Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Ils ne veulent pas jouer avec moi!!!

Zac et Paco ne veulent pas jouer avec Fanfan. Le zèbre et le panda trouvent le flamant trop rose. Au début, Fanfan est triste. Mais ce petit flamant futé a plus d'un tour dans son sac... Réussira-t-il à convaincre Zac et Paco que le noir et le blanc peuvent très bien côtoyer le rose?

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

 

À propos du livre

Contenu

 

  • Personnage principal, Fanfan, un petit flamant rose qui est rejeté par un zèbre et un panda à cause de sa couleur.

« Je peux jouer avec vous? demande Fanfan.
– Non!!! s'exclament Zac et Paco.
– Pourquoi? demande le petit flamant.
– T'es trop rose! déclare Zac le zèbre.
– Le rose, ça me donne mal à la tête, bougonne Paco le panda. »

  • Personnages secondaires, les parents, la grand-mère et la sœur de Fanfan, qui l'encouragent à s'aimer comme il est, Zac le zèbre et Paco le panda qui se moquent de Fanfan et refusent de l'inclure dans leurs jeux, et Ludo le lémur qui sait apprécier Fanfan tel qu'il est.  

« Fanfan demande à sa mère :
– Maman, est-ce que le rose donne mal à la tête?
– Pas du tout! Le rose, c'est la couleur de la douceur, s'écrie la maman.
– Et du bonheur, ajoute le papa. »

« Fanfan demande à sa grand-mère :
– Mamie, est-ce que le rose peut se mélanger avec le noir et le blanc?
– Bien sûr que oui! s'écrie sa mamie. »

« La grande sœur de Fanfan arrive dans un froufroutement d'ailes.
– Pourquoi tu pleures? demande Flavie.
– Je ne veux plus être rose! Le rose, c'est pour les bébés braillards et les princesses capricieuses.
– Qui a dit cette niaiserie? Le rose est une couleur pour tout le monde! »

« Fanfan court voir Zac et Paco et leur crie très fort :
– Le rose, c'est une couleur pour tout le monde!
Zac et Paco font la grimace à Fanfan.
Puis ils retournent à leurs jeux. »

« Ludo sourit et dit à Fanfan :
– Je suis noir et blanc, mais j'aimerais bien jouer avec toi. »

  • Récit traitant du thème de la discrimination avec sensibilité et une touche d'humour; histoire simple et amusante qui montre qu'avec l'appui de sa famille et de ses amis, on peut réussir à s'affirmer avec fierté; thèmes exploités (p. ex., discrimination, moquerie, empathie) qui incitent le lectorat à réfléchir à l'importance d'être ouvert à la diversité.

 

Présentation

 

  • Illustrations caricaturales généralement étalées sur pleine page ou double page; emploi d'une seule couleur, soit le rose, accentuant la beauté des flamants; présence de lignes de mouvement et d'idéogrammes qui créent des effets captivants; double page sans texte à la fin de l'œuvre, mettant en scène divers animaux qui se disputent un match de soccer, et dont plusieurs ont des rayures roses ajoutées à leurs couleurs en signe de solidarité.
  • Mise en page aérée, les illustrations occupant la plus grande partie de l'espace; texte d'une à sept lignes, généralement disposé au bas de la page; caractères d'écriture noirs sur fond blanc ou gris pâle; taille de police adaptée au lectorat visé; éléments graphiques (p. ex., tirets, deux-points, points de suspension, points d'exclamation, points d'interrogation) facilitant l'interprétation du texte; mots « PAS JOUER » en majuscules roses dans le titre soulignant la frustration de Fanfan; pages de garde roses mettant en évidence l'attrait de cette couleur.
  • Dimensions : 26 cm x 26 cm; couverture rigide.

 

Langue

  • Registre de langue courant; prédominance de mots fréquents et familiers (p. ex., rose, soleil, pinceau, bébés, grimace); utilisation de mots nouveaux (p. ex., caprices, loukoums, lémur, azalées) et de quelques mots du registre familier (p. ex., bougonne, t'es, braillent) compréhensibles à l'aide des illustrations et du contexte.
  • Prédominance de phrases transformées; utilisation d'une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, interrogative, exclamative, impérative, négative, emphatique).

