1
Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

C’est l’histoire d’un ours

C'est l'histoire d'un ours triste, privé de liberté dans un zoo. Les visiteurs l'admirent, mais le trouvent paresseux car il reste immobile. Un jour, un petit garçon s'installe devant sa cage avec un objet. Un objet merveilleux qui changera la vie de l'ours…

(Tiré du site de l'éditeur.)

 

À propos du livre

Contenu

 

  • Personnage principal, un ours capturé par des chasseurs et mis en cage dans un zoo, qui retrouve la joie de vivre en parcourant un livre.

« C’est l’histoire d’un ours triste.
Des chasseurs l’ont capturé et mis en cage.
Derrière les barreaux, l’ours ne bouge pas. »

« Arrivé à la fin du livre, l’ours recommence depuis le début.
C’est aussi bon. Peut-être même encore mieux. »

  • Personnages secondaires, Lou, garçonnet qui offre un livre à l’ours, et des visiteurs du zoo, qui se moquent de l’animal.

« Lou ferme lentement l’étrange objet qui est un livre même si l’ours ne le sait pas.
Le petit enfant lève les yeux et aperçoit l’ours triste. Il comprend aussitôt. Alors, en secret, il glisse le livre entre les barreaux. »

« Les visiteurs défilent.
– Bouge un peu, gros paresseux! lancent-ils à l’ours immobile. »

  • Récit émouvant à intrigue simple mettant en valeur les bienfaits de la lecture et le respect des animaux; histoire qui incite le lectorat à lire un livre et lui permet de faire des liens avec son vécu.

 

Présentation

 

  • Magnifiques illustrations caricaturales aux couleurs vives, occupant généralement pleine page ou double page; scènes permettant de se situer dans le lieu de l'action; variété de types de plans (p. ex., rapproché, gros, très gros) révélant les émotions de l'ours; éléments visuels (p. ex., lignes de mouvement, idéogrammes, affiche, première de couverture d'un livre) facilitant l'interprétation de l'œuvre.
  • Mise en page très aérée, les illustrations occupant la plus grande partie de l'espace; texte de 1 à 10 lignes, disposé à des endroits variés sur la page et parfois intégré à l'illustration; caractères d'écriture généralement noirs sur fond blanc ou de couleur pâle; taille de police adaptée au lectorat visé; éléments graphiques (p. ex., points d'exclamation, points de suspension, points d'interrogation, tirets) facilitant l'interprétation du texte; dédicaces précédant le récit et reprise de la première de couverture accompagnée de la phrase « Avec un brin d'imagination, on n'est jamais en prison. » à la fin.
  • Dimensions : 26 cm x 26 cm; couverture rigide.

 

Langue

  • Registre de langue courant; prédominance de mots fréquents et familiers (p. ex., triste, chasseurs, secret, livre, image, peur); emploi de quelques mots nouveaux (p. ex. admirent, immobile, ravi) compréhensibles grâce au contexte et aux illustrations.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; utilisation d'une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, exclamative, interrogative, impérative, négative).

« Un jour, un enfant s'installe sur un banc, devant l'ours, avec un objet.
C'est un livre. Mais l'ours ne le sait pas.
Le petit enfant reste immobile.
Il tourne les pages.
C'est tout. Il est bien. »

« L'ours vient d'attraper une feuille.
– Viens, Lou.
Oh! Comment est-ce possible?
Ils s'élèvent dans le ciel, portés par la feuille minuscule.
Ils volent au-dessus de la forêt que l'ours aime tant.
C'est… merveilleux. »

  • Quelques procédés stylistiques et poétiques (p. ex., énumération, interjection, rime, allitération) qui enrichissent le texte, créent une musicalité et agrémentent la lecture.

« Il s'ennuie de sa forêt.
Des arbres, des fleurs, des abeilles, des oiseaux et du ruisseau. »

« À la page suivante, l'ours a un tout petit peu peur.
À celle d'après, il rit!
Là, il est surpris.
Ici, il pleure.
Aaaah! Il a vraiment très peur…
Ooooh! Il est ravi! »

  • Séquences dialoguées peu nombreuses révélant la façon désobligeante dont les visiteurs réagissent à l'ours; prédominance de séquences descriptives qui permettent de s'immiscer dans l'esprit de l'ours et de comprendre la joie qu'il ressent en découvrant la lecture.

« Les visiteurs admirent l'ours. Si grand, si gros, si beau.
Mais pourquoi reste-t-il immobile?
– Remue un peu, gros paresseux! lancent-ils. »

« Sur la première page, l'ours découvre un ciel immense, de l'eau et un tout petit bateau.
L'ours se met à rêver. À lui, dans ce tout petit bateau.
Il tourne la page. Oh! Une forêt! L'ours adore les forêts. »

 

Pistes d'exploitation

 

  • Avant la lecture, lire à voix haute le titre de l'œuvre, puis demander aux élèves de deviner l'histoire dont il s'agit. Leur montrer l'illustration sur la première de couverture, puis leur permettre de faire l'ajustement des hypothèses. Après la lecture, animer une discussion afin de vérifier les hypothèses. Préciser que les indices présents sur la première de couverture permettent difficilement de deviner l'histoire dont il s'agit. Inviter les élèves à créer une nouvelle illustration pour la première de couverture en s'assurant d'y insérer des indices significatifs, puis à présenter leur création au groupe-classe.
  • Relire, en groupe-classe, les six phrases qui précisent les émotions que manifeste l'ours en parcourant son livre (p. ex., « À la page suivante, l'ours a un tout petit peu peur. ») À la suite de la lecture de chaque phrase, poser aux élèves la question suivante : Selon toi, que voit l'ours dans son livre pour ressentir cette émotion? Leur proposer, réunis en équipes, de créer une saynète dans laquelle les personnages expriment quelques-unes des émotions que ressent l'ours, puis les inviter à présenter leur saynète devant le groupe-classe.
  • Demander aux élèves d'observer l'illustration du zoo à la fin du récit. Leur faire remarquer que Lou a grandi, qu'il continue de visiter le zoo et que la plupart des animaux ont un livre entre les mains. Leur proposer de dessiner un animal de leur choix, en train de lire un livre, puis de coller leur dessin sur un carton de couleur. Assembler les cartons sur un tableau d'affichage à la bibliothèque de l'école, de façon à créer une courtepointe collective qui met en valeur la lecture.

 

Conseils d'utilisation

 

  • Accorder une attention particulière au sujet délicat des animaux en captivité en mettant l'accent sur les moyens à prendre pour assurer leur bien-être (p. ex., bons soins en cas de maladie, alimentation saine, confort physique, absence de peur et de détresse).
  • Inviter les élèves à observer la scène forestière sur les pages de garde, puis à nommer les animaux qui s'y trouvent.
  • Lire avec les élèves d'autres œuvres qui traitent des bienfaits de la lecture, telles que Oscargot fait la grève de la lecture et Les livres de Madame Sacoche, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

 

Ressource(s) additionnelle(s)

 

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 5e année, Série : Aventure lecture, divers épisodes.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Série : Les belles histoires de Pomme d'Api, Le petit ogre qui voulait aller à l'école.