Anatomie de la fiche
Ajouter au bac de lecture

Le poison d’avril

C'est une journée spéciale, aujourd'hui : toute la classe se rend en autobus à l'aquarium. Mais, sur place, Ernest et Émilie font une découverte stupéfiante : dans l'une des salles, à l'abri des regards indiscrets, se trouvent des dizaines de monstres marins, aussi horribles qu'inquiétants.

Ces bêtes sont-elles les victimes d'un savant fou? Les fruits d'affreuses manipulations génétiques? Ernest et Émilie résoudront-ils le mystère du poiSon d'avril?

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Deux personnages principaux, Ernest et Émilie; quelques personnages secondaires dont l'enseignante, un employé de l'aquarium et la mère d'Ernest.

    « Rappelez-vous, les enfants : la visite de l'aquarium est libre. Votre mission consiste à trouver un animal aquatique qui vous intéresse, à le dessiner et à noter quelques informations… »

    « Ah oui, je comprends ta colère, mon garçon. Mais, rassure-toi, je ne suis pas responsable de leur piètre état.
    Au contraire, je les soigne. »

    « Je t'ai cuisiné ton plat préféré : un bon poisson tout frais, directement sorti de l'océan! »
     

  • Intrigue humoristique abordant des préoccupations écologiques et permettant aux élèves de faire des liens avec leur vécu; sujets susceptibles d'intéresser le lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., sortie éducative, créatures bizarres, aquarium, recherche, pollution).

    « Après avoir complété ce travail par une recherche sur Internet, vous partagerez vos découvertes en classe, avec vos camarades. »

    « Et n'oubliez pas : vous devez travailler en équipe de deux, dans le calme et sans déranger les autres visiteurs. »

    « Toutes ces espèces malades ou mal formées sont victimes d'un seul et même poison : la pollution. »
     

  • Très nombreux éléments visuels pertinents, révélant les pensées, les émotions, les bruits ou mettant certains mots en relief (p. ex., grosseur des lettres, couleurs, ponctuation); illustrations aux couleurs vibrantes agrémentant la lecture.

    « TERMINUS! Tout le monde descend! »

    « Eh bien… HEU… Par… EUH… Les poissons! »

    « – ERNEST!
    PLOUF!
    »

    « – Qu’est-ce que c’était?
    BOM! BOM! BOM! »

Langue

  • Registre de langue courant dans l'ensemble de l'œuvre; quelques mots nouveaux désignant des espèces de poissons (p. ex., poisson-lune, poisson-épée, poisson-brochettes, poisson-chat, poisson-pilote, poisson-clown, truite tricéphale) le plus souvent clairement définis dans le texte ou compréhensibles grâce aux illustrations, mais exigeant parfois l'aide du dictionnaire; jeux de mots servant à amuser.

    « Dis, Ernest, on commence par quoi? Les mollusques, les chondrichtyens ou les gastéropodes? »

    « J'hésite… Anguille? Seiche? Ptéroïs? Sole? Poulpe? Agone? »

    « Pourvu que ce ne soit pas du saumon à plumes… Cette histoire se termine vraiment en queue de poisson! »
     

  • Types et formes de phrases à structures plutôt simples contribuant à la lisibilité du texte et favorisant une lecture expressive.

    « Rassure-moi : ce ne sont pas des vrais? »

    « C'est horrible! D'où sortent toutes ces incroyables créatures? »

    « HAAA! Émilie, c'est le savant fou! Vite, cours! Il ne faut pas qu'il nous rattrape! »

    « Ne me touchez pas, monstre! Que faites-vous à ces pauvres poissons? »
     

  • Figures de style (p. ex., métaphore, onomatopée, énumération) qui ajoutent de la vie et de l'humour au texte.

    « – On appelle ça un poisson-lune! Pauvre lui! Il n'éclipsera pas les autres poissons par sa beauté! »

    « – GLLLB! C'est sombre…
    CLAC!
    – Attends, je cherche l'interrupteur. Ah! Le voici!
    CLIC! »

    « Leurs problèmes sont causés par les produits chimiques, toxiques et dangereux que les usines déversent dans les cours d'eau. »
     

  • Vignettes attrayantes comprenant majoritairement des séquences dialoguées; quelques indices situant l'action dans le temps.

    « – Ernest, non! C'est interdit!
    – Ce n'est pas grave, personne ne nous a vus. »

    « – Alors, pourquoi vous ne fermez pas les usines?
    – Ce n'est malheureusement pas aussi simple que ça, mon garçon. »

    « De retour à la maison… »

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de piger le nom d'un animal aquatique mentionné dans l'œuvre et de faire la recherche Internet assignée par l'enseignante d'Ernest et d'Émilie.
  • Demander aux élèves de représenter une source de pollution de leur choix sous forme de bande dessinée à l'aide de Bitstrips pour école ou d'autres applications de leur choix.
  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, de créer un dépliant informatif sur les lois qui protègent les consommateurs de produits alimentaires offerts en épicerie.

Conseils d'utilisation

  • Consulter le site sur l'Agence canadienne d'inspection des aliments afin d'informer les élèves sur la qualité exigée des produits alimentaires offerts en épicerie.
  • Revoir les éléments propres à la bande dessinée pour en faciliter la production.