1
Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Moi, c’est Tantale

Le tantale est un métal rare, précieux et très recherché. Que nous apprendrait-il s'il pouvait tout nous révéler?

Découvrez ses aventures et son voyage depuis la République démocratique du Congo où il est extrait, en passant par l'Asie où il est transformé, pour arriver dans nos téléphones cellulaires. Et après? Qu'est-ce qu'il devient? Tantale nous raconte tout.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

 

À propos du livre

Contenu

 

  • Personnage principal et narrateur, Tantale, métal précieux et recherché, qui raconte l’histoire de sa vie depuis l’extraction jusqu’à son aboutissement dans un tas de déchets non recyclables.

« Il m’a réveillé à coups de pic et de masse. Je le sentais s’approcher depuis quelques jours, sans trop savoir ce qui m’attendait, mais j’avoue que le choc fut brutal.
[…]
Je ne connaissais vraiment rien. Même pas mon nom. Norbert m’a expliqué :
– Tu t’appelles Tantale : tu es un métal rare, très recherché. Tout le monde te veut, alors tu coûtes cher. » (p. 4-6)

« – Moi, est-ce que j’ai une chance de me réincarner dans un autre condensateur?
– Désolé, mais on ne recycle pas le tantale.
[…]
J’ai atterri sur une masse informe de câbles électriques qu’on avait brûlés pour en récupérer le cuivre. Je finirais ici. » (p. 46-50)

  • Personnages secondaires, Norbert, garçon âgé de 10 ans, qui extrait le tantale d’une mine au Congo, Wang, adolescent qui travaille dans une usine chinoise, Thomas, adolescent d’une famille de classe moyenne, qui reçoit en cadeau son premier téléphone intelligent, Camille, petite amie de Thomas, qui le sensibilise à la crise environnementale, et Lian, jeune Chinoise qui démantibule des appareils électroniques pour en retirer les éléments recyclables.

« À l’époque, je découvrais le monde et sa folie. Je ne savais pas encore que s’épuiser douze heures à casser de la roche quand on a dix ans, ce n’est pas la chose la plus agréable sur Terre. Plus tard, j’ai appris que Norbert ne gagnait que quelques dollars par jour pour ses efforts. Ses conditions de travail étaient terribles, dangereuses, parfois mortelles. » (p. 6)

« – Hey, réveille-toi!
Wang a sursauté. J’ai compris ensuite qu’il avait eu peur d’avoir été surpris par un superviseur.
– Relaxe! C’est moi, Tantale, qui te parle.
Il a froncé les sourcils, mais ça n’a pas semblé le stresser. Il a plongé sa main dans la boîte devant lui, remplie de condensateurs couleur serein. Dans l’usine, le boucan était infernal.
[…]
– Tu dois en faire combien par jour?
Il a haussé les épaules.
– Oh, des centaines… des milliers… je ne compte plus. Je fais tellement d’heures supplémentaires ici. » (p. 18-22)

« J’ai rencontré Thomas un soir de Noël. Il était vraiment ravi de son cadeau : son premier téléphone intelligent!
[…]
J’étais tout le temps avec Thomas. Il ne me lâchait pour ainsi dire jamais. Il pianotait toute la journée sur son petit clavier. Je le comprenais : cet instrument était fabuleux… » (p. 28-30)

« Avec Camille, nous allions à des manifestations pour défendre la place du vélo en ville, ou pour nous opposer aux coupes à blanc dans la forêt amazonienne. Thomas photographiait tout et diffusait dans ses réseaux militants. Un mouvement fort se propageait, solidaire et responsable. » (p. 38)

« Ma nouvelle amie s’appelait Lian. J’ai tout de suite compris qu’elle était une experte. Elle a démantibulé devant moi un clavier de PC en moins d’une minute. Elle connaissait chaque composant électronique comportant une matière recyclable et les triait à une vitesse impressionnante. » (p. 46)

