Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Dix gars passionnés : 10 parcours inspirants

Découvre les parcours inspirants de dix hommes qui ont fait leur marque dans différents domaines. Dix gars PASSIONNÉS qui t’invitent à atteindre tes objectifs et à réaliser tes rêves peu importe tes origines culturelles ou sociales. Ces portraits sont aussi la preuve que tout est possible.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Documentaire visant à inspirer les jeunes; mise en vedette de dix hommes issus de milieux différents, qui ont réalisé de grands rêves personnels et professionnels, grâce à leur attitude positive, leur créativité et leur détermination.

« J’ai voulu écrire ce documentaire sur des gars passionnés, car on a tous besoin de modèles qui représentent la multitude de voies qui s’offrent à nous. » (p. 4)

« J’ai décidé de collaborer à la création de ce documentaire parce que les garçons, tout comme les filles, on besoin de modèles passionnés. Il existe beaucoup de personnes qui font des choses formidables dans divers secteurs d’activité et qui peuvent servir de sources d’inspiration. » (p. 5)

« En 2008, Daniel [Borsuk] réussit à redonner un nez, des orbites et des mâchoires à un patient qui a été défiguré dans un accident de chasse. L’opération dure 30 heures, et Daniel est à la tête d’une équipe de 9 chirurgiens et d’une centaine de professionnels de la médecine. » (p. 8)

« En mai 2018, Laurent Duvernay-Tardif devient le premier joueur actif de l’histoire de la NFL [Ligue nationale de football] à obtenir un diplôme en médecine. » (p. 19)

« Il [Samian] lance son premier album, Face à soi-même, le 13 novembre 2007. Il devient ainsi un porte-parole pour les Premières Nations. Son succès l’amène à livrer des prestations d’un océan à l’autre, puis en Europe, en Chine et en Indonésie. » (p. 40)

  • Belles illustrations caricaturales disposées à des endroits variés sur la page; emploi d’une abondance de couleurs créant un effet invitant.
  • Mise en page aérée et bien organisée; œuvre répartie en dix courtes biographies de quatre pages; présentation dynamique constituée de capsules, d’encadrés et de phylactères; jeux de typographie (p. ex., mots rehaussés en couleur, caractères gras, variété de grosseurs d’écriture, majuscules) qui créent un effet captivant; éléments graphiques (p. ex., guillemets, italiques, majuscules) facilitant l’interprétation des textes; sommaire et mot de chaque auteure au début du livre; vignettes résumant le parcours de huit pionniers historiques et glossaire à la fin.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; prédominance de mots connus; emploi de mots moins connus (p. ex., polyvalent, frigorifique, vulgarisation, résilient) et de mots anglais (p. ex., skateboarder, breakdance) compréhensibles grâce au contexte et au glossaire.
  • Phrases de base et phrases transformées; prédominance de phrases déclaratives et négatives.

« Grâce à son dossier scolaire, il est l’un des 90 étudiants acceptés cette année-là. Il travaille très fort pour réussir. À la fin de ses études, Bernard fait partie des deux seuls garçons ayant obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en nutrition, sur plus de 60 finissants.

Toutefois, il ne pratique pas son métier de façon traditionnelle. » (p. 23)

« Louis découvre la gymnastique à l’âge de huit ans. Cette discipline devient vite une passion. Il est un enfant très occupé avec l’école et le sport. À 15 ans, il commence à enseigner aux plus jeunes et passe alors en moyenne 30 heures par semaine dans le gymnase.

« C’était un travail difficile, mais qui me stimulait énormément. J’adorais les voir évoluer, voir leur confiance se développer. Je n’étais pas porté à me questionner sur mon avenir puisque j’aimais ce que je faisais dans le moment présent. » » (p. 26)

  • Quelques procédés stylistiques (p. ex., énumération, répétition, expression imagée, antithèse) qui enrichissent le texte.

« « Si un jeune veut suivre mes traces, je lui dis de garder le focus, de penser chaque jour à l’objectif à atteindre, de foncer, parce que tout est faisable, tout est réalisable, tout est possible. » » (p. 12)

« « Pour moi, manger, c’était du plaisir, c’était bon et c’était tout. » » (p. 22)

« « … De fil en aiguille, j’ai participé à des émissions de télé, j’ai écrit des livres… » » (p. 24)

« « J’ai appris à pardonner, à accepter sa maladie. Sa mort a été une renaissance pour moi. » » (p. 41)

  • Séquences narratives et descriptives, entrecoupées de paroles prononcées par les dix hommes, qui relatent des souvenirs d’enfance, des défis, des réussites, de sages conseils et de nouveaux projets.

