1
Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

La courge masquée

L’Halloween approche. Mandarine et Kiwi vont cueillir des citrouilles. Tout en courant dans les champs, ils découvriront que les courges sont des fruits très anciens et qu’il en existe de nombreuses variétés, certaines petites, d’autres énormes. Trouveront-ils la courge masquée et le carrosse de Cendrillon?

Un album haut en couleur qui allie curiosité et gourmandise et qui présente une précieuse recette de potage d’automne à cuisiner en famille.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Deux personnages principaux, la narratrice Mandarine et son frère Kiwi, qui vont cueillir des citrouilles au champ d’un cultivateur de courges; personnages secondaires, leur père, ainsi que leurs voisins, monsieur Pointilleux et sa fille Emma, qui accompagnent les enfants à la ferme, monsieur et madame Pâtisson, propriétaires de la ferme, et Flore, qui y travaille.

    « – Ma fille Emma et moi allons visiter un agriculteur pour choisir nos citrouilles et acheter des courges pour préparer un potage. Voulez-vous vous joindre à nous? propose monsieur Pointilleux.
    – Oh! oui, dis oui, Papa! crie Kiwi en sautillant.
    – Eh bien… pourquoi pas? accepte Papa. Nous pourrons en rapporter une ou deux de plus pour décorer le devant de la maison. »

    « – Bonjour à tous, bienvenue chez nous. Je m’appelle Flore. Je suis disponible si vous avez des questions. »

    « – Mandarine, au lieu de regarder tes bottes, va rejoindre Kiwi et Emma, dit Papa en souriant.
    – C’est Mandarine qui a les pieds qui puent, rigolent Kiwi et Emma. »
     

  • Intrigue simple et amusante, qui divertit le lectorat tout en le renseignant sur la culture des cucurbitacées; sujet apte à intéresser le lectorat visé, lui permettant de faire des liens avec son vécu (p. ex., visite à la ferme, citrouilles, Halloween, autocueillette, courges d’espèces variées, recette).

    « Pendant le trajet jusqu’au champ de monsieur et madame Pâtisson, monsieur Pointilleux nous raconte d’où viennent les citrouilles.
    – Les Incas et les Mayas, deux grands peuples d’Amérique du Sud, sont les premiers à avoir mangé des courges. C’était il y a plusieurs centaines d’années. Puis la courge est devenue le fruit le plus cuisiné par tous les autochtones d’Amérique. »

    « Kiwi, regarde là-bas! Vois-tu toutes les citrouilles? demande Emma.
    – Ouah! Il y en a, répond Kiwi.
    – Le dernier qui arrive au bout du champ a les pieds qui puent! s’écrie Emma en s’élançant à toute vitesse. »

    « Tous les trois, nous courons en riant jusqu’à une partie du champ où les citrouilles sont si grosses que nous nous arrêtons d’un coup pour les regarder. »

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs attrayantes, occupant pleine page ou s’étalant sur deux pages; scènes détaillées qui révèlent les émotions ressenties par les personnages et qui entraînent le lectorat au cœur de l’action; présence d’éléments visuels facilitant l’interprétation de l’œuvre (p. ex., bulles de réflexion, pancartes, idéogrammes); intégration de la petite coccinelle de Mandarine et du ver de terre de Kiwi dans plusieurs illustrations, motivant le lecteur à les repérer.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc, parfois intégrés aux illustrations; police de caractères adaptée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques, qui facilitent l’interprétation du récit (p. ex., traits d’union, guillemets, caractères italiques), ainsi que l’interprétation de la recette et du texte informatif (p. ex., titres en caractères gras, rouges et stylisés, tirets énumérant les ingrédients de la recette, parenthèses présentant la mesure impériale, chiffres indiquant les étapes de la préparation).
  • Mise en page aérée; texte de 2 à 19 lignes, disposé de façon équilibrée sur la page, contribuant à la lisibilité de l’œuvre; ajout de deux textes complémentaires au récit : Recette du potage d’Emma et Une grande famille.
  • Dimensions : 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant; emploi de plusieurs mots fréquents et familiers (p. ex., Papa, voisin, jardin, ferme, famille, Halloween) et de mots nouveaux qui sont en lien avec le thème exploité (p. ex., veloutée, muscade, Inca, Maya, cucurbitacée), permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées, parfois longues, et de phrases à construction particulière; phrases de types et de formes variés (p. ex., interrogative, exclamative, négative), favorisant une lecture dynamique du texte.

