Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Pas facile de mentir!

Dans le quartier où il vient d'emménager, Hugo découvre que tous ses nouveaux amis possèdent un animal de compagnie. Pour ne pas être en reste, le garçon prétend avoir un chien qu'il décrit en s'inspirant de sa peluche Hubert. Mais quand arrive son tour de présenter son animal à ses amis, Hugo doit inventer un autre mensonge, puis un autre et un autre encore…

(Tiré du site de l'éditeur.)

 

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal et narrateur, Hugo, jeune garçon qui raconte plusieurs mensonges de peur d’être rejeté, puisqu’il n’a pas d’animal de compagnie comme tous ses amis.

« Il y a quelques jours, j’ai menti à mes amis.
Comme Mia possède une tortue, Sim, un chat et Emy, un oiseau, je leur ai dit que j’avais un chien. Je ne voulais pas être à part. » (p. 3-4)

  • Personnages secondaires, Madame Boivin, voisine d’Hugo, qui lui permet de promener son chien Roussi, Emy, Sim et Mia, amis d’Hugo, qui ont hâte de rencontrer son chien, la mère d’Hugo, qui exige qu’il s’explique au sujet de ses mensonges, et Bobard, le nouvel animal de compagnie d’Hugo.

« C’est le moment d’exécuter mon plan. Je crie à mes amis :
– Je vais chercher Hubert et je vous rejoins au parc.
– Parfait! conclut Sim.
Mon plan fonctionne. Je me précipite chez ma voisine. Madame Boivin m’ouvre la porte et Roussi accourt vers moi.
– Il t’attendait, dit-elle. » (p. 13)

« J’arrive au parc avec Roussi en me répétant : "Hubert, tu dois l’appeler Hubert." Emy, Sim et Mia jouent au soccer. Dès que mes amis me voient avec Roussi, ils arrêtent le jeu. » (p. 15)

« Maman hausse les épaules. La voix aussi.
– Hugo, je crois que tu me dois des explications, ainsi qu’à tes amis. » (p. 33)

« Ma mère m’offre un muffin à la citrouille et me dit :
– Avant de te rendre à l’école, j’aimerais que tu ailles t’excuser auprès de madame Boivin. Ce n’était pas gentil que tu utilises son chien comme si c’était le tien. » (p. 36)

  • Miniroman relatant l’histoire d’un jeune garçon qui essaie de faire passer le chien de sa voisine pour le sien; intrigue captivante comblée de rebondissements, qui se termine de façon inattendue; thèmes exploités (p. ex., amitié, mensonge, animal de compagnie) permettant au lectorat de faire des liens avec son vécu et l’incitant à réfléchir aux conséquences que peuvent engendrer les mensonges.

Présentation

 

  • Nombreuses illustrations caricaturales en noir et blanc, qui occupent généralement demi-page ou tiers de page; emploi de divers types de plans (p. ex., moyen, rapproché, gros) permettant de percevoir les émotions des personnages; présence d'idéogrammes et de lignes de mouvement soutenant le lectorat dans la compréhension de l'œuvre.
  • Mise en page aérée; texte réparti en huit courts chapitres numérotés aux titres accrocheurs; caractères d'écriture noirs sur fond blanc; taille de police adaptée au lectorat visé; nombreux éléments graphiques (p. ex., tirets, guillemets, deux-points, points de suspension, caractères gras, italiques, majuscules) facilitant l'interprétation du texte; dédicace de l'auteure au début du livre; premières de couverture et aperçus de deux œuvres de la collection Cheval masqué. Au trot à la fin.
  • Dimensions : 12,5 cm x 17,5 cm; couverture souple.

 

Langue

  • Registre de langue courant; prédominance de mots fréquents et familiers (p. ex., école, mentir, amis, chien, maison); emploi de mots nouveaux (p. ex., ultimatum, lapsus, précipite, marmonne, s’esclaffe) compréhensibles grâce au contexte et aux illustrations; utilisation du mot « bobard » du registre familier et de l’expression enfantine « Bébé lala » injectant des brins d’humour dans le texte.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; phrases généralement courtes; utilisation d’une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, exclamative, interrogative, impérative, négative, impersonnelle).