  • Roman graphique émouvant à saveur écologique qui entraîne une prise de conscience concernant la provenance d’objets électroniques que nous utilisons au quotidien; thèmes exploités (p. ex., exploitation des jeunes, surconsommation, menaces à l’environnement, nouvelles technologies) permettant au lectorat de faire des liens avec son vécu.
  • Illustrations poignantes occupant pleine page et débordant parfois sur la page adjacente; utilisation originale du rouge, du blanc et du noir créant différentes atmosphères selon le contexte; emploi d’une variété de types de plans (p. ex., rapproché, gros, très gros) renforçant l’intention dramatique de l’œuvre.
  • Mise en page très aérée; texte réparti en quatre sections titrées, chacune portant le nom d’un jeune que rencontre Tantale et traitant d’une des étapes de la transformation du précieux métal; éléments graphiques (p. ex., tirets, guillemets, italiques, deux-points, points de suspension, parenthèses, caractères gras) qui facilitent l’interprétation de l’œuvre; certaines phrases en caractères gras rouges incitant le lectorat à leur porter une attention particulière; dédicaces au début de l’œuvre; légende de Tantale, renseignements supplémentaires, liste de ressources et premières de couverture des autres livres de la collection à la fin.

 

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; emploi de mots moins connus (p. ex., filon, voûtes, extirper, hissé, cossu, déchéance, imminent) compréhensibles grâce au contexte; utilisation de mots du registre familier (p. ex., craqué, ouais, t'as, ados), de termes anglais reliés à la technologie (p. ex., selfies, Facebook, likes, smartphone, WIFI, Snapchat) et de mots inventés (p. ex., liker, snapchater) reflétant la réalité des adolescents.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; utilisation d'une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, interrogative, exclamative, négative, passive).

« Dans l'usine, le boucan était infernal. Pour corser la situation, une voix leur a hurlé dessus par les haut-parleurs :
– Quel est notre slogan?
Les travailleurs n'ont pas réagi, alors la voix est devenue menaçante :
– Je ne vous entends pas : quel est notre slogan?
Je sentais à son ton qu'ils avaient tout intérêt à lui répondre. De fait, ils ont tous gueulé en chœur :
Être disciplinés!
Wang s'époumonait comme ses voisins.
– Respecter les standards de qualité!
Leurs cris trahissaient la peur.
Signaler tout ce qui est anormal!
Ils étaient clairement intimidés.
– Comprendre avant de demander. Go! Go! Go!
Ils se sont tous remis au travail. La cadence s'accélérait. La tâche de Wang était de m'incorporer dans un circuit électrique. » (p. 20)

« J'ai tout de suite senti que je ne ressortirais pas de là vivant.
Thomas a vite attrapé son téléphone, l'a secoué pour l'égoutter, l'a démonté pour le sécher. Il a tout tenté. En vain.
Je ne servais plus à rien. J'avais parcouru des dizaines de milliers de kilomètres, on m'avait tapé dessus, transformé, chauffé, intégré dans un bidule jaune, soudé dans un circuit, incorporé dans un appareil ultramoderne – pour finir ainsi? » (p. 40)

  • Procédés stylistiques (p. ex., comparaison, répétition, litote, oxymore, prosopopée, énumération, expression imagée, métaphore) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« Les pauvres gars devaient vraiment être misérables pour accepter de bosser comme des esclaves. » (p. 8)

« – … La pression était trop forte et il a craqué. Trop d'heures, trop de stress… » (p. 22)

« – Je ne suis pas laid, m'a-t-il sorti comme une litote. » (p. 30)

« J'aurais pu y passer le restant de mon éternité. » (p. 34)

« De clic en clic, j'ai passé des semaines à m'instruire, à découvrir, à naviguer sur le fleuve Internet. » Loin des supplices, je cédais à toutes les tentations. J'en oubliais Thomas qui consacrait la majorité de son temps à snapchater, gazouiller, liker et commenter. » (p. 34)

« Thomas buvait mes mots. » (p. 36)

« Le dieu WIFI veillait sur nous, même dans le métro. » (p. 38)

  • Séquences narratives et descriptives, entrecoupées de séquences dialoguées, qui précisent le temps et le lieu, révèlent les conditions de travail accablantes que subissent des enfants et aident à comprendre les étapes de la transformation de Tantale.