    « Notre voisin, monsieur Pointilleux, vient voir comment Papa se débrouille.
    – Que faites-vous avec votre cucurbitacée, dit-il?
    – Notre quoi? s’exclame Kiwi en regardant autour de lui comme s’il cherchait un monstre caché dans notre jardin. »

    « En arrivant à la ferme Pâtisson, nous réalisons que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée de venir cueillir des courges. Sur une grande pancarte, il est écrit : "Autocueillette. Entrée par ici." »

    « – Ha, ha, ha! Eh bien, si c’est comme ça, attendez que je vous attrape, je vais vous les faire sentir, mes pieds qui puent! »

    « Nous retournons près de Papa et de monsieur Pointilleux, dans la section de l’autocueillette, pour choisir des citrouilles que nous pouvons soulever sans l’aide d’un tracteur. »

    « – Bon appétit, les amis! dit Emma pendant que son père nous sert. »
     

  • Emploi fréquent d’interjections, ajoutant du dynamisme au récit; utilisation d’expressions imagées, qui permettent au lectorat d’apprécier le style de l’auteure.

    « – Kiwi, regarde là-bas! Vois-tu toutes les citrouilles? demande Emma.
    – Ouah! Il y en a, répond Kiwi.
    […]
    – Hé! ce n’est pas juste! Avec mes bottes, je ne peux pas bien courir. »

    « On dirait le carrosse de Cendrillon, chuchote Emma, les yeux brillants. »
     

  • Quelques séquences descriptives, narrées par Mandarine, qui permettent au lectorat de se situer dans le lieu et le temps de l’action; nombreuses séquences dialoguées, qui permettent de se renseigner au sujet des courges et de mieux comprendre la relation entre les personnages.

    « Dans deux semaines, c’est l’Halloween. Papa est en train de découper notre citrouille pour lui donner un visage de sorcière. »

    « – …Saviez-vous que c’est l’un des plus gros fruits de la terre? Nous pouvons faire pousser des citrouilles qui vont peser plus de 500 kilos! ajoute-t-elle. Elles servent surtout pour des concours et pour la décoration. »

    « – Ha, ha, ha! Il y a des courges qui portent des masques avant le jour de l’Halloween? rigole Kiwi.
    – Pas masquées, musquées, précise Emma en riant encore plus fort.
    – Les courges musquées portent ce nom en raison de leur goût légèrement épicé qui rappelle la muscade, explique Flore en souriant. La variété doubeurre, ou butternut en anglais, est excellente pour un potage, car elle a une texture veloutée, difficile à obtenir avec d’autres courges. Vous devez cueillir celles dont la tige est passée du vert au beige ou au brun. »

Pistes d'exploitation

  • Monsieur Pointilleux explique que les citrouilles nous viennent des Incas, des Mayas et des peuples autochtones d’Amérique. Proposer aux élèves de faire une recherche pour trouver d’autres aliments que les peuples autochtones ont fait connaître aux nouveaux arrivants (p. ex., maïs, haricots, pommes de terre, pemmican, eau d’érable, fruits séchés).
  • Inviter les élèves à former des groupes de deux et à faire un projet sur les cucurbitacées, en s’inspirant de l’œuvre. Leur demander de présenter diverses espèces de courges et d’identifier certaines de leurs utilités (p. ex., la citrouille : décoration à l’Halloween, graines rôties, tartes, muffins). Leur proposer d’appuyer leur texte en ajoutant des illustrations ou des photos, ou en fabriquant des courges à trois dimensions (p. ex., avec de la pâte à modeler).
  • Inviter les élèves à inventer un court récit qui raconte une autre aventure amusante avec Mandarine, Kiwi et Emma, visitant un champ de citrouilles. Leur demander de publier leur rédaction et de l’illustrer en se servant de logiciels de traitement de texte et de dessin. Inviter les élèves à lire leur court récit lors d’une activité de chaise de l’auteur ou à le présenter sous forme de saynète.
  • Faire une lecture partagée du texte Recette du potage d’Emma, qui se trouve à l’avant-dernière page de l’œuvre. Demander aux élèves de classer les ingrédients selon les groupes du Guide alimentaire canadien. Planifier un dîner au potage à l’école en réalisant la recette. Inviter les élèves à apporter quelques aliments qui complèteraient bien le potage (p. ex., un petit pain à blé entier, du lait), afin d’avoir un repas bien équilibré.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, présenter les mots qui pourraient nuire à la compréhension des élèves (p. ex., cucurbitacée, Incas, Mayas, Amérique du Sud, autochtones).
  • Revoir les caractéristiques du court récit afin de faciliter la rédaction.
  • Revoir le Guide alimentaire canadien avec les élèves.
  • Présenter les autres livres de la collection Mandarine et Kiwi, qui sont illustrés à la quatrième de couverture, et inviter les élèves à les lire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Série : Fouine en fête, Halloween.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 5e année, Série : Miam, Les légumes.