Anatomie de la fiche Anatomie interactive
Ajouter au bac de lecture

Le carrousel de rêve

Charline découvre à la bibliothèque un vieux livre merveilleux qui illustre un carrousel. En feuilletant les pages jaunies, elle entraîne son ami Alfred dans une aventure imaginaire. Ensemble les enfants prononcent les paroles magiques du livre qui feront apparaître un à un tous les chevaux du carrousel de leur rêve.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

À propos du livre

Contenu

  • Charline, charmante fillette de sept ans, et son meilleur ami, Alfred, personnages principaux qui sont entraînés, grâce à un livre fantastique, vers une aventure imaginaire où les chevaux d’un carrousel s’animent comme par magie.

    « Elle ferme les yeux et rêve qu’elle est une vraie princesse galopant sur un cheval blanc. » (p. 3)

    « Son meilleur ami s’appelle Alfred. Quelle coïncidence! Il porte le même nom que leur village. »  (p. 5)

    « Alfred et Charline sont de retour dans l’atelier. Ils sont impatients de se replonger dans le grand livre d’images. Ils veulent à tout prix réciter la prochaine comptine qui sûrement leur amènera le reste des chevaux. » (p. 17)
     

  • Le thème évoquant le monde imaginaire de l’enfant dans lequel s’inscrit la féerie d’un carrousel magique, des chevaliers, des princesses et des princes.

    « Assis sur un cheval imaginaire, Charline et Alfred prononcent les derniers mots magiques du livre.

    Tourne, tourne mon carrousel
    Tourne, tourne petit cheval
    Assis comme un vrai cavalier
    Miroir magique, lumières dorées
    La musique se met à jouer
    Ton carrousel de rêve est arrivé » (p. 23)
     

  • Séquences descriptives qui situent le lecteur dans l’histoire et qui peignent l’univers imaginaire des deux enfants; quelques séquences dialogales qui aident à mieux comprendre la réaction des personnages.

    « C’est samedi. Avant d’aller jouer avec Alfred, Charline doit rendre les livres qu’elle a empruntés à la bibliothèque. Elle y va à bicyclette. Dès qu’elle met les pieds dans le local, elle cherche un livre qui comblera son imagination. » (p. 7)

    « Elle s’assoit par terre pour feuilleter son trésor. Ses yeux s’illuminent au fil des pages jaunies. Chacune illustre un cheval différent appartenant à un seul et même carrousel. » (p. 9)

    « – On a réussi! s’exclament-ils. Ils sont tous là! » (p. 23)

Présentation

  • Illustrations aquarellées, rehaussées de lignes définies et d’éclaboussures de couleurs vives dans la toile de fond où plusieurs détails se perdent, rappelant le thème du monde imaginaire; les personnages, au premier plan, sont plus facilement discernables (voir l’illustration).
  • Caractères noirs sur fond blanc, police de grosseur moyenne, lettrine rouge un peu plus grosse qui débute chaque page; bordure verticale aux couleurs vives sur chaque page-texte.
  • Texte continu et bien aéré, occupant la page de droite, soutenu par une illustration grand format respectant le schéma narratif et l’univers descriptif de l’auteur.
  • Dimensions : 21,5 cm x 19 cm; couverture souple, papier glacé; pages paires sont numérotées en blanc et pages impaires, en violet.

Langue

  • Registre courant enrichi de mots recherchés et précis, ponctué d’adjectifs et de verbes pertinents qui permettent d’utiliser les stratégies de lecture enseignées et qui augmentent le vocabulaire du lectorat visé.

    « Derrière son domicile, enjolivé de volets blancs, elle se balance sur son escarpolette. » (p. 3)

    « Elle fait une chute horrible devant les yeux atterrés d’Alfred. » (p. 11)

    « L’eau fraîche atténue la douleur et Charline retrouve son enthousiasme. » (p. 13)
     

  • Champ lexical qui accompagne le thème du carrousel et de ses chevaux, du rêve et du monde imaginaire.

    « Elle ferme les yeux et rêve qu’elle est une vraie princesse galopant sur son cheval blanc. » (p. 3)

    « Les chevaux du carrousel se rassemblent en cercle. Ils tournent au rythme d’une musique mécanique selon les fantaisies de la princesse Charline et de son prince Alfred. » (p. 23)
     

  • Quelques figures de style, dont la comparaison, la métaphore, la personnification et l’énumération, qui apportent au conte un souffle de fantaisie et qui suscitent des images colorées; courtes comptines qui servent de formule magique.

    « Charline pose sa main sur sa bouche, hausse les épaules et écarquille les yeux. » (p. 7)

    « Sa fantaisie repart au grand galop. » (p. 9)

    « Les images leur donnent des ailes. » (p. 13)

    « Tourne, tourne mon carrousel
    Tourne, tourne petit cheval
    Monture sculptée, rubans colorés
    Ton rêve devient réalité » (p. 13)

    « Excités tels des chevaux de course sur la ligne de
    départ… » (p. 19)

Référent(s) culturel(s)

  • Le conte se passe dans le village d’Alfred, situé dans l’Est ontarien.

Pistes d'exploitation

  • Inviter l’élève à peindre à l’aquarelle un passage du livre.
  • Avec les élèves, faire une recherche sur l’histoire de leur village ou de leur ville.
  • Intéresser les élèves à découvrir les différentes races de chevaux.
  • Accueillir un invité pour parler des soins inhérents à l’entretien d’un cheval.

Conseils d'utilisation

  • Lire le clin d’œil sur l’histoire d’une petite localité rurale franco-ontarienne : Alfred (p. 2).
  • Expliquer, au préalable, les mots de vocabulaire difficiles (p. ex., escarpolette, gentes dames, astiquer, envoûter).
  • Discuter de l’importance du casque protecteur à vélo.
  • Souligner l’aspect fantastique du conte.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Série : Rêve d'enfant, Jean.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 6e année, Série : Les devinettes de Reinette, Le cheval.