« Lorsqu’il est en sixième année, son professeur d’arts plastiques, Lucien, l’encourage beaucoup. Il lui permet, le midi, d’explorer différents médiums dans son local : l’aquarelle, la PYROGRAVURE*, le pastel à l’huile, etc. Il l’incite aussi à participer à un concours de BD organisé par un journal réputé.
[…]
À 10 ans, Tristan est déjà bien connu pour son personnage de bande dessinée, Gargouille. » (p. 14-15)

« Au début de ses cours, Louis est loin d’avoir toutes les habiletés requises. Il éprouve beaucoup de difficulté, entre autres, à installer un CATHÉTER INTRAVEINEUX*. Alors que ses collègues maîtrisent cette technique en deuxième année, c’est à la fin de la troisième année que Louis finit par réussir pour la première fois! » (p. 28)

« Aujourd’hui, Luca participe régulièrement à des compétitions et il est souvent engagé pour des spectacles de danse. Il donne aussi des conférences en français, en anglais, en italien et en espagnol partout dans le monde, et autant dans des écoles primaires que dans des universités. » (p. 37)

« – Dans la vie, chaque étape est un enseignement, pas un échec. Il faut écouter son cœur et continuer à toujours rêver. » (p. 41)

« Dans les mois à venir, Guillaume se lancera dans de nouvelles aventures, dont l’écriture d’un livre.

– C’est l’un des plus grands défis que j’ai rencontrés dans ma vie. Ça me sort de ma zone de confort. J’espère pouvoir inspirer les lecteurs à choisir leur bonheur et celui des autres. » (p. 45)

Référent(s) culturel(s)

  • Nombreux référents de la francophonie ontarienne, canadienne et internationale, tels que la mention de lieux (p. ex., Mont-Saint-Hilaire et Chicoutimi, au Québec, la France), d’institutions postsecondaires (p. ex., Université de Montréal, Université d’Ottawa), de la bande dessinée Gargouille, de l’émission télévisée Paparadis, du film Océans de Jacques Perrin, de la Gala Juste pour rire, et de personnalités (p. ex., Manon Barbeau, cinéaste, Michel Lamarche, animateur à Radio-Canada).
  • Référence à la Première Nation Abitibiwinni : « – … Mon père est canadien-français et ma mère, algonquine. Je suis donc métis, de la Première Nation Abitibiwinni. » (p. 38)

Pistes d'exploitation

  • Lire à voix haute l’énoncé philosophique de Guillaume Vermette au bas de la page 44, puis inviter les élèves à prendre part à une table ronde sur la question suivante : Qu’est-ce qui est plus important dans la vie : posséder des biens matériaux OU être bien dans sa peau?
  • Trouver sur le site YouTube quelques vidéos traitant des hommes présentés dans l’œuvre (p. ex., Daniel Borsuk, Récipiendaire Mammouth 2018, Guillaume Vermette, clown humanitaire, Samian – Les mots). Inviter les élèves à les visionner et à les commenter.
  • Dresser, en groupe-classe, une liste d’hommes franco-ontariens célèbres, puis préciser le domaine d’expertise de chacun (p. ex., Patrick Chan, patineur artistique, Roy Dupuis, acteur, Damien Robitaille, musicien). Proposer aux élèves, regroupés en dyades, d’effectuer une recherche de renseignements et de photos sur un de ces hommes en tenant compte de critères spécifiques (p. ex., souvenirs d’enfance, qualités, défis, accomplissements). Les inviter à faire part de leurs trouvailles au groupe-classe, sous la forme d’une présentation multimédia.

Conseils d'utilisation

  • Accorder une attention particulière aux sujets délicats dont on traite dans l’œuvre (p. ex., la violence parentale, la séparation des parents, la consommation de drogue).
  • Présenter ou revoir les caractéristiques de la table ronde afin d’en faciliter le déroulement.
  • Inciter les élèves à lire l’œuvre intitulée Dix filles allumées : 10 parcours inspirants, dont la fiche pédagogique se trouve dans FousDeLire.
  • Signaler aux élèves l’erreur d’orthographe, soit le mot « m’encouragaient », dans la dernière phrase à la page 26 de l’œuvre.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 4e à 8e année, Série : Mix métiers, divers épisodes.