Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Lola et le fleuve

Lola, une jeune Parisienne de quinze ans, doit quitter sa ville adorée pour le Canada, car ses parents ont décidé que la famille irait passer un an à Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Au fil des mois, Lola découvre un pays qui l’étonne et la séduit. Elle se lie d’amitié, rencontre l’amour mais fait aussi l’expérience de la trahison et de la déception. À Paris, elle racontait tout à la Seine; à Edmundston, le fleuve Saint-Jean reçoit ses confidences.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Un personnage principal, Lola, dont la vie a été transformée en un an et qui entretient des relations avec les personnages secondaires, Mona, Kola et Alice.

    « Il y a un an, j’étais différente, ça, je peux l’affirmer. » (p. 8)

    « Mona ne ressemble à personne d’autre et elle ne veut surtout pas. » (p. 50)

    « Sourire fendu jusqu’aux oreilles, lumière pétillante dans le regard, Kola avait des allures d’acteur d’Hollywood. » (p. 52)
     

  • Intrigue simple qui ne se passe pas en temps réel, mais comme un retour en arrière sur une année vécue à Edmundston à la découverte des  grands espaces, de la culture acadienne,  de l’amitié et de l’amour.

    « Oui, c’est à ce moment exact que tout a basculé et que je me suis laissé emporter par le bonheur de l’aventure intense que je vivrais pendant un an. » (p. 16-17)
     

  • Narratrice participante qui raconte son année à Edmundston tout en abordant des événements qui bouleversent la planète.

    « Le 26 décembre 2004, […] la mer a tué plus de deux cent vingt mille riverains et touristes et fait des milliers de disparus. » (p. 44)

    « J’ai pleuré en regardant ces images. J’ai pleuré toutes les fois que je les ai vues. Je me mettais à la place des parents qui avaient perdu leurs enfants et des enfants qui se retrouvaient orphelins. » (p. 45)

    « Moi, je prenais peu à peu possession de mon nouveau territoire. » (p. 55)

Langue

  • Registre courant dans la narration et parfois familier dans les dialogues.

    « Le canard se laissait porter par les vagues, les mésanges et les geais bleus annonçaient leur présence. » (p. 66)

    « – Ben non, voyons! Reste, Lola. On va faire autre chose si t’as pas de "tunes". » (p. 81)
     

  • Syntaxe claire pour le lectorat visé et figures de style variées (p. ex., énumération, ellipse,  personnification) qui rendent le texte riche et imagé.

    « Papa adore les mots "formidable", "fantastique", "extraordinaire", "mirobolant", "fabuleux", "mirifique" et "merveilleux". » (p. 28)

    « Et des yeux couleur Méditerranée, des cheveux soyeux pleins de soleil. » (p. 52)

    « Le vent a refroidi, la nuit a volé des heures au jour. » (p. 67)
     

  • Vocabulaire évocateur des thèmes du roman (p. ex., la nature, l’amitié).

    « On en a feuilleté des dizaines, des livres remplis de photos de champs, de forêts d’érables aux feuilles rouges, de bélugas attendrissants! » (p. 9)

    « On souriait tous les deux. […] Nous savions que les liens qui nous unissaient étaient profonds. Ce serait comme ça toute notre vie, j’en étais certaine. » (p. 76)

Référent(s) culturel(s)

  • Référents culturels de la francophonie acadienne ainsi que de la francophonie parisienne.

    « Dès la deuxième semaine de notre arrivée, il nous a concocté une sorte de crêpe à la farine de sarrasin qu’on appelle ici des "ployes". […] On mange les ployes avec du sucre brun, que l’on appelle ici cassonade, ou avec des "cretons", viande de porc haché apprêtée un peu comme des rillettes. » (p. 30)

    « – Et moi, je reconnais parfaitement ton accent européen. Mes parents adorent le cinéma français. J’ai vu quelques films tournés là-bas. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, entre autres. » (p. 49)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de se mettre dans la peau d’un personnage secondaire et de raconter l’histoire de ce nouveau point de vue.
  • Interviewer un nouvel élève de l’école pour faire connaître sa région d’origine dans le journal de l’école.
  • Susciter des discussions et des débats sur des sujets controversés et des questions d'actualité mentionnés dans les réflexions de Lola (p. ex., la guerre, la pauvreté dans le monde, les cataclysmes qui détruisent des villages).

Conseils d'utilisation

  • Présenter aux élèves des notions liées aux Acadiens pour mieux leur faire comprendre certains aspects du roman.
  • Fournir, au besoin, des détails supplémentaires ainsi que des explications complémentaires sur certains sujets d’actualité mentionnés dans l’œuvre (p. ex., attaque terroriste du 11 septembre 2001, tsunami de 2004).
  • Avoir à portée de main une carte du Québec et des provinces maritimes pour mieux situer les déplacements de la famille, surtout au deuxième chapitre.