1
Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture
Nous vous invitons à cliquer sur les puces numérotées pour avoir plus d’informations sur les différentes sections de la fiche pédagogique et en apprendre davantage sur la manière de l’utiliser.

2Pomme et Pépin en pleine nature

Pomme aime plus que tout partager ses découvertes avec Pépin, son ami de peluche qui a toujours le mot pour rire!

Ensemble, les deux inséparables explorent la nature au fil des saisons. Ils cueillent des fleurs pour maman, écoutent le murmure du vent, nourrissent les oiseaux, se promènent sous la pluie et fabriquent des balles de neige. 

Une sympathique initiation à la bande dessinée pour les jeunes enfants, qui retrouveront avec plaisir les personnages fétiches du magazine POMME D’API.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

3 À propos du livre

Contenu

  • Deux personnages principaux, Pomme, fillette éveillée et à caractère espiègle, qui aime faire des découvertes et partager ses connaissances avec son animal en peluche, et Pépin, ami fidèle et compagnon inséparable de Pomme, qui prend vie lorsqu’elle l’appelle à participer à ses aventures; personnage secondaire, la mère, occupant une place minime dans l’histoire.

    « Aujourd’hui, Pomme et Pépin sont à la campagne. Maman jase avec ses amis, Pomme s’ennuie. Si elle allait se promener un peu?
    "Viens, Pépin, on va cueillir des fleurs pour maman!" »

    « Pomme dit : "Les fleurs sauvages, personne ne les plante, elles poussent toutes seules. Regarde, là-bas, les beaux pissenlits jaunes."
    "Et un blanc!" ajoute Pépin.
    "C’est un mouchoir, Pépin zinzin! On ne cueille pas ça!" »
     

  • Cinq bandes dessinées simples et amusantes, mettant en scène les plaisirs que vivent une fillette et sa peluche; sujet familier, apte à divertir le lectorat visé tout en lui permettant de faire des liens avec son vécu (p. ex., amitié, animal en peluche, attachement, saisons, nature, découvertes, jeux, humour).

    « Il fait si beau aujourd’hui. Pomme et Pépin font la sieste à l’ombre bercés par le vent d’été. Soudain, Pomme dit : "Oh! Un oiseau!" 
    Pépin se réveille en sursaut. Il demande : "Un oiseau? Où ça?"
    Pomme répond :
    "Caché dans l’arbre."
    "Mais où? je vois pas!” s’impatiente Pépin.
    "Je ne le vois pas non plus" dit Pomme.
    "Alors, comment tu sais qu’il est là?"
    "Je l’entends. Écoute." »

    « "Oui, dit Pomme, je t’aime et je prends soin de toi, comme toutes les mamans." 
    "Mais je te ressemble pas, remarque Pépin. Grandes oreilles, gros nez…"
    "C’est parce que tu es adopté!" dit Pomme. »

Présentation

  • Quelques vignettes détachées sur chaque page, disposées de façons variées, permettant au lectorat de visualiser la suite des événements.
  • Illustrations riches en couleurs et en mouvements, créant un lien direct avec le scénario; présence de nombreux éléments visuels qui facilitent la compréhension de l’œuvre (p. ex., idéogrammes, lignes pour le mouvement, onomatopées, petites illustrations complémentaires accentuant la thématique du chapitre).
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc, appropriés au lectorat visé; présence d’éléments graphiques (p. ex., certains mots écrits en couleur et en gros caractères stylisés, guillemets, points de suspension, majuscules, traits), contribuant à l’interprétation de l’œuvre.
  • Mise en page aérée; texte organisé en cinq courts récits aux titres accrocheurs, piquant la curiosité du lectorat; dédicaces de l’auteure et de l’illustratrice sur la première page, personnalisant l'oeuvre.
  • Dimensions : 16 cm x 18,5 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., fleur, beau, oiseau, arbre, rouge) offrant des repères au lectorat visé; emploi de vocabulaire enfantin, énoncé par Pépin (p. ex., papoté, baballes) et de quelques mots plus complexes (p. ex., perlimpinpin, provisions, picorer) pouvant être définis à partir des illustrations et du contexte.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière, généralement courtes, de types et de formes variés (p. ex., interrogative, impérative, exclamative, négative), donnant du rythme à la lecture et contribuant à la lisibilité de l’œuvre.

