Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

La ville aux dos d’éléphants

Un jour, on découvre une roche dans la ville. Ce minerai, c’est de l’amiante, de l’or blanc. Un an plus tard, l’exploitation minière commence, un chemin de fer est construit. La ville et ses habitants ne seront plus jamais les mêmes…

(Tiré du site de l’éditeur.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnage principal, un cultivateur, surnommé le Découvreur, qui trouve une roche s’avérant être de l’amiante, ressource très recherchée à l’époque.

« Il baissa les yeux pour reprendre son travail quand il vit une pierre étrange couchée sur le trèfle naissant. Il la prit, l’observa, la gratta, surpris de voir s’en détacher des fils blancs doux comme de la soie.
« Qu’elle sorte de roche es-tu? », se demanda l’homme de la terre. » (p. 8)

  • Plusieurs personnages secondaires, parmi lesquels le maire du village, qui envoie la roche à des experts pour analyse, des scientifiques qui ventent les propriétés du minerai, des Étrangers qui achètent les terres des habitants pour les exploiter, les cultivateurs qui vendent leur terre pour devenir mineurs, les prospecteurs qui recherchent de nouveaux gisements, les enfants des mineurs, embauchés pour combler le manque de main-d’œuvre, et les médecins chercheurs qui dénoncent les dangers de l’amiante.

« Il demanda conseil au maire du village. Celui-ci scruta la roche gris et blanc aux reflets verdâtres, puis l’expédia à des experts de la grande ville, car il faisait confiance à la science pour ce qui lui était inconnu. » (p. 10)

« Venus de loin, des scientifiques se présentèrent enfin aux notables du coin.
– Cette roche est très spéciale, dirent-ils. Ses fibres protègent de la chaleur et du feu! Elles servent à la fabrication de tissus isolants, de gants, de combinaisons pour lutter contre les incendies et plus encore! Elles valent leur pesant d’or, car c’est de l’or blanc! » (p. 12)

« De riches « Étrangers » achetèrent les terres des cultivateurs pour une poignée de dollars. Ces derniers, pour gagner leur vie, devinrent mineurs. Au service des Étrangers, ils ouvraient la terre et la vidaient de ses entrailles pour récolter les roches miraculeuses. » (p. 15)

« Des prospecteurs avides explorèrent les montagnes et les champs à la recherche de nouveaux gisements. » (p. 17)

« Par manque de main-d’œuvre, les Étrangers invitèrent les jeunes filles à rejoindre leurs pères et leurs frères au travail minier. » (p. 34)

« Le mal étrange frappa d’autres populations dans d’autres contrées du monde. Des médecins chercheurs et scientifiques dénoncèrent les fibres blanches comme la source de ce fléau. » (p. 43)

  • Roman graphique réaliste à saveur écologique; histoire tragique d’une ville ayant sombré dans la misère à cause de l’exploitation de l’amiante, mais que les habitants résilients ont réussi à rebâtir; thèmes exploités (p. ex., ville minière, environnement, mort, résilience) aptes à maintenir l’intérêt du lectorat et à l’inciter à réfléchir aux enjeux de l’exploitation minière.
  • Illustrations poignantes occupant pleine page et débordant parfois sur la page adjacente; jeu de couleurs du vert au noir faisant ressortir le drame que vivent les habitants de Thetford Mines; emploi d’une variété de types de plans (p. ex., rapproché, gros, très gros) accentuant les émotions des personnages et renforçant l’intention dramatique de l’œuvre.
  • Mise en page très aérée; caractères d’écriture noirs, blancs et verts sur fonds de couleurs variées; éléments graphiques (p. ex., deux-points, guillemets, tirets, parenthèses, points de suspension, caractères gras, majuscules) qui facilitent l’interprétation de l’œuvre; lettrines en début de page marquant un changement dans le temps; dédicace et mot de l’auteure au début de l’œuvre; dossier documentaire, sources et premières de couverture des autres livres de la collection à la fin.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; prédominance de mots connus; emploi de mots moins connus (p. ex., fardoches, ensachage, fratrie, soubresauts, proscrite, frénésie, exsangue) compréhensibles grâce au contexte; utilisation de mots reliés à l’exploitation minière (p. ex., gisements, dynamitage, bennes, cratères, éboulements, broyeurs, virtuoses, gobeuses, mailloches) permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base et de phrases transformées; prédominance de phrases déclaratives.

« Dans les contrées éloignées, la qualité des fils blancs de la région impressionnait. Il n’y avait pas au monde de fibres plus longues et plus grosses. La valeur de l’or blanc augmenta, ce qui enrichit les Étrangers sans pour autant alléger le fardeau quotidien des mineurs. » (p. 17)

« Le Découvreur revenait de la mine la figure couverte de poussière.
– Va te laver, lui disait alors sa femme en secouant ses vêtements sales.
Son mari se débarbouillait le visage. Une petite toux sèche interrompait parfois sa toilette. » (p. 27)

  • Procédés stylistiques (p. ex., personnification, ironie, comparaison, énumération, antithèse, périphrase, hyperbole) qui enrichissent le texte.

