Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Pictogrammes en folie

Ernest vient d'avoir un cours sur les pictogrammes. Il décide aussitôt de mettre en application ses nouvelles connaissances et d'en faire profiter les clients du centre commercial. Ainsi, inconsciemment, il y sème la confusion.

 (Tiré du site de l’éditeur.)

 

À propos du livre

Contenu

  • Bande dessinée qui raconte le chaos causé par les pictogrammes d’Ernest au centre commercial.

    « Papa et maman ne rentrent pas tout de suite. Je pourrais aller au centre commercial installer mes pictos. Je suis sûr que ça rendrait service à plein de gens… » (p. 2)
     

  • Sujet familier qui traite des pictogrammes retrouvés dans un centre commercial; les pictogrammes d’Ernest provoquent des situations cocasses et entraînent des péripéties amusantes.

    « Comment! Vous ne servez pas à manger? Vous me prenez pour une tarte? C’est indiqué dehors! » (p. 8)
     

  • Personnage principal, Ernest, jeune garçon actif, débrouillard et débordant d’imagination, qui décide de mettre à profit ce qu’il a appris à l’école au sujet des pictogrammes; plusieurs personnages secondaires, des gens qui sont au centre commercial et qui rencontrent des difficultés causées par les nouveaux pictos affichés par Ernest.

    « Aujourd’hui, à l’école, on a réalisé des pictogrammes! » (p. 1)

    « On en a fait beaucoup. Je ne me rappelle pas bien le sens de chacun, mais avec un peu d’imagination, c’est facile à comprendre. » (p. 2)

Présentation

  • Illustrations dominantes, riches en couleurs et en mouvements, qui appuient avec humour le scénario de la bande dessinée et qui contiennent les éléments visuels nécessaires à la compréhension du texte; les expressions faciales expriment de façon caricaturale les états d’âme des personnages; un escargot amusant revient de façon récurrente mais aléatoire dans la bande dessinée.
  • Caractères noirs, écrits en majuscules sur fond blanc, qui sont clairement lisibles; les caractères d’écriture des onomatopées captent l’attention par leurs couleurs et leurs grandeurs variées.
  • Trois à cinq vignettes de couleurs par page, espacées par une marge blanche, qui sont disposées de façon à permettre une lecture fluide.
  • Pagination insérée discrètement à l’intérieur d’une des vignettes au bas de la page.
  • Dimensions: 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple.

Langue

  • Plusieurs mots familiers et quelques mots nouveaux reliés au contexte (p. ex., pictogramme, interdit, signifie, sans-gêne, grossier, agitation) qui permettent au lectorat visé d’établir rapidement des liens avec ses connaissances antérieures et de lire avec l’intention de se distraire, tout en apprenant les caractéristiques du pictogramme.  

    « Regarde! Un "picto", c’est un dessin très simple qui remplace des mots. Celui-ci, par exemple, veut dire : "interdit de fumer". » (p. 1)
     

  • Plusieurs phrases exclamatives et quelques phrases négatives qui permettent au lectorat visé d’appliquer avec efficacité ses connaissances des éléments à l’étude dans un contexte ludique.

    « Madame la directrice, je ne sais pas ce qui se passe, mais c’est la panique dans le centre commercial! » (p. 19) 
     

  • Abondance d’onomatopées qui allègent le texte et qui le teintent d’humour.

    « Scruntch! Chomps! Gnap! Miam! Sloupt! Mium! » (p. 11)

    « Pfiou! C’est fatigant « pictogrammer »… »  (p. 21)
     

  • Quelques séquences descriptives qui situent l’action dans le temps et dans l’espace; nombreuses séquences soliloquées qui permettent de connaître la pensée d’Ernest.

    « Là, ils ont oublié quelque chose… » (p. 9)

    « Peu après… Ailleurs, dans le centre commercial… » (p. 10)

    « Ici, ils pourront jouer sans déranger personne… » (p. 10)

Pistes d'exploitation

  • À la manière d’Ernest au centre commercial, demander aux élèves de faire un inventaire des pictogrammes existant à l’école, puis d’en identifier la signification. Ensuite, les inviter à créer de nouveaux pictogrammes qui pourraient être affichés dans la classe ou dans l’école (p. ex., des pictogrammes pour signaler des aires de travail en équipe, de lecture silencieuse, d’entraide, de propreté).
  • Inviter les élèves à imaginer d’autres péripéties cocasses au scénario de la bande dessinée en question.
  • En dyades, dresser une liste des comportements civiques à adopter lors d’une visite au centre commercial, puis les reproduire sous forme de pictogrammes.
  • Proposer aux élèves de construire des diagrammes à pictogrammes pour illustrer les genres de textes lus par les élèves de la classe (p. ex., un fruit pour une recette, une note de musique pour un poème ou une chanson, un bonhomme pour une biographie).

Conseils d'utilisation

  • Présenter le concept des pictogrammes à l’aide de la première page intérieure de la bande dessinée.
  • Présenter les caractéristiques visuelles et textuelles de la bande dessinée.
  • Susciter l’intérêt des élèves en parlant du genre d’humour privilégié par le bédéiste Paul Roux. Ses scénarios traitent souvent d’espiègleries et de gestes posés par inadvertance qui entraînent des conséquences fâcheuses et très comiques pour le lectorat.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 3e année, Série : Dip Dap, Les bandes dessinées.