Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Si la reine venait diner

Lorsque Samuel et Maxime passent à table, ces deux petits garçons pourtant si mignons deviennent de vrais sauvageons! Où sont passées les bonnes manières? Si la reine venait diner, elle serait tout simplement choquée. Est-ce une façon de se comporter? 

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnages principaux, Samuel et Maxime, deux frères mignons qui agissent en polissons à la table, et leur maman, frustrée devant leur manque de bonnes manières, qui les invite à imaginer la réaction de la reine si elle venait diner et si elle les voyait agir ainsi; personnages secondaires, le papa des deux enfants, et la reine, personnage imaginaire créé par la mère pour inciter les enfants à modifier leur comportement.

    « Samuel et Maxime sont frères. Ils sont polis.
    De fait, ils sont assez polis.
    Soyons francs et honnêtes, avouons la vérité :
    sur le chemin de la politesse, ils se sont un peu égarés. » (p. 5-8)

    « Le visage tendu, les sourcils froncés, la reine irait jusqu’à déclarer :
    – Qui sont ces enfants vulgaires? Vite, vite! Envoyez-les au Caire qu’ils passent quarante jours dans le désert et trente-cinq ans sans dessert! (p. 13)

    « – Tiens, tiens. Vous voulez cesser d’être polissons?
    Alors, voici votre première leçon.
    Avant de se placer à table,
    les garçons et les filles aux manières remarquables
    se lavent les mains et enlèvent leur casquette
    qu’ils rangent dans la penderie ou sur une tablette. » (p. 15) 
     

  • Intrigue simple et amusante qui divertit le lectorat visé tout en le renseignant sur les bonnes manières à adopter à la table; sujet apte à créer des liens avec le vécu du lectorat visé et à capter son intérêt par les thèmes exploités (p. ex., gestes malappris, réprimandes d’une maman, espièglerie, humour, bonnes manières).

    « Un soir, elle en a tout simplement assez!
    Elle prend une grande inspiration et se met à sermonner :
    – Comment mes garçons chéris sont-ils devenus si impolis?
    Elle a à peine terminé sa phrase qu’un bruit suspect retentit… » (p. 8)

    « Avec une expression frisant l’horreur
    Samuel et Maxime répondent en chœur :
    – Pas de dessert pendant trente-cinq ans?
    Pitié! Pitié notre douce maman!
    Nous ferons tout pour devenir charmants!
    Nous serons calmes, polis, obéissants! » (p. 14)

Présentation

  • Illustrations dominantes, qui s’étalent sur doubles pages; scènes créées à partir de collages, qui comprennent une combinaison d’éléments (p. ex., papier, motif, couleur, texture, laine, boutons), contribuant, de façon imaginative, à la compréhension et à l’ambiance de l’œuvre; personnages caricaturés, en gros plan, révélant les émotions ressenties et ajoutant de l’humour au récit.
  • Caractères d’écriture généralement noirs sur fonds colorés, parfois intégrés aux illustrations; taille de police adaptée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques, facilitant l’interprétation du texte (p. ex., majuscules, caractères italiques, guillemets).
  • Mise en page aérée; texte de 1 à 14 lignes, généralement organisé en strophes, disposé de façons variées.
  • Dimensions : 23 cm x 23 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Utilisation de mots fréquents (p. ex., frères, maman, bruit, trésor, biscuits); emploi de plusieurs mots nouveaux (p. ex., anéanti, offusquée, penderie, arachnides, décréter), pouvant présenter un défi pour le lectorat visé, mais aptes à enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière, parfois longues et complexes; phrases de type et de formes variés (p. ex., déclarative, exclamative, interrogative, impérative, positive et négative), contribuant au rythme de la lecture et à la lisibilité de l’œuvre. 