« – Je peux garder les buts si vous voulez, propose Fanfan.
– Le rose, ça ne se mélange pas avec le noir et le blanc, déclare Zac.
– Laisse-nous jouer maintenant, ajoute Paco. »

« Du bout de son pinceau, mamie dépose un pois noir, puis un pois blanc sur le bec de son petit-fils. Fanfan rit. Et ça lui donne une idée…
– Est-ce que je peux jouer avec vous maintenant? demande Fanfan.
[…]
– Quelle idée de se barbouiller comme ça! ajoute Paco. »

  • Quelques procédés stylistiques (p. ex., personnification, comparaison, énumération, expression imagée); emploi de la rime créant une musicalité et agrémentant la lecture.

« Quand le soleil se couche, il barbouille le ciel. »

« – Tu as l'air d'un dégât sur deux pattes! s'exclame Zac. »

« Ludo ajoute :
– Si le rose n'existait pas, il n'y aurait pas d'azalées ni d'orchidées. Pas de bégonias ni de pétunias!
Et pas de roses! »

« – Si le rose n'existait pas, personne ne pourrait voir la vie en rose, déclare Ludo. »

  • Courtes séquences narratives, entrecoupées de séquences dialoguées, précisant le temps de l'action et accentuant le mauvais caractère de Zac et de Paco ainsi que l'empathie dont fait preuve Ludo.

« Une heure plus tard, Fanfan revient sur la plage et demande :
– Est-ce que je peux jouer avec vous maintenant?
Zac secoue la tête de gauche à droite :
– T'es encore trop rose. Et puis, le rose, c'est pour les bébés et les princesses.
– Moi, je n'aime pas les bébés, ils braillent trop. Et les princesses font toujours des caprices, ajoute Paco. »

« Ludo le lémur a tout entendu, depuis le début.
Il s'approche de Fanfan et lui dit :
– Si le rose n'existait pas, il n'y aurait pas de crevettes. Pas de saumons. Pas de cochons… »

 

Pistes d'exploitation

 

  • Noter, au préalable, sur des bandes de papier, des scènes de l'histoire (p. ex., Mamie dépose un pois noir et un pois blanc sur le bec de Fanfan. Fanfan court voir Zac et Paco, puis leur crie très fort, mais ces derniers lui font la grimace. Fanfan et Ludo barbouillent Zac et Paco avec de la peinture rose.) Former des équipes et remettre une scène à chaque groupe. Leur demander de mimer la scène, puis inviter les autres élèves à deviner celle dont il s'agit.
  • Demander aux élèves d'observer l'illustration double page à la fin de l'œuvre, puis de décrire les gestes humoristiques des animaux qui jouent au soccer (p. ex., L'hippopotame fait tourner le ballon sur sa tête. Le lion porte un gant de baseball. Un oiseau danse sur le dos de l'éléphant. Le rhinocéros perce le ballon avec la grosse corne sur son nez.) Leur demander de dessiner un animal comique que l'on pourrait ajouter à cette illustration. Afficher les dessins dans la salle de classe.
  • Proposer aux élèves, réunis en équipes, de créer un dialogue que pourraient avoir Fanfan, Ludo, Paco et Zac pour faire en sorte que les quatre personnages deviennent amis et jouent ensemble. Les inviter à présenter leur dialogue devant le groupe-classe.                                

 

Conseils d'utilisation

 

  • Accorder une attention particulière à l'importance d'être ouvert à la diversité en acceptant les autres tels qu'ils sont.
  • Explorer, en groupe-classe, les effets des lignes et des motifs dans les illustrations.
  • Consulter la fiche d'exploitation pédagogique disponible sur le site de l'éditeur.
  • Encourager les élèves à lire d'autres récits qui traitent de la discrimination et de l'empathie, tels que Dépareillés, Bip le différent et Laurent, c'est moi!, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

 

Ressource(s) additionnelle(s)

 

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 3e année, Série : Les fondamentaux, S'accepter.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Série : Les belles histoires de Pomme d'Api, Le chat bleu.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 6e année, Série : Super Classe! – Maître Zen, Maître Zen – J'accepte les différences.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4eannée, Série : Célestin, Te moque pas de moi!; L'ami différent.