« Au début, je le distinguais mal dans la pénombre. En plus, il m'éblouissait avec sa lampe frontale. On se trouvait dans une galerie souterraine, où ils étaient nombreux à creuser avec lui. Le bruit assourdissant résonnait sous les voûtes.
– On ne peut plus dormir tranquille, dis donc!
Il a sursauté. Je le comprends; ce n'est pas tous les jours qu'une roche vous interpelle dans une mine.
– Pourquoi me fracasses-tu de la sorte?
– Pour gagner de l'argent, qu'est-ce que tu crois?
– Et ça paie bien de m'arracher à mon filon?
Il a haussé les épaules. C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Norbert, un enfant congolais employé comme un adulte. Il m'a vaguement souri, puis a repris de plus belle en martelant la paroi. » (p. 4)

« – Quand sommes-nous aujourd'hui?
Norbert a rigolé. Ça m'a fait du bien de le voir de bonne humeur. Je me suis senti moins coupable de le voir forcé à m'extraire de mon sous-sol.
– On est au début du XXIe siècle.
[…]
– Et où sommes-nous?
– En Afrique centrale. Dans la région du Kivu, en République démocratique du Congo. C'est mon pays! ajouta-t-il fièrement en français.
Il a fallu des heures, des litres de sueur et des tonnes d'efforts pour dégager toutes mes inclusions et les réunir dans des sacs en toile, avec une étiquette portant mon nom.
– Maintenant, que va-t-il se passer?
– On va te vendre.
– À qui?
– Les femmes vont te transporter jusqu'au village, où le négociant t'achètera, puis il te revendra en ville à un plus gros négociant. Après, tu prendras l'avion. » (p. 9-10)

 

Référent(s) culturel(s)

  • Mention de la République démocratique du Congo (RDC), pays francophone le plus peuplé du monde. La RDC est membre de l'Assemblée parlementaire de la francophonie depuis sa création en 1967 ainsi que de l'Organisation internationale de la francophonie depuis 1977.

 

Pistes d'exploitation

 

  • Avant la lecture, former des équipes, puis assigner à chaque groupe un chapitre de l'œuvre. Leur demander d'observer les illustrations, d'anticiper le déroulement de l'action, puis de noter leurs commentaires sur une grande feuille. Inviter les équipes à faire part de leurs hypothèses au groupe-classe, puis à les afficher au tableau. À la suite de la lecture de chaque chapitre, faire une pause afin de leur permettre de vérifier leurs prédictions.
  • Proposer aux élèves d'utiliser le rouge, le noir et le blanc pour concevoir une illustration que l'on pourrait ajouter à un des chapitres de l'œuvre. Les inviter à présenter leur illustration au groupe-classe, puis à l'afficher dans la salle de classe.
  • Suggérer aux élèves, regroupés en dyades, de répéter la lecture expressive du dialogue entre Tantale et un des quatre personnages qu'il rencontre. Les inviter à faire la lecture du dialogue devant le groupe-classe.
  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de rédiger un texte d'opinion d'au moins trois paragraphes sur le sujet suivant : Le téléphone intelligent est-il un outil indispensable? Les inviter à lire leur texte devant le groupe-classe. Permettre aux membres de l'auditoire de poser des questions à la suite de chaque présentation.

 

Conseils d'utilisation

 

  • Accorder une attention particulière aux sujets délicats dont on traite dans l'œuvre, notamment le travail forcé des enfants, le suicide et les jeux vidéo violents.
  • Au cours de la lecture du roman, indiquer sur une mappemonde les déplacements de Tantale. Inviter les élèves à deviner dans quel pays pourrait habiter Thomas.
  • Présenter ou revoir les caractéristiques du texte d'opinion afin d'en faciliter la rédaction.
  • Expliquer aux élèves que la prosopopée est une figure de style qui consiste à donner la parole à un personnage absent ou à un être inanimé. Préciser qu'elle diffère de la personnification.
  • Proposer aux élèves de lire une autre œuvre dans laquelle l'auteur utilise la prosopopée pour inciter le lectorat à réfléchir et entraîner une prise de conscience, telle que La belle histoire d'une vieille chose, dont la fiche descriptive se trouve dans FousDeLire.

 

Ressource(s) additionnelle(s)

 

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 4e à 9e année, Série : #Écoute ça, Je surconsomme pas, j'en ai besoin.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1e à 8e année, Série : Français sans frontières, Le droit des enfants.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 6e à 12e année, Vidéos Vubble, Des trésors dans nos poubelles.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 7e à 12e année, Série : Flip l'algorithme, Dessine-moi… l'empreinte écologique!