    « L’hiver, les oiseaux ont faim. Pomme est sortie pour leur donner à manger.
    "Tu as vu, Pépin, tous les oiseaux?"
    "Appelle-les avec moi : Petit-petit. Attends, je lance les graines. Ils vont s’approcher."
    Pépin examine les graines… puis il observe les oiseaux. Il remarque :
    "Tes graines ont pas de couleurs, c’est pas juste!"
    "Pas juste? Pourquoi?" »

    « Pépin a une autre idée, lui…
    Ou des belles baballes!
    Pomme dit :
    "Regarde, Pépin, comme il est mignon mon petit bébé de nei…"
    Mais elle n’a pas le temps de finir sa phrase!
    D’abord, Pépin trouve ça drôle… Touché!
    …mais pas Pomme. »
     

  • Emploi de figures de style (p. ex., onomatopée, interjection, expression imagée) qui ajoutent de la richesse au texte et permettent au lectorat d’apprécier le style de l’auteure.

    « "Mais non! explique Pomme. Cric-crac, c’est un écureuil qui croque."
    "Là, je l’entends! s’écrie Pépin. Il me traite de fou, le malpoli!"
    "Mais non! Ffffou, c’est le vent qui souffle" dit Pomme. » 

    « Deux cardinaux tout rouges viennent picorer… Puis un geai bleu s’approche… Pépin s’exclame :   "Peuh! Il connaît même pas ses couleurs, celui-là!" »

    « Le soleil s’est caché, les nuages ont éclaté. »
     

  • Quelques séquences descriptives permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action; prédominance de séquences dialoguées qui permettent au lectorat de mieux comprendre la relation entre les personnages. 

    « Pépin s’étonne : "Je suis papoté?"
    "A-dop-té, explique Pomme. Ça veut dire que tu n’es pas né dans mon ventre."
    "Je suis né où alors?" demande Pépin.
    Pomme réfléchit.
    "Euh… tu es né… loin. Au pays… des Pépins!" »

    « "Parce que tu es Méchant, Pépin!" crie Pomme.
    Puis elle explique :
    "C’est froid et dur, une balle de neige. Ça fait mal."
    Pépin comprend. Il ne recommencera plus.
    "Méchantes baballes!"
    "Attends, Pépin! s’écrie Pomme. Ne détruis pas tes balles. On va faire une armée de bonshommes de neige!"
    "Et on va les bombarder!" lance Pépin. »

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à apporter leur animal en peluche préféré en salle de classe. Leur demander de se jumeler avec un partenaire et de monter une courte saynète sur le thème d’une découverte en plein air, mettant en scène les deux animaux. Suite à la présentation, les inciter à présenter leur animal peluche (p. ex., Qui te l’a offert? À quelle occasion? Pourquoi l’aimes-tu?).
  • Relire le dernier chapitre de l’œuvre au groupe-classe, Attention : balles de neige! Inviter les élèves à poursuivre l’histoire en y ajoutant deux vignettes avec un scénario correspondant. Placer les bandes dessinées au coin de lecture, à la disposition des élèves.
  • Demander aux élèves de comparer les quatre saisons canadiennes, en relevant certaines de leurs caractéristiques (p. ex., précipitation, température, effets sur la faune et la flore). Les amener à expliquer comment les Canadiens et Canadiennes adaptent leur mode de vie selon chaque saison (p. ex., tenue vestimentaire, activités et loisirs). Inviter les élèves à représenter les quatre saisons sur une affiche et à la montrer au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Inviter les élèves à consulter le magazine POMME D’API afin de retrouver les personnages de Pomme et Pépin.
  • L’œuvre traite de l’adoption de façon simple et appropriée; accorder une attention particulière à ce sujet, qui peut s’avérer sensible pour certains élèves.
  • Présenter les caractéristiques de l’affiche afin d’en faciliter la rédaction.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 5e année, Série : Patente et Bidule, Les ours en peluche.