« Je remarque que le nom de Roussi est écrit sur son collier. Je réfléchis vite.
– Vous n’avez pas un autre collier pour Roussi?
Elle me regarde sans comprendre.
– Un collier moins neuf, car j’ai peur de le salir. Le terrain au parc est boueux.
– Comme tu veux, Hugo. Regarde dans le panier de Roussi. Il y en a un vieux.
Le collier est tellement usé que le nom n’apparaît plus. Je suis sauvé! » (p. 13-14)

« Le repas s’achève. Je dois passer à l’action.
– Maman, est-ce que je pourrais avoir un chien? Un chien comme Roussi. Pareil. Comme je suis assez grand, je pourrais m’en occuper. Le laver, le nourrir, le promener.
Silence. C’est mauvais signe. » (p. 25)

  • Quelques procédés stylistiques (p. ex., énumération, onomatopée, expression imagée, comparaison) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« – Non, ce n’est pas possible. Un chiot, ça égratigne les planchers, ça mord les divans, ça pleure la nuit. » (p. 25)

« Je m’apprête à la rejoindre, lorsque j’entends : "Ding! Dong!" » (p. 29)

« Je me dégage des bras de ma mère et je reviens sur terre. Je me sens rougir comme la sauce tomate de Di Bello. » (p. 33)

  • Séquences narratives, entrecoupées de séquences dialoguées, qui précisent le temps, le lieu et les événements, dévoilent les mensonges d’Hugo et permettent de s’immiscer dans son esprit.

« J’arrive à l’école. Je rejoins aussitôt Mia, Sim et Emy.
– Salut! Ce soir, je vous montre mon chien.
– Il s’appelle Hubert, hein? demande Mia.
– Euh… Oui. Il s’appelle Hubert.
Mes jambes de joueur de soccer ramollissent. Roussi ne s’appelle pas Hubert. C’est mon chien en peluche qui s’appelle Hubert! Roussi est roux. Hubert est blanc. Mais cela, ils ne le savent pas. » (p. 8)

« Le temps passe vite. J’annonce à mes amis que je dois partir.
– Peut-on aller jouer chez toi, demain? demande Mia.
– Nous n’avons pas encore vu ta maison, ajoute Sim.
Si mes amis viennent chez moi, ils voudront voir Roussi. Roussi qui n’est pas Hubert. Hubert qui est une peluche! Quand tout cela va-t-il finir? Je veux être heureux comme avant.
Je dois leur dire la vérité. Mais ils seront fâchés et je n’aurai plus d’amis. Ce sont mes seuls amis depuis que j’ai déménagé. Je dois trouver une raison pour qu’ils ne viennent pas.
– Ce n’est pas possible. Notre maison est en rénovation.
Qu’est-ce que je viens de dire? Notre maison est neuve. Elle n’a pas besoin de rénovation. J’ai encore menti. Je ne pourrai jamais m’arrêter! » (p. 19-20)

Référent(s) culturel(s)

  • Mention de la tour Eiffel, à Paris.

 

Pistes d'exploitation

 

  • Avant la lecture, demander aux élèves, regroupés en dyades, d'observer l'illustration de la première de couverture, puis d'écrire sur une bande de papier une question à laquelle ils pensent trouver une réponse dans l'histoire (p. ex., Pourquoi le garçon est-il nerveux? À qui appartient le chien brun?) Déposer les bandes dans une boîte. Après la lecture, inviter un ou une élève à piger au hasard une question, à la lire à voix haute, puis à y répondre. Continuer ainsi jusqu'à ce que toutes les questions aient été pigées. 
  • Animer une discussion à l'aide des questions suivantes : Quel est le premier mensonge que raconte Hugo? Pour quelle raison dit-il ce mensonge? Quels sont d'autres mensonges qu'invente Hugo? Quelles leçons penses-tu qu'Hugo a apprises? (p. ex., Lorsqu'on commence à mentir, il est difficile d'arrêter. Quand on mentit, on ne se sent pas bien dans son cœur.) Comment Hugo aurait-il pu éviter de dire des mensonges? (p. ex., Dire à ses amis qu'il trouve Hubert spécial, même s'il est un animal en peluche.)
  • Demander aux élèves de proposer un nom rigolo qui débute par « Bo » pour le chien d’Hugo, de dessiner un collier de chien et d’y ajouter une médaille portant ce nom. Afficher les dessins dans la salle de classe.

 

Conseils d'utilisation

 

  • Consulter la fiche d'exploitation pédagogique disponible sur le site de l'éditeur.
  • Mettre à la disposition des élèves d'autres œuvres qui traitent du mensonge, telles que Moi aussi! Moi aussi! et Au secours!, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

 

Ressource(s) additionnelle(s)

 

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 3e année, Série : Bobo et Kipi, Un mensonge qui grandissait.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Série : S.O.S. Créatures, Détecteur de mensonges.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 2e année, Série : L'ours Benjamin, Le mensonge.