Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Le meilleur moment

Quel est le meilleur moment pour apprendre à compter? Pour goûter un flocon de neige? Pour admirer les étoiles?

Des animaux rigolos répondent à ces questions cocasses!

(Adapté de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Album humoristique relatant des situations comiques qui surviennent parfois dans le quotidien des enfants; animaux variés (p. ex., un escargot, un kangourou, un cochon, un oiseau, un lapin), présents uniquement dans les illustrations, chacun participant à un des meilleurs moments mentionnés.

    « Le meilleur moment pour se réveiller, c’est quand on a envie de déjeuner. » 

    « Le meilleur moment pour apprendre à nouer ses lacets, c’est après avoir trébuché. »
     

  • Histoire suggérant les meilleurs moments d’exécuter certains petits gestes du quotidien; sujet apte à intéresser les garçons autant que les filles de par les thèmes exploités (p. ex., humour, imagination, originalité, caricatures).

    « Le meilleur moment pour apprendre à compter, c’est quand on n'a plus assez de doigts. »

    « Le meilleur moment pour goûter un flocon de neige, c’est quand il se pose sur le bout de son nez. »

Présentation

  • Illustrations simples, riches en couleurs et en mouvements, occupant pleines pages et demi-pages; personnages en gros plan, caricaturés, qui révèlent les émotions ressenties, facilitant ainsi la compréhension de l’œuvre.
  • Gros caractères noirs sur fond blanc, adaptés au lectorat visé.
  • Mise en page aérée; deux lignes de texte disposées sous l’illustration de la page de droite ou de gauche.
  • Dimensions : 17,5 cm x 21 cm; couverture souple, papier glacé et rigide.

Langue

  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., moment, bonbons, papa, ami, doigts, nez) offrant des repères au lectorat visé; quelques mots plus complexes (p. ex., nouer, trébucher, dégustation), les illustrations pouvant servir à en dégager le sens.
  • Emploi de phrases déclaratives à structure répétée tout au long du texte, donnant du rythme et de l’entrain à la lecture.

    « Le meilleur moment pour se faire un nouvel ami, c’est à l’heure de la collation. »

    « Le meilleur moment pour se laver les oreilles, c’est quand on n’entend plus rien. »
     

  • Emploi d’expressions imagées qui enrichissent le texte et permettent d’apprécier le style de l’auteure.

    « Le meilleur moment pour admirer les étoiles, c’est quand les nuages sont partis en voyage. »

    « Le meilleur moment pour s’endormir, c’est quand on a les paupières lourdes. »
     

  • Séquences descriptives seulement, permettant de se situer dans le temps et le lieu de l’action.

    « Le meilleur moment pour chanter, c’est quand on a le cœur léger. »

Pistes d'exploitation

  • Amener les élèves à identifier les changements quotidiens et saisonniers dans les illustrations (p. ex., La nuit, il fait noir et on voit les étoiles et la lune. L’hiver, il neige et il fait froid.).
  • Inviter les élèves à choisir leur moment préféré dans l’œuvre et leur demander d’expliquer leur choix. Les inviter ensuite à inventer un meilleur moment en utilisant la structure répétée « Le meilleur moment pour…, c’est quand… » (p. ex., Le meilleur moment pour faire un gâteau, c’est quand c’est ma fête.). Leur proposer d’illustrer la phrase et de la présenter au groupe-classe. Réunir tous les textes illustrés en un recueil et déposer celui-ci dans le coin de lecture.
  • Inviter les élèves à observer les illustrations de l’œuvre et à distinguer les événements qui sont possibles de ceux qui sont impossibles (p. ex., Un escargot qui mange de la laitue, c’est possible. Un kangourou qui porte des espadrilles, c’est impossible.). Proposer aux élèves d’inventer une nouvelle situation impossible et de l’illustrer. Leur donner l’occasion de la présenter au groupe-classe.
  • Faire remarquer aux élèves que tous les personnages du récit sont des animaux. Exploiter les caractéristiques de ces personnages en faisant des activités variées (p. ex., compter le nombre d’animaux dans le récit, compter les oreilles de lapins, marcher comme un éléphant, sauter comme un kangourou, chanter comme un oiseau, miauler comme un chat, mimer un animal et faire deviner).

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture de l’œuvre, présenter les mots nouveaux et les expressions imagées qui pourraient nuire à la compréhension (p. ex., nouer, trébucher, dégustations, avoir le cœur léger, les nuages sont partis en voyage, avoir les paupières lourdes).
  • Inviter les élèves à lire Le pire moment de la même auteure, dont la fiche descriptive se trouve dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 1re année, Série : Mini TFO – Marianne et Dino, Bon ou moins bon.