    « Pendant quelque temps, la leçon porte ses fruits.
    Samuel et Maxime font des progrès inouïs.
    Ils disent "merci" et "s’il vous plaît"
    et "quelqu’un pourrait-il me passer le lait"? » (p. 16)

    « L’air offusqué, éberlué,
    la reine irait même jusqu’à décréter :
    – Qui sont ces enfants malpolis?
    Vite, Vite! Envoyez-les en Australie
    qu’ils passent quarante jours dans les fonds marins
    avec les baleines et les requins! » (p. 25)

    « – Attendez un instant. Je n’ai pas terminé,
    dit maman, qui était sur le point d’oublier. » (p. 27)
     

  • Emploi d’une grande variété de procédés stylistiques (p. ex., structure répétée, rime, expression figurée, exagération, comparaison, répétition, onomatopée), qui ajoutent à la richesse du texte et permettent au lectorat d’apprécier le style dynamique et poétique de l’auteure. 

    « – Et si la reine venait diner? Croyez-vous qu’elle serait enchantée de vous voir agir comme des va-nu-pieds? » (p. 10)

    « Si la reine venait diner, […]
    Vite, Vite! Envoyez-les… » (p. 12-13)

    « Maman reste calme. Elle garde son sang-froid.
    […]
    L’air révolté, même horrifié,
    la reine serait incapable de manger.
    – Qui sont ces enfants impolis?
    Vite! Vite! Envoyez-les en Amazonie!
    Qu’ils passent quarante jours dans la forêt humide
    avec les reptiles et les arachnides. » (p. 18)

    « Mais, mais, mais, mais… dit maman, impatiente. 
    Mais, quelle attitude! Vos manières sont choquantes! » (p. 24)
     

  • Séquences descriptives, qui permettent au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’univers des personnages; nombreuses séquences dialoguées, permettant de mieux comprendre la relation entre les personnages et les émotions ressenties. 

    « Un jour, en dégustant une bonne salade verte,
    Samuel mange bruyamment, la bouche grande ouverte.
    Maxime quant à lui s’écrie : "Je DÉTESTE ce repas."
    Il cesse de manger et quitte la table, sans mea-culpa. » (p. 16)

    « Et notre dessert? disent nos gourmands aussitôt.
    – Aurons-nous droit à des biscuits et à des gâteaux?
    – Le dessert est un privilège. Ce n’est pas un droit.
    Les petits plaisirs se méritent à la fin du repas. » (p. 21)

    « En faisant la leçon à ses petites frimousses,
    maman les regarde : ils ont vraiment la frousse.
    – Quand ils prennent une soupe ou des céréales,
    les enfants aux manières royales
    inclinent légèrement le bol vers eux.
    Ils y plongent la cuillère, et voilà!
    C’est bien mieux. » (p. 26)

Pistes d'exploitation

  • Le récit finit en queue de poisson : le lectorat ne connaît pas l’identité de la personne qui sonne à la porte à l’heure du diner. Inviter les élèves à poursuivre l’histoire, en expliquant qui est à la porte et en fournissant une brève description de ce personnage.
  • Former des groupes de trois et proposer aux élèves de créer un scénario, où Maxime et Samuel démontrent un nouveau comportement non acceptable, et la mère qui réagit. Leur demander de suivre le style de l’auteure, en utilisant les structures répétées (p. ex., Si la reine venait diner…, Vite, vite, envoyez-les…) et la rime. Inviter les élèves à présenter leur rédaction sous forme de saynète devant le groupe-classe.
  • Inviter les élèves à relever les règles de politesse qui sont proposées par la mère dans l’œuvre. Leur demander ensuite d’exprimer leur opinion sur le besoin de suivre des règles de politesse à la maison (p. ex., pour montrer du respect, pour apprendre des valeurs telles que la tolérance et la patience, pour aider à suivre les règles en société).
  • Proposer aux élèves de réaliser un collage qui représente une activité familiale. Leur demander de s’inspirer des techniques utilisées dans les illustrations de l’œuvre (p. ex., papier à motif, laine, boutons).

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, présenter quelques expressions qui risquent d’entraver la compréhension du lectorat visé (p. ex., garder son sang-froid, rester bouche bée, avoir la frousse, mea-culpa).
  • Consulter les courtes biographies de l’auteure et de l’illustratrice qui se trouvent sur la quatrième de couverture du livre.
  • À noter : la nouvelle orthographe du mot "diner" sans accent circonflexe.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 3e à 5e année, Série : Sam Chicotte, Pourquoi il y a toujours des règles à suivre?
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Série : Les belles histoires de Pomme d’Api, Maman l’ogresse; La soupe à la Grimace.