1
Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture
Nous vous invitons à cliquer sur les puces numérotées pour avoir plus d’informations sur les différentes sections de la fiche pédagogique et en apprendre davantage sur la manière de l’utiliser.

2L’envolée d’Antoine

L'envolée d'Antoine, c'est l'histoire d'un petit garçon que la maladie a affaibli, mais qui a conservé la capacité de rêver. Du fond de son lit d'hôpital, bien entouré de ses parents, Antoine caresse le désir de voler. Rêve qui deviendra réalité et qui sera pour le petit malade un moment de joie intense et d'espoir.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

3 À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal, Antoine, enfant très malade qui réalise son rêve de devenir aviateur d'un jour, malgré une réalité difficile; personnages secondaires, Léon, pilote compréhensif qui l'aide à surmonter les difficultés que suscite son appréhension, et sa mère, qui appuie le rêve de son fils.

    « Antoine a mal dormi, mais il n'est pas fatigué. Il n'était pas sitôt éveillé qu'il était lavé, habillé, chaussé. Survolté.
    Ce matin est différent de tous les autres matins. »

    « Antoine attend sa mère. Dès qu'elle arrive, elle lui offre un croissant. Le garçon n'a pas faim. Dans l'auto, il ne prononce pas un mot.
    Sa mère, elle, est un vrai moulin à paroles, une usine à questions, une pépinière à commentaires. »

    « – Je m'appelle Léon. C'est moi qui piloterai. Mais avant, je vais t'expliquer comment vole un avion… »
     

  • Récit chargé d'émotions, qui aborde la thématique délicate qu'est la maladie d'un enfant et qui fait valoir l'importance de l'espoir et du courage dans la réalisation d'un rêve; sujet apte à capter l'intérêt du début à la fin de par les thèmes exploités (p. ex., maladie grave, espoir, appréhension, rêve, piloter).

    « Antoine sait déjà comment un avion vole. Il rêve de voler depuis toujours. Et aujourd'hui, il va réaliser le plus grand rêve de sa vie. »

    « Le planeur vire doucement à droite.
    Antoine regarde les ailes, puis il regarde au sol. Il est envahi d'une joie immense. Il vole!
    Sous eux, la terre défile. Les maisons ressemblent à des jouets. Les champs, à un damier. Les ruisseaux, à des rubans.
    – C'est si beau! souffle le garçon émerveillé.
    Léon lui montre à faire des virages. Il lui apprend à trouver les colonnes d'air plus chaud qui leur permettent de reprendre de l'altitude. Antoine apprend à voir ce qui ne se voit pas. »

Présentation

  • Illustrations sereines aux teintes de vert et de jaune évoquant la maladie; nombreuses scènes illustrées qui adoptent des formats en très gros plan au fur et à mesure qu'Antoine réalise son rêve, contribuant à la compréhension de l'œuvre.
  • Caractères d'écriture noirs sur fonds colorés, parfois intégrés aux illustrations; taille de police adaptée au lectorat visé; présence d'éléments graphiques facilitant l'interprétation du texte (p. ex., points de suspension, tirets, guillemets).
  • Mise en page aérée, les illustrations occupant la plus grande partie de l'espace; texte de 3 à 10 lignes, disposé de façons variées; mot de remerciements de la part de la Fondation Rêves d'enfants ainsi qu'une dédicace de la part de l'auteure et de l'illustrateur au début de l'œuvre.
  • Dimensions : 24 cm x 24 cm; couverture rigide, papier glacé.

Langue

  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., garçon, avion, ciel, vole, oiseau) et de mots plus complexes en lien avec la thématique (p. ex., aéroclub, fébrile, planeur, altitude, altimètre, stabilisent) et permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière, généralement courtes, de types et de formes variés (p. ex., interrogative, impérative, exclamative, négative), donnant du rythme à la lecture et contribuant à la lisibilité de l’œuvre.

    « Antoine s’installe dans le planeur et pose ses mains sur ses cuisses. Léon s’en amuse :
    – Dis donc, tu ne crois quand même pas que je vais faire le travail tout seul?
    Antoine ne comprend pas. Le pilote lui fait un clin d’œil.
    – Place tes mains sur les commandes… »

    « Lors du décollage, Antoine est très nerveux. Il ne réussit même pas à saluer sa mère qui court à leur côté. Tout va si vite! Le garçon a les yeux rivés sur l’altimètre. Les aiguilles de l’instrument tournent et tournent.
    Enfin, elles se stabilisent et Léon déclare :
    – C’est le moment. Vas-y, Antoine. Tire sur la poignée! »
     

  • Utilisation de procédés stylistiques variés (p. ex., expression figurée, personnification, métaphore, énumération) qui ajoutent à la richesse du texte, permettant au lectorat d’apprécier le style de l’auteure.

