Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Sissy ou Une adolescence singulière

« L'espace culturel privilégié [par Sylvestre] annihile tous les compromis. Beaucoup plus qu'un thème, l'homosexualité s'y actualise dans l'autonomie de ses mythes, de ses rapports sociaux, de son éthique. Sylvestre offre de la sous-culture gaie des représentations renforcées par un point de vue narratif incontestablement complice de sa propre sensibilité. »
- Louis Bélanger, Liaison

(Tiré du site de l’éditeur.)

 

À propos du livre

Contenu

  • Un personnage principal, Gilles, treize ans, à la recherche de son identité et influencé par sa rencontre avec plusieurs personnages secondaires, dont Aurèle, Essex, Barry, Henry et Rémi, évoluant dans un milieu rural dans les années 60.

    « Le contact est établi, mais Gilles se sent fragile devant ce jeune homme d’environ dix-huit ans qui meuble déjà ses rêveries. » (p. 22)

    « Le teenager sait que le diacre se nomme Henry Malette et qu’il vient aider le curé durant les célébrations de Noël. Gilles ne peut s’empêcher de le fixer à tout moment, de le dévisager pour ainsi dire. » (p. 66)
     

  • Intrigue centrée sur divers thèmes dont la découverte de soi, la puberté, l’éveil à la sexualité, l’homosexualité et l’intimidation.

    « Il se pose toujours des questions au sujet de l’attirance qu’il a ressentie vis-à-vis d’Aurèle d’abord, puis de Barry maintenant. Il se demande, un instant, s’il peut chercher des réponses à ses questions en s’adressant à son père ou au curé. Mais ce scénario est vite écarté car Gilles craint d’avouer du coup qu’il n’est pas comme les autres garçons de sa classe. Un tel aveu, croit-il, ferait de lui le paria du village. » (p. 35)

    « À la chair douce, pâle et satinée de son voisin, Gilles oppose d’abord le torse musclé et bronzé d’Aurèle, puis les formes masculines du catalogue Eaton; il imagine tour à tour l’élégance princière d’Essex, la figure angélique de Henry et la virilité du cow-boy Barry. Ce jeu amène le teenager à plonger ensuite sa main dans son pyjama et à empoigner son membre dur et chaud. » (p. 108)
     

  • Narrateur omniscient qui permet au lectorat de bien comprendre les interrogations du personnage principal et l’influence des autres personnages sur la vie de celui-ci.

    « Gilles éprouve à la fois des sentiments de crainte et de satisfaction. » (p. 35)

    « Sœur Céline-Marie remarque l’étonnante familiarité de son élève à l’endroit de l’ex-suppléant et se dit qu’il était temps qu’elle revienne à la barre de l’école de continuation. » (p. 64)
     

  • Nombreuses séquences descriptives et explicatives parsemées de quelques dialogues qui permettent de bien comprendre la crise intérieure vécue par le personnage principal.

    « Ses doigts suivent le contour arrière de chaque slip, grimpent le long du dos, glissent sur une poitrine lisse et musclée, chatouillent le nombril, descendent plus bas et exercent une pression quasi envoûtante. » (p. 62)

    « – […] Es-tu troublé parce que Barry t’appelle sissy?
    – Je… je pensais pas que vous le saviez. Avant il le disait tout bas, mais maintenant il le crie devant tout le monde…
    – Quand Barry me lance ce mot-là, tous les autres garçons l’entendent. Il crie à qui veut l’entendre que je suis différent. Qu’est-ce que je dois faire? Il est plus fort que moi.
    – Il est peut-être plus fort physiquement, Gilles, mais il fait preuve d’une grande faiblesse en t’attaquant avec un mot. » (p. 56-57)
     

  • Nombreux référents aux moeurs, à la culture et à la politique des années 60 qui apportent des précisions sur les lieux, l'époque et les personnages.

    « Ce vendredi 22 novembre 1963, toutes les chaînes de télévision américaines n'ont qu'une nouvelle à rapporter : le président des États-Unis a été assassiné dans des circonstances qui semblent encore obscures. »

Langue

  • Registre courant dans les séquences narratives et descriptives et familier dans les séquences dialoguées.

    « – J’dirais pas non. Y fait chaud en tabarouette! » (p. 22)

    « Gilles maintient aisément la cadence et effectue harmonieusement tous les mouvements selon le tempo que dicte la musique choisie par l’entraîneur. » (p. 43)
     

  • Narration au présent, phrases souvent complexes, figures de style variées (p. ex., énumération, métaphore, comparaison).

    « Gilles est convaincu qu’il lui faudra passer à confesse, avant la messe dominicale, pour nettoyer une âme plus noire que celle de Belzébuth. » (p. 23)

    « Il est évident que les deux garçons n’ont rien en commun : Gilles parle peu l’anglais, n’a aucun talent pour les sports, ne connaît rien aux voitures, n’a jamais embrassé une fille, n’est jamais monté à cheval, ne fume pas et ne sacre pas. » (p. 32)
     

  • Champs lexicaux liés à la recherche de soi et à la puberté; nombreuses références aux célébrités des années 60 et à la religion.

    « En ce lundi matin, 3 juin 1963, Gilles Renaud sent qu’il n’est plus un petit garçon. Il a enfin franchi le cap des treize ans, il peut désormais tourner la page, quitter l’enfance pour pénétrer dans le monde de l’adolescence. » (p. 9)

    « Sur la scène internationale, elle passe aussi sous silence la mort de Marilyn Monroe en 1962, mais n’hésite pas à rappeler que John Fitzgerald Kennedy a été élu, à quarante-trois ans seulement, président des États-Unis, le 9 novembre 1960. » (p. 17)

    « – Est-ce que ça peut être un péché de ne pas avoir les mêmes attirances? » (p. 57)

Pistes d'exploitation

  • Présenter au groupe-classe le peintre Henri Masson, dont le pastel sur papier intitulé Enfants de choeur est mis en frontispice.
  • Demander aux élèves de dresser une liste de comportements à adopter pour favoriser l’acceptation des différences de tous genres.
  • Inviter les élèves à faire l’étude de quelques références historiques, musicales et culturelles des années 60 citées dans le roman.

 

Conseils d'utilisation

  • Cette oeuvre pourrait servir à entamer un dialogue avec les élèves qui se posent des questions sur leur identité sexuelle.
  • Avant la lecture, situer l’influence de la religion sur la vie quotidienne des gens de l’époque.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 11e et 12e année, Panorama – Artistes de chez nous, Auteurs : Genuist, Leclair et Sylvestre.