« La rivière qui traversait la vallée, gorgée de flots nourris par un hiver de neige, lui chantait une ballade enjouée. » (p. 7)

« On déroula le chemin de fer pour transporter l’or blanc extrait des pierres vers des villes lointaines où on allait le transformer en produits miracles. » (p. 18)

« Au fond de ces trous, les mineurs, semblables à des fourmis, levaient les yeux, inquiets qu’un câble se rompe ou que des pierres s’échappent des caisses en mouvement. » (p. 29)

« On utilisa les fibres blanches dans la confection de gants à canons et de masques à gaz, dans la construction de navires et de sous-marins pour les rendre plus efficaces, plus destructeurs. » (p. 32)

« La nouvelle ville devient la reine de l’or blanc. » (p. 34)

« La confrontation entre eux et les Étrangers fut brutale et résonna dans toutes les maisons, réveilla la nation. » (p. 40)

  • Prédominance de séquences narratives et descriptives qui précisent les lieux, aident à comprendre les répercussions nocives de l’exploitation de l’amiante et accentuent la volonté des descendants des premiers mineurs de rebâtir la ville; quelques très courtes séquences dialoguées.

« Les Étrangers firent élever de grands domaines pour eux, protégés derrière des murs de pierres. De petites maisons construites à la hâte poussèrent en rang d’oignons pour abriter les mineurs et leurs grosses familles. » (p. 20)

« Le Découvreur, qui avait vendu sa terre et sa ferme pour une bouchée de pain, installa sa femme et ses enfants dans une de ces maisons de bois.
– On sera bien, ici, leur dit-il. Nous n’aurons plus peur du mauvais temps, de la maladie et de la mort des bêtes. » (p. 23)

« La mort prenait aussi d’autres chemins pour arriver à ses fins.
[…]
Le Découvreur mourut étouffé dans son sommeil, comme cela était arrivé à son frère, son voisin, son ami. Les médecins, incapables de guérir ce mal étrange, ne pouvaient que soulager les malades. » (p. 31)

« D’année en année, le paysage se transformait. La terre et les débris de roches sans fibres blanches, arrachés du sol, forgèrent des monts gris de plus en plus gros. Ces dos d’éléphants envahirent la vallée et les alentours, bousculant les maisons, leur ombre assombrissant des rues entières. » (p. 36)

« Les descendants des premiers mineurs ne voulurent pas voir leur ville s’éteindre comme leurs aïeux. Grâce à leur détermination et leur résilience, ils en firent un endroit florissant.

De nouveaux commerces apportèrent une vitalité dans la région. Des quartiers bien aménagés côtoyaient maintenant des parcs ombragés. Les habitants rénovèrent les sites et les bâtiments miniers abandonnés, ouvrirent leur ville aux touristes curieux de connaître l’héritage d’une industrie révolue. » (p. 45)

Référent(s) culturel(s)

  • Histoire de Thetford Mines, ville minière située au Québec.
  • Mention du « Découvreur » se référant à Joseph Fecteau, cultivateur francophone ayant découvert l’amiante.

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, d’analyser les effets du jeu de couleurs qu’utilise l’illustratrice. Animer une mise en commun afin de leur permettre de faire part des éléments-clés de leur analyse au groupe-classe.
  • Relire, en groupe-classe, le texte des pages 15 et 34 de l’œuvre. Demander aux élèves de se mettre dans la peau d’un garçon ou d’une fille devant travailler pour les Étrangers, d’imaginer une journée typique de travail, puis d’en rédiger une courte description dans leur journal de bord. Former des équipes et inviter les élèves à lire leur texte aux membres de leur groupe.
  • Former des équipes, puis leur assigner un minerai métallique ou non métallique exploité au Canada (p. ex., plomb, cuivre, nickel, argent, zinc, or, diamant). Leur proposer d’effectuer une recherche sur ce minerai en tenant compte d’éléments précis (p. ex., description, endroits d’exploitation, processus d’extraction, risques d’exploitation, transformation en produits). Les inviter à présenter leurs trouvailles au groupe-classe à l’aide d’appuis visuels.
  • Demander aux élèves, réunis en équipes, de trouver sur Internet des photos de la ville Thetford Mines, puis de les utiliser pour créer un collage collectif. Leur suggérer d’ajouter, sous chaque photo, une phrase explicative. Afficher les collages dans la salle de classe.

Conseils d'utilisation

  • Accorder une attention particulière aux sujets délicats dont on traite dans l’œuvre, notamment le travail forcé des enfants et la mort.
  • Former cinq équipes, puis leur assigner une section du dossier documentaire qui se trouve à la fin du livre. Leur demander de lire le texte, de dresser une liste des renseignements-clés, puis d’en faire part au groupe-classe.
  • Consulter la fiche pédagogique disponible sur le site de l’éditeur.
  • Inciter les élèves à lire une autre œuvre traitant de l’exploitation minière, soit Moi, c’est Tantale, dont la fiche pédagogique se trouve dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 8e année, Série : Français sans frontières, Le droit des enfants.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 3e à 8e année, Série : Les meilleurs moments, La richesse du nord de l’Ontario.