Recherche



Le chien secret de Poucet

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Poucet a le cœur gros. Amandine, sa meilleure amie et voisine, vient de déménager. Un étrange monsieur habite maintenant l’immeuble d’à côté. Un jour, Poucet trouