêve et toi, de te faire confiance, de travailler dur et de ne jamais cesser d’y croire. » (p. 37)

« Roxana a fondé récemment une association AIPE en France. Elle espère continuer d’apporter son aide aux enfants vulnérables de la planète. » (p. 41)

Référent(s) culturel(s)

  • Nombreux référents de la francophonie ontarienne, canadienne et internationale, tels que la mention de lieux (p. ex., Sainte-Julie, au Québec, Hanmer, en Ontario, les Alpes, la France), d’institutions postsecondaires (p. ex., Université Laurentienne, Université d’Ottawa), d’œuvres littéraires (p. ex., Le petit prince, Ru), de l’émission télévisée FÉMININ/FÉMININ, du Festival international de la chanson de Granby et de personnalités (p. ex., Benoît Huot, athlète paralympique, Chloé Robichaud, cinéaste, Céline Dion, chanteuse).
  • Référence à la Première Nation abénaquise : « – … Mon père est un Abénaquis inscrit à la bande d’Odanak. Je suis donc, moi aussi, une Abénaquise inscrite. » (p. 30)

Pistes d'exploitation

  • Animer une discussion afin de permettre aux élèves de commenter les conseils que prodiguent les femmes présentées dans l’œuvre (p. ex., Florence Gagnon : « « Ma recommandation : garder sa vision et ne rien précipiter. Une bonne idée, ça se travaille, ça évolue avec le temps, avec ce qui nous entoure. » » (p. 25))
  • Trouver sur le site YouTube quelques vidéos traitant des femmes présentées dans l’œuvre (p. ex., Entrevue Katia Canciani, Étudier en neurobiologie (Francesca Cicchetti), Le parcours d’une battante (Aurélie Rivard), Profil de succès – émission – Kim Thúy). Inviter les élèves à les visionner, puis à les commenter.
  • Dresser, en groupe-classe, une liste de femmes franco-ontariennes célèbres, puis préciser le domaine d’expertise de chacune (p. ex., France Gareau, athlète, Louise Pitre, artiste, Andrée Poulin, auteure). Proposer aux élèves, regroupés en dyades, d’effectuer une recherche de renseignements et de photos sur une de ces femmes en tenant compte de critères spécifiques (p. ex., souvenirs d’enfance, qualités, défis, accomplissements). Les inviter à faire part de leurs trouvailles au groupe-classe, sous la forme d’une présentation multimédia.

Conseils d'utilisation

  • Accorder une attention particulière aux sujets délicats dont on traite dans l’œuvre (p. ex., les préjugés, l’intimidation, le divorce).
  • Inciter les élèves à lire l’œuvre intitulée Dix gars passionnés : 10 parcours inspirants, dont la fiche pédagogique se trouve dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 4e à 8e année, Série : Mix métiers, divers épisodes.