Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Léon la cible

Léon est un enfant comme les autres, apparemment sans problème. Pourtant, les petites brutes de l’école le rejettent, le menacent, l’humilient, sans que personne réagisse. Mais Léon n’est pas seulement une cible. Il est aussi le meilleur ami de Camille, qui l’aidera à trouver la force de mettre fin à ses tourments.

Une série qui met en valeur les particularités de chaque enfant, sans taire ses faiblesses, ni oublier ses forces. Un album pour favoriser l’estime de soi et contrer l’intimidation. 

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Personnages principaux, la narratrice, jeune fille nommée Camille, meilleure amie de Léon, qui l’encourage à s’affirmer lorsqu’il est victime d’intimidation, et Léon la cible, qui a peur de se défendre lorsqu’il se fait humilier et ridiculiser par des brutes de son école; personnages secondaires, les jumeaux, tirant avantage de la timidité de Léon, qui se moquent de lui, le menacent et le rejettent, et les autres élèves de la classe qui rient de lui.

    « Moi, je m’appelle Camille.
    Il y a un garçon dans ma classe qui s’appelle Léon.
    Et Léon, il rêve vraiment d’être un lion. »

    « Quand on veut escalader la grosse toile d’araignée,
    jour après jour, Léon en est empêché.
    Les jumeaux disent qu’il n’a pas le droit, qu’il doit s’en aller.
    Alors, Léon tourne les talons et se réfugie près de l’entrée.
    Moi, je l’accompagne. Je ne veux pas qu’il reste isolé. »

    « Quand on entre en classe après la grande récréation,
    jour après jour, Léon vit des humiliations.
    Les jumeaux tirent sur sa chaise, renversent son étui à crayons.
    Léon tombe par terre sous les rires des filles et des garçons. »
     

  • Récit à intrigue touchante, qui sensibilise le lectorat à l’expérience que vivent certains élèves qui sont victimes de harcèlement et de taxage, l’incitant à lutter contre l’intimidation; sujet traité avec adresse, apte à intéresser le lectorat visé en lui permettant de faire des liens avec son vécu (p. ex., milieu scolaire, intimidation, rejet, acceptation des autres, timidité, courage).

    « Quand on attend l’autobus près des trois rosiers,
    jour après jour, Léon se fait embêter. 
    Les jumeaux se moquent de sa crinière, de ses lunettes, de ses souliers…
    Chaque fois, Léon va se cacher.
    Je lui dis : "Ce n’est pas toi, le problème. Ne sois pas gêné." » 

    « Léon aimerait tellement, tellement que les jumeaux cessent de l’intimider.
    Alors, chaque jour, je suis allée lui parler.
    Même s’il ne voulait plus sortir de son cocon, je l’ai encouragé. »

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs éclatantes, généralement étalées sur deux pages, présentant les moments stratégiques de l’intrigue; personnages loufoques qui révèlent les émotions ressenties, soutenant la compréhension de l’œuvre; présence d’éléments visuels qui facilitent l’interprétation du texte (p. ex., insertion de mots et d’expressions en rouge, lignes variées, flèches, idéogrammes).
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc, parfois intégrés aux illustrations; police de caractère adaptée au lectorat visé, contribuant à la lisibilité de l’œuvre.
  • Mise en page aérée; texte d’une à cinq lignes, disposé de façon harmonieuse sur la page.
  • Dimensions : 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant; utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., lion, jour, filles, nez, super) et de mots nouveaux (p. ex., réfugié, humiliations, poltron, provocations, m’affirmer), permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de plusieurs phrases transformées, simples ou complexes, et de quelques phrases à construction particulière; variété de types et de formes de phrases (p. ex., exclamative, impérative, négative), la structure et la rime permettant une lecture dynamique et contribuant à la lisibilité de l’œuvre.

    « Les jumeaux passent à côté de lui et le bousculent sans façon.
    Ils le surnomment le "poltron" et le "poil au menton".
    Je ne vois pas comment mettre un terme à cette situation. »

    « Je vais les ignorer!
    Super idée! »

    « "Reviens! Tu es le seul qui ne triche jamais au ballon-poire."
    "Reviens! Tu es le seul qui connaît tous les dinosaures de la préhistoire." » 
     

  • Utilisation de procédés stylistiques (p. ex., rime, structure répétitive, comparaison, expression familière, jeu de mots, expression imagée) qui enrichissent le texte et permettent au lectorat d’apprécier le style poétique et expressif de l’auteure.

    « Quand on attend l’enseignante qui tarde à arriver,
    jour après jour, Léon est ridiculisé. »

    « Quand on se rend aux casiers pour aller chercher notre collation,
    jour après jour, Léon subit des provocations. »

    « Moi, je sais que tous ces gestes et paroles
    le blessent comme des flèches
    et qu’il en a ras le bol,
    car, un jour, Léon la cible
    a décidé de ne plus venir à l’école. »

    « Léon la cible, c’est mon meilleur ami.
    Mon ami chenille devenu papil… lion! »
     

  • Séquences descriptives prédominantes, permettant au lectorat de s’imaginer la scène et de s’immiscer dans l’esprit de Camille et de Léon; quelques séquences dialoguées qui permettent de mieux comprendre la relation entre les personnages.

    « Quand on emporte nos petites voitures pour s’amuser,
    jour après jour, Léon se fait taxer. 
    Les jumeaux le menacent avec leurs poings fermés :
    "Si tu ne nous en donnes pas deux, on va vous taper."
    Je lui dis de refuser. Mais Léon a peur que je sois frappée. »

    « Je vais m’affirmer!
    Tu es capable!
    Je vais en parler!
    Moi aussi! »

Pistes d'exploitation

  • Amener les élèves à exprimer leurs réactions face aux gestes de rejet et de harcèlement posés envers Léon. Les inviter à parler des sentiments de Léon et à suggérer des stratégies pour lutter contre l’intimidation. Leur proposer de créer des affiches sur le sujet et de les exposer sur les murs de l’école.
  • Léon et Camille sont de bons amis. Inviter les élèves à relever des qualités de ces deux personnages (p. ex., Camille est douce et sympathique. Elle aide Léon. Léon est sensible et sympathique. Il aide Camille à faire ses devoirs.). Proposer aux élèves de rédiger un court message à leur meilleur ami, en soulignant certaines des qualités qu’ils apprécient chez cette personne.
  • Demander aux élèves de rédiger une suite à l’histoire, en groupes de deux, en expliquant comment Léon règle son problème d’intimidation et de taxage. Les inviter à lire leur récit au groupe-classe.
  • Les personnages du récit sont de petits insectes. Demander aux élèves de reproduire un insecte de leur choix, à trois dimensions, en se servant de pâte à modeler et d’autres matériaux recyclés (p. ex., petits bâtons, laine, boutons). Inviter les élèves à présenter leur personnage au groupe-classe et à décrire certaines de ses caractéristiques (p. ex., nom, apparence, qualités).  

Conseils d'utilisation

  • Expliquer les mots nouveaux et les ajouter au mur de mots.
  • Inviter les élèves à lire d’autres œuvres de la série (p. ex., Karim le kaki, Kimmy la lune, Samuel la tornade, Rosalie la ronde) dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, Troc ou pas troc; Question de couleurs!; Te moque pas de moi!; La tête de turc; L’ami différent.