    « – Non… On va monter un peu encore, annonce-t-il.
    Le cœur d’Antoine bat la chamade. Quelques minutes plus tard, l’avion remorqueur interrompt de nouveau son ascension.
    – Il attend, Antoine, répète doucement Léon. Pour être libres dans le ciel, on doit s’en détacher.
    Les secondes s’éternisent. »

    « Antoine se tourne vers Léon. Un sourire ravi illumine son visage. »

    « Les jours suivants, il raconte à tous son expérience. Son rêve réalisé. Et ce qu’il a vu et appris là-haut. »
     

  • Séquences descriptives entrecoupées de séquences dialoguées qui permettent de suivre aisément le fil des événements et de comprendre la relation entre les personnages et les émotions ressenties.

    « Il poursuit :
    – Puisque nous n’avons pas de moteur, un autre avion va nous remorquer dans le ciel. Lorsque nous aurons atteint la bonne altitude, nous devrons nous en séparer.
    – Comment? demande Antoine.
    – Tu tireras sur la poignée jaune devant toi. »

    « Dans le haut-parleur, une voix féminine retentit :
    – Je ne peux pas aller plus haut. Je vous souhaite un vol magnifique!
    Le garçon place sa main sur la poignée jaune. "Un vol magnifique", se répète-t-il. Son rêve! »

    « Lorsque la petite roue du planeur touche terre, Antoine sent une énergie nouvelle l’habiter.
    Juste avant de débarquer, Antoine effleure une dernière fois la poignée jaune. Léon épingle alors une petite paire d’ailes sur le chandail du garçon.
    – Félicitations, pilote! »

Pistes d'exploitation

  • En groupe-classe, consulter le site de La Fondation Rêves d'enfants (dont on fait mention au début de l'œuvre) afin de se renseigner davantage sur cet organisme. Former des groupes de deux et inviter les élèves à préparer une affiche pour sensibiliser les élèves des autres classes à l'organisme ou à un organisme ayant une mission semblable dans leur région. Leur suggérer d'ajouter des illustrations ou des photos et de placer leur affiche dans le corridor de l'école.
  • Proposer aux élèves de confectionner un origami d'avion-planeur en papier en suivant une marche à suivre illustrée. Former des groupes de deux et demander aux élèves de rédiger la marche à suivre en respectant les caractéristiques de ce genre de texte. Placer les rédactions dans le centre de lecture et encourager les élèves à créer les avions-planeurs en suivant la démarche écrite par leurs pairs.
  • Lorsqu'Antoine est dans le planeur, il voit des champs qui ressemblent à un damier et des ruisseaux qui ressemblent à des rubans. Animer une discussion sur le relief en Ontario. Proposer aux élèves de faire une maquette qui décrit le relief (p. ex., montagnes, plateaux, prairies, vallées, lacs, rivières, fleuves) des principales régions de l'Ontario (p. ex., le Bouclier canadien, les basses terres du Saint-Laurent et des Grands Lacs, les basses terres de la baie d'Hudson). Les inviter à présenter leur maquette au groupe-classe.
  • Inviter un pilote à venir parler aux élèves de son métier. Amener les élèves à préparer des questions avant la rencontre. À la suite de la présentation, leur demander de rédiger, dans leur carnet de lecture, un résumé de la présentation.

Conseils d'utilisation

  • Aborder, au préalable, les thèmes de l'œuvre qui peuvent s'avérer perturbateurs pour les élèves (p. ex., la maladie grave, la perte des cheveux).
  • Présenter les caractéristiques de l'affiche et de la marche à suivre afin d'en faciliter la rédaction.
  • Lire aux élèves le mot de remerciements de la Fondation Rêves d'enfants au début de l'œuvre.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 3e à 8e année, Série : Là est la question!, Pilote d'hélicoptère.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Série : Rêve d'enfantJacqueline.
  • CFORP. 2014. Mon mag à moi, vol. 7, no 3, L'aéroport, une destination fascinante.