Recherche



Puce et la mystérieuse coccinelle

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Puce est une petite fille timide qui a une grande phobie : les présentations orales! À la veille d’un exposé en classe, elle n’a toujours pas trouvé un sujet intéressant. Mais une mystérieuse coccinelle posée sur sa fenêtre vient soudain inspirer son esprit en panne d’idées. Cette rencontre hors de l’ordinaire fournira à Puce bien plus que le sujet de sa présentation à l’école. Elle fera basculer sa vie… et celle de son père!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.) 

Contenu

  • Personnages principaux, Puce, petite fille très timide, qui a une peur terrible de faire un exposé oral devant la classe, et une coccinelle, qui l’aide à surmonter sa crainte; personnages secondaires, Sylvain, peintre renommé et père attentionné de Puce, Madame Rosalie, son enseignante, ainsi que les élèves de la classe.

    « La fillette laisse tomber sa cuillère dans son bol au milieu des flocons de céréales. Elle se renfrogne. Dès qu’elle entend les mots "exposé oral", ses muscles se raidissent comme des baguettes chinoises. Lorsqu’elle parle devant une foule, ses joues s’enflamment et son visage se transforme en une belle tomate géante. » (p. 11-12)

    « Sylvain fronce les sourcils.
    - Mais, ma puce, ton exposé est demain. Tu dois préparer quelque chose!
    Les lèvres de Puce commencent à trembler; ses épaules sautillent, puis…
    - Bouhhhhhh!
    Des larmes coulent sur ses joues. Les yeux fermés, elle pleure. Doucement, son père dépose sa tasse de café sur la table et vient s’agenouiller en face de la fillette.
    - Oh non, Puce chérie! Ne pleure pas, papa sait que tu vas trouver une idée géniale pour ta présentation. » (p. 12-14)

    « La coccinelle vole en direction du long miroir ovale suspendu au mur. Elle tourne sur elle-même pour admirer le résultat. Heureuse, elle se pose sur le pavillon de l’oreille de la jeune fille et lui murmure :
    - Tu sais, quand on aide une coccinelle, on a droit à un vœu. » (p. 25)

    « En admirant la chevelure rousse de l’enseignante briller au soleil, Sylvain sent son cœur s’emballer.
    - Bonjour, vous êtes Madame…? demande-t-il en toussotant afin de dissiper sa gêne.
    - Rosalie. » (p. 39)
     
  • Intrigue simple où s’enchaînent plusieurs péripéties captivantes, portant à réfléchir sur l’acceptation de soi; sujet apte à capter l’intérêt du lectorat visé, lui permettant de faire des liens avec son vécu de par les thèmes exploités (p. ex., école, phobie, intimidation, présentation orale, réussite, amour).

    « La coccinelle regarde Puce, étonnée :
    - Eh! Ton visage est tout rouge! Comme ma carapace!
    Puce touche son visage et hurle :
    - OH NON! Je déteste quand mon visage devient tout rouge, ronchonne-t-elle.
    La coccinelle sirote son jus :
    - Tu n’aimes pas la couleur rouge? Pourtant, c’est la plus beeeelle couleur du monde! » (p. 17-18)

    « Oui, Puce ressemblait à une tomate tout au long de son exposé. Mais au fond d’elle-même, elle sait que c’est dans sa nature de devenir rouge quand elle est intimidée. Sa rencontre avec la coccinelle lui a apporté ce que pas un souhait n’aurait pu lui procurer : l’acceptation de soi. (p. 36-37)

Présentation

  • Quelques petites illustrations en noir et blanc, présentant les moments stratégiques de l’intrigue.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc, taille de police appropriée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques qui facilitent l’interprétation du texte (p. ex., guillemets, points de suspension, majuscules).
  • Texte, généralement pleine page, organisé en trois courts chapitres aux titres accrocheurs, incitant le lectorat à poursuivre sa lecture; dédicace et Mot de l’auteure précédant le conte, situant l’œuvre dans son contexte.
  • Dimensions : 10,7 cm x 17,7 cm; couverture souple, papier mat; format livre de poche qui convient bien au lectorat visé.

Langue

  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., fillette, céréales, coccinelle, tomate), de quelques anglicismes (p. ex., wow, weekend) et de plusieurs mots nouveaux (p. ex., renfrogne, renom, sirote, exhibant, hijabs, virevolte), permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de plusieurs phrases transformées et de phrases à construction particulière, de formes et de types variés (p. ex., négatives, exclamatives, impératives), qui contribuent à la lisibilité de l’œuvre et ajoutent du dynamisme à la lecture.

    « Entre deux éclats de rire, Puce finit par répondre :
    - Tu n’as pas de points sur ta carapace… Hi! hi! hi! Ta carapace est rouge vif… Hi! hi! hi! Comme une tomaaaaate!
    La coccinelle se fâche.
    - Non! Non! Non! C’est impossible!
    - Si, si! Je … je crois que tu viens d’attraper un sérieux coup de soleil! » (p. 19-20)

    « Malgré les tremblements qui secouent son corps, Puce commence à compter dans sa tête : “Un. Inspire, expire. Deux. Inspire, expire. Trois. Inspire, expire.” Elle se détend et son visage chauffe beaucoup moins. » (p. 33)
     
  • Nombreux procédés stylistiques (p. ex., comparaisons, expressions figurées, énumérations, répétitions de certaines lettres pour accentuer une émotion, une intonation ou une idée, interjections), qui enrichissent le texte, permettant au lectorat d’apprécier le style de l’auteure.

    « Puce est son nom. Ses yeux sont verts comme des émeraudes et ses cheveux sont noir corbeau. […] À l’école, c’est le jour des exposés oraux, et Puce en a une peur bleue. Pourquoi? Parce qu’elle est très timide. » (p. 10)

    « Les yeux de Puce s’agrandissent. Un vœu! Que peut-elle souhaiter? Un ordinateur, de bonnes notes à l’école, une belle maison, de beaux vêtements, de l’argent? Quel choix difficile! » (p. 25)

    « Je vous demande d’écouter vos camarades avec attention et respect. Est-ce que c’est clair?
    Madame Rosalie regarde sévèrement le petit groupe, qui répond en chœur :
    - Ouiiiii, Maadaame Rooosaliiiie! » (p. 29)

    « À ce moment, l’insecte sort de la boîte en volant. Tous les enfants de la classe émettent un “Oooh!” de surprise. » (p. 34)
     
  • Nombreuses séquences descriptives, entrecoupées de séquences dialoguées, qui permettent au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de mieux comprendre l’interaction entre les personnages.

    « Sylvain choisit un pinceau et le trempe dans un petit pot de peinture noire permanente. Sur la carapace rigide rouge, le peintre dessine deux points noirs parfaitement symétriques.
    - Et voilà! Le tour est joué.
    - Youpi! s’écrie Puce. Merci, Papa. Tu es le meilleur! (p. 23-24)

    « Le lendemain, en se réveillant, Puce ressent une énorme crampe lui tirailler le ventre ainsi qu’une envie de vomir. Malgré ces malaises, elle se rend tant bien que mal à l’école avec sa petite coccinelle.
    Lorsque Puce entre dans sa classe, un parfum de vanille s’infiltre dans ses narines. Madame Rosalie, son enseignante, accueille ses élèves sur le seuil de la porte.
    - Bonjour, Puce! As-tu passé un beau weekend? » (p. 27-28)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves d’expliquer pourquoi, à leur avis, Puce n’a pas eu recours au vœu de la coccinelle pour régler son problème de timidité.
  • Animer une discussion avec les élèves sur l’importance de respecter et d’apprécier l’unicité de chacun. Poser des questions pour orienter l’échange (p. ex., Vous arrive-t-il parfois d’être timide? À quelles occasions? Que faites-vous pour contrer la timidité? Pouvez-vous nommer d’autres situations qui risquent d’ébranler l’estime de soi?). Inviter les élèves à identifier des moyens de bâtir l’estime de soi, chez soi et chez les autres.
  • Former des équipes de deux et inviter les élèves à rédiger une fiche descriptive sur un insecte de leur choix (p. ex., coccinelle, fourmi, abeille, libellule, sauterelle, papillon). Leur demander ensuite de reproduire l’insecte choisi, en grand format et en trois dimensions, en se basant sur les caractéristiques données dans la fiche descriptive. Organiser une foire de sciences au gymnase de l’école et inviter les autres classes à venir se renseigner sur le monde des insectes.

Conseils d'utilisation

  • Lire aux élèves la dédicace, Mot de l’auteure, Pour connaître l’auteure…, À propos de l’illustratrice…
  • Amorcer une discussion sur l’importance de l’acceptation de soi.
  • Proposer aux élèves de lire d'autres œuvres de la même collection, présentées à la fin du livre.
  • Présenter les caractéristiques de la fiche descriptive afin d’en faciliter la rédaction.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Série : Rêve d’enfant, Delia.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, La tête de Turc.
  • CFORP. 2009. Minimag, vol. 1, no 3, Merveilles d’été, Ottawa.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca

Centre de leadership et évaluation