Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

L’île au macaléon

La découverte fortuite d’un tunnel dans un arbre entraîne Oli, Pacou et Cachou sur une île qui s’enfonce peu à peu dans la mer. Le temps presse: il leur faut aider le professeur Noé à rescaper les animaux de l’île avant qu’elle disparaisse. Mais l’un d’eux, d’une espèce très rare et aux comportements étranges, reste introuvable. Nos trois amis arriveront-ils à l’attraper?

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnages principaux, le narrateur, Oli, et ses amis Pacou et Cachou qui, après s’être retrouvés sur une île mystérieuse, vivent une aventure abracadabrante.

« Oui, c’est Pacou qui me parle par télépathie…
– OÙ ES-TU PACOU?
– IL EST PEUT-ÊTRE DÉJÀ À LA PLAGE. ALLONS VOIR!
– ATTENDS, CACHOU…
– OLI, ENTREZ DANS L’ARBRE CREUX. VOUS ALLEZ ME RETROUVER.
– VIENS, CACHOU!
[…]
– VOUS M’AVEZ ENFIN TROUVÉ!
– AH, LA MER! ON VA POUVOIR SE BAIGNER! YOUPI!
– C’EST SUPER BEAU, ICI!
– OH OUI! ICI, C’EST LE PARADIS! » (p. 5-7)

  • Personnages secondaires, Nicodème-Octave Évariste, surnommé professeur Noé, venu sauver des animaux sur l’île Rouge avant que celle-ci s’enfonce dans l’océan, et le macaléon, animal difficile à trouver, puisqu’il peut changer d’apparence.

« JE SUIS PASSIONNÉ PAR LES ANIMAUX RARES. EN PASSANT, JE ME NOMME NICODÈME-OCTAVE ÉVARISTE… MAIS TOUT LE MONDE M’APPELLE PROFESSEUR NOÉ, COMME MES INITIALES. […] JE SUIS VENU AVEC UN GRAND BATEAU POUR EMMENER LES ANIMAUX SUR UNE AUTRE ÎLE. » (p. 9)

« – JE CROIS QU’IL NE MANQUE QUE LE MACALÉON. COMME IL CHANGE SOUVENT D’APPARENCE, IL EST TRÈS DIFFICILE À TROUVER. » (p. 9-10)

  • Bande dessinée à caractère fantastique; intrigue comblée de rebondissements s’organisant autour de l’aventure de trois amis qui offrent leur aide pour trouver un animal rare sur une île avant que celle-ci soit engloutie; thèmes exploités (p. ex., fantastique, animaux, aventure, débrouillardise) aptes à maintenir l’intérêt du lectorat.

Présentation

  • Magnifiques illustrations colorées qui débordent d’action; scène sous-marine sur les pages de garde accentuant le danger que l’île disparaisse sous l’eau; éléments visuels (p. ex., lignes de mouvement, éclaboussures, idéogrammes, onomatopées) soutenant le lectorat dans la compréhension de l’œuvre; variété de types de plans (p. ex., général, rapproché) et d’angles de vue (p. ex., vue frontale, vue latérale) créant des effets captivants.
  • Mise en page aérée; une à sept vignettes par planche, généralement délimitées par un cadre, permettant de suivre facilement les événements; quelques cartouches contenant les énoncés du narrateur; caractères d’écriture noirs sur fond blanc; utilisation de bulles éclair pour signaler la communication par télépathie entre Oli et Pacou; texte dans les cartouches en minuscules et celui dans les bulles en majuscules; nombreux points d’exclamation, d’interrogation et de suspension traduisant l’intensité du déroulement de l’action; présentation des trois amis de la bande dessinée au début du livre; premières de couverture des autres livres de la série sur la quatrième de couverture.
  • Dimensions : 19 cm x 30 cm; couverture rigide.

Langue

  • Registre de langue courant; prédominance de mots fréquents et familiers (p. ex., île, plage, baigner, bonbons, mignon); emploi de quelques mots nouveaux (p. ex., camoufler, goinfre, issue, transformer) compréhensibles à l’aide des illustrations et du contexte; utilisation de mots inventés (p. ex., macaléon, chauve-sœur, rat-zoir) injectant des brins d’humour dans le texte.
  • Emploi prédominant de phrases transformées et de phrases à construction particulière; phrases généralement courtes; très nombreuses phrases exclamatives et interrogatives favorisant une lecture expressive.

« – OLI! PACOU EST DEVENU COMME TOI! COMMENT A-T-IL FAIT? ATTENDS-MOI, PACOUOLI!
– CACHOU! REVIENS!
– QU’EST-CE QUI SE PASSE ICI??!!
– OÙ EST CACHOU?
– ELLE POURSUIT PACOUOLI!…
– ELLE POURSUIT QUI?
– JE NE SAIS PLUS. IL TE RESSEMBLAIT, ET ENSUITE IL ÉTAIT COMME MOI! PROFESSEUR NOÉ, EST-CE QUE LE MACALÉON POURRAIT SE TRANSFORMER EN NOUS?
– MAIS BIEN SÛR! COMMENT N’Y AI-JE PAS PENSÉ PLUS TÔT?! » (p. 14)

  • Procédés stylistiques (p. ex., jeu de mots, interjection, expression imagée) qui enrichissent le texte.

« – JE CROIS SAVOIR OÙ IL EST. PACOU M’A DIT QU’IL AVAIT CACHÉ DES BONBONS DANS CET ARBRE CREUX…
– QU’IL EST GROS!
– C’EST UN ORME. JE DIRAIS MÊME, UN « ÉNORME »! » (p. 4)

« HÉ! REGARDE DERRIÈRE TOI, PACOU! » (p. 7)

« – TU CONNAIS MA SŒUR : ELLE N’EN FAIT QU’À SA TÊTE. » (p. 15)

  • Quelques séquences narratives qui précisent les événements; prédominance de séquences dialoguées qui fournissent des renseignements sur certains animaux et aident à percevoir les émotions des personnages.

« On décide de se diviser pour déposer les bonbons un peu partout dans la forêt. Je pars avec Cachou, et Pacou accompagne le professeur Noé. » (p. 12)

« – QU’EST-CE QUE C’EST ENCORE QUE CETTE BESTIOLE?
– FANTASTIQUE! C’EST UN RAT-ZOIR! IL EST INOFFENSIF : IL NE SE NOURRIT QUE DE CHEVEUX. IL PEUT VOUS RASER LE CRÂNE EN UN CLIN D’ŒIL! » (p. 17)

« Un gros tremblement de terre ébranle l’île qui s’enfonce dans la mer… » (p. 25)

« – ON VA TOUS SE NOYER!
– IL Y A SÛREMENT UNE ISSUE!
– AU SECOURS, PACOU!
– TU SAIS, OLI…
– QUOI?
– TU… TU ES VRAIMENT MON MEILLEUR AMI.
– OH! REGARDEZ!
– ET TOI, PACOU, TU ES MON MEILLEUR FRÈRE.
– TU AS JUSTE UN FRÈRE…
– ON DIRAIT UNE TRAPPE! COMME DIT MA MÈRE : « ADVIENNE QUE POURRA! »
– QU’EST-CE QUE ÇA VEUT DIRE?
– QUE ÇA VA PEUT-ÊTRE ALLER ENCORE PLUS MAL! » (p. 28-29)

Pistes d'exploitation

  • Revoir, en groupe-classe, les caractéristiques des animaux inventés dans l’histoire, soit le macaléon et le raz-oir. Suggérer aux élèves, regroupés en dyades, d’inventer un animal qui pourrait se trouver sur l’île Rouge, de déterminer ses caractéristiques, de lui donner un nom rigolo, puis de l’illustrer. Les inviter à présenter leur animal au groupe-classe.
  • Pacou propose d’utiliser des bonbons pour attirer le macaléon. Demander aux élèves, réunis en équipes, de suggérer d’autres façons d’attirer l’animal. Les inviter à présenter leurs suggestions au groupe-classe.
  • Expliquer aux élèves qu’avec le réchauffement climatique, les eaux de notre planète montent à grande vitesse, au point où certaines îles ont déjà disparu sous l’eau. Former des équipes, puis assigner à chacune un des énoncés suivants : Économiser l’électricité. Économiser l’eau. Produire moins de déchets. Leur demander de dresser une liste de petits gestes reliés à l’énoncé, que l’on peut poser au quotidien (p. ex., Économiser l’eau : Fermer le robinet lorsque je me brosse les dents.), puis à les illustrer. Les inviter à utiliser leurs dessins pour créer une affiche collective intitulée Lutter contre le réchauffement de la planète, puis l’exposer dans un endroit bien en vue dans l’école.
  • Le professeur Noé mentionne le caméléon et le singe lémurien. Proposer aux élèves, réunis en équipes, d’effectuer une recherche en vue de trouver cinq faits surprenants sur un de ces animaux. Animer une mise en commun afin de leur permettre de faire part de leurs trouvailles au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, expliquer aux élèves ce que signifie « communiquer par télépathie ».
  • Présenter ou revoir les caractéristiques de la bande dessinée afin d’en faciliter la lecture.
  • Mettre à la disposition des élèves d’autres bandes dessinées de la série, telles que La forêt des faux rires et Les 12 coups de midi, dont les fiches pédagogiques se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Série : Si j’étais un animal, Si j’étais un lémurien.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 3e année, Série : Les animaux à la loupe, Le caméléon.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : 1 jour 1 question, C’est quoi le changement climatique?