Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Les enfants de l’eau

Avec leurs mots et leur langage, les enfants de douze parties du globe racontent ce que représente l'eau pour eux : la glace, le barrage, l'océan, la pluie, le lac, la cascade, la rizière, la patience, la main tendue, l'avenir de toute vie… Un texte d'une grande poésie sur des images magiques. Un véritable tour du monde sur un thème universel.

(Adapté du site de l'éditeur.)

 

À propos du livre

Contenu

 

  • Personnages principaux et narrateurs, douze enfants de douze régions du monde, qui racontent ce que représente l'eau dans leur environnement.

« Pour moi, l'eau c'est la rizière,
Le quadrillage miroitant des champs inondés,
Les îlots verts pleins de jeunes pousses,
Ma mère et mon père qui repiquent les plants,
Les enfants et les canards qui pataugent dans la boue…
Pour moi, l'eau c'est un bol de riz. »

  • Album empreint de poésie, qui met en valeur l'influence de l'eau sur la façon dont vivent les peuples et sensibilise le lectorat à la nécessité de préserver cette ressource précieuse que l'on tient souvent pour acquise.
  • Illustrations esthétiques aux couleurs douces, s'étalant sur double page; scènes qui montrent les enfants dans leur environnement naturel, conscientisant le lectorat à diverses réalités culturelles; omniprésence de l'eau qui devient de plus en plus rare au fil des pages; présence, à chaque double page, d'un sceau portant le slogan « L'eau c'est la vie » traduit dans la langue de la narratrice ou du narrateur.
  • Mise en page aérée, les illustrations occupant la plus grande partie de l'espace; œuvre répartie en un texte d'introduction de 2 lignes invitant des enfants à raconter ce que représente l'eau pour eux, 12 témoignages de 6 lignes, non titrés, chacun débutant par la formule « Pour moi, l'eau c'est » et, pour conclure, le témoignage d'un enfant à naître; emploi prédominant de la virgule; dédicace au début de l'œuvre et remerciements aux personnes ayant traduit « L'EAU C'EST LA VIE » en différentes langues à la fin.

 

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; prédominance de mots connus; emploi de mots nouveaux (p. ex., pylône, mousson, outres, bivouacs) compréhensibles grâce au contexte et aux illustrations; narration à la 1re personne du singulier permettant de s'immiscer dans l'esprit de la narratrice ou du narrateur.
  • Procédés stylistiques et poétiques (p. ex., répétition, comparaison, onomatopée, métaphore, personnification, énumération, allitération, assonance) qui créent une musicalité et agrémentent la lecture; utilisation de la structure répétée « Pour moi, l'eau c'est » accentuant le ton intimiste de l'œuvre; présence d'une phrase synthèse métaphorique à la fin de chaque témoignage.

« Enfant d'ici, enfant d'ailleurs, enfant de l'eau…
Raconte-moi l'eau que tu vois, l'eau que tu bois, l'eau qui te baigne. »

« Pour moi, l'eau c'est le printemps,
Les averses qui lavent les toits gris de ma ville,
L'asphalte brillant des rues où se mirent les lumières,
Les parapluies multicolores qui fleurissent les trottoirs,
Le glouglou joyeux d'une fontaine…
Pour moi, l'eau c'est une fleur qui s'ouvre. »

« Pour moi, l'eau c'est la forêt immense,
La pluie qui tombe tous les jours,
Les arbres centenaires qui s'enracinent dans l'onde,
Le glissement de ma pirogue entre les herbes vertes,
La symphonie des oiseaux dans le fouillis des branches…
Pour moi, l'eau c'est le fleuve qui respire. »

Référent(s) culturel(s)

  • La formule « L'eau c'est la vie » traduite en innuktitut et en innu (montagnais).
  • Illustrations de quelques enfants autochtones dans leur environnement.

 

Pistes d'exploitation

 

  • Situer, en groupe-classe, sur une carte du monde, le territoire et les pays suivants : Nunavut, Canada, Russie, Allemagne, États-Unis, Brésil, Pérou, Chine, Israël, Inde, Maroc, Éthiopie. Préciser que les enfants qui présentent un témoignage dans l'œuvre vivent dans ces régions. Dresser au tableau, par ordre alphabétique, les langues présentées à la fin de l'œuvre. Demander aux élèves, regroupés en dyades, de trouver, à l'aide d'un dictionnaire de traduction sur Internet, la langue dans laquelle paraît la formule « L'eau c'est la vie » à la fin de chaque témoignage (p. ex., 1er témoignage : innuktitut). Animer une mise en commun afin de leur permettre de vérifier l'exactitude de leurs réponses.
  • Proposer aux élèves, réunis en équipes, de rechercher des faits étonnants au sujet de l'eau en tant que ressource menacée (p. ex., Nombre de personnes dans le monde qui ne disposent pas d'eau potable chez elles : 2,1 milliards. Une école sur quatre dans le monde ne dispose pas d'eau potable. Huit millions de tonnes de déchets de plastique par année se retrouvent dans les océans.) Leur suggérer de trouver des images pour accompagner les énoncés. Les inviter à utiliser leurs trouvailles pour créer un collage intitulé L'eau, ressource menacée. Afficher les créations à des endroits bien en vue dans l'école.
  • Suggérer aux élèves, regroupés en dyades, de créer une annonce publicitaire traitant de moyens à prendre pour conserver et utiliser efficacement l'eau (p. ex., Prendre des douches rapides. Éviter de laisser couler l'eau lorsqu'on se brosse les dents. Utiliser le lave-vaisselle seulement lorsqu'il est plein.) Les inviter à présenter leur annonce à la radio étudiante de l'école ou lors d'un rassemblement des élèves de l'école.
  • Demander aux élèves de rédiger un témoignage intitulé Pour moi, l'eau c'est…, à la manière des jeunes dont les textes sont publiés dans l'œuvre. Regrouper les témoignages en un recueil, puis le placer à la bibliothèque de l'école.

 

Conseils d'utilisation

 

  • Présenter ou revoir les caractéristiques de l'annonce publicitaire afin d'en faciliter la création.
  • Expliquer aux élèves qu'en 1993, l'Assemblée générale des Nations Unies a décrété que le 22 mars serait la Journée mondiale de l'eau. Chaque année, des écoles dans le monde entier organisent des activités pour sensibiliser les gens à la problématique de l'eau.
  • Encourager les élèves à lire d'autres œuvres qui traitent de l'écologie, telles que Notre environnement et Un jour je bercerai la terre, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

 

Ressource(s) additionnelle(s)

 

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 3e à 6e année, Série : Vraiment Top!, Top 5 sur l'eau.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 5e année, Série : Les fondamentaux, Terre, la planète bleue.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 7e année, Série : 1 jour 1 question, C'est quoi l'écologie?