Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Quand je vais à l’école

Quel plaisir de prendre le temps d’écouter la rivière, de grimper sur l’arbre tordu et de partager un goûter avec les canards. Mais à force de discuter avec les animaux qui restent au champ, les heures ont passé bien vite sur le chemin de l’école.

(Tiré du site de l’éditeur.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal et narrateur, un âne enjoué et curieux qui, en route pour l’école, s’amuse à explorer son environnement sans se soucier du temps qui passe; personnages secondaires, les vaches Marthe, Mona et Capucine, Marcel l’épouvantail, d’autres animaux anonymes et deux copains qui reviennent de l’école.

    « Sur le chemin de l’école,
    il m’arrive de rigoler un moment
    avec Marcel et ses copains. »

    « Sur le chemin de l’école,
    quand le printemps m’inspire,
    je m’arrête pour écouter la rivière. »
     

  • Récit qui traite de la spontanéité et de la naïveté d’un petit âne qui, sans malice, oublie de se rendre à l’école tellement l’exploration de son environnement le fascine; sujet familier qui invite le lectorat à faire des liens avec son vécu de par les thèmes exploités (p. ex., école, environnement, loisirs, amis).

    « Quand je vais à l’école…
    je m’arrête pour respirer
    le parfum des fleurs. »

Présentation

  • Illustrations  aux couleurs douces qui marient le dessin et l’aquarelle, s’étalant sur double page; nombreux détails qui appuient le texte, contribuant grandement à sa compréhension.
  • Caractères d’écriture noirs sur fonds variés, clairement lisibles; police de caractères adaptée au lectorat visé.
  • Mise en page très aérée; texte d'une à quatre lignes disposé de façons variées et intégré à l’illustration.
  • Dimensions : 17,5 cm x 20,5 cm; couverture rigide, papier souple et glacé.

Langue

  • Plusieurs mots familiers (p. ex., chemin, école, fleurs, rivière, arbre, canards) offrant des repères au lectorat visé et certains mots nouveaux (p. ex.,  rigoler, inspire, record, obstacles, croisé) qui favorisent l’enrichissement de son vocabulaire.
  • Plusieurs phrases transformées généralement de type déclaratif et conjuguées au présent de l’indicatif, qui contribuent à la lisibilité du texte.

    « Je prends le temps d’apprendre à lire
    à Marthe, Mona et Capucine. »

    « Si les pêcheurs ne sont pas là,
    j’essaie de battre mon record. » 
     

  • Emploi d’une structure répétée facilitant la lecture et donnant du rythme au récit.

    « Sur le chemin de l’école,
    je grimpe parfois dans l’arbre tordu,
    pour y faire ce que je préfère faire. »

    « Sur le chemin de l’école,
    de temps en temps,
    je partage mon goûter
    avec les canards. » 
     

  • Séquences descriptives seulement permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’esprit du petit âne.

    « Mais ce jour-là, sur le chemin de l’école,
    j’ai croisé mes copains qui avaient passé la journée en classe.
    Il était déjà l’heure de rentrer. 
    Sur le chemin du retour, j’ai raconté aux copains pourquoi j’aime tant aller à l’école. »

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves  de raconter comment se passe le trajet entre leur maison et l’école (p. ex., ce qu’ils font, ce qu’ils voient). Les inviter ensuite à compléter l’énoncé « Sur le chemin de l’école, je… ». Leur proposer d’illustrer leur phrase et de la présenter au groupe-classe. Rassembler toutes les pages pour en faire un livre à structure répétée et le placer au coin de lecture.
  • Inviter un élève à raconter un événement de l’histoire en ses propres mots et d’autres à mimer l’épisode. 
  • Inviter un policier à parler aux élèves des règles de sécurité à suivre lorsqu’ils sont en route vers l’école, à pied ou par autobus (p. ex., demeurer vigilant face à la circulation, éviter les inconnus, rester assis dans un autobus qui roule). Inviter les élèves à parler de leurs expériences et de leurs inquiétudes.
  • Lors d’une période d’éducation physique, former des équipes et inviter les élèves à bâtir une piste de course à obstacles en mettant à leur disposition du matériel varié (p. ex., cerceaux, cordes à danser, blocs, tuyaux).  Demander à chaque équipe de présenter ses obstacles au groupe-classe afin de lui permettre d’en faire l’essai par la suite. 
  • Inviter les élèves à jouer à saute-mouton, à la manière du petit âne, en démontrant une conscience des autres lors des déplacements.

Conseils d'utilisation

  • Lire aux élèves l’œuvre du même auteur, Quand je prends mon petit déjeuner, mettant en vedette le petit âne sympathique. Consulter la fiche descriptive disponible dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Les belles histoires de Pomme d'Api, Le petit ogre qui voulait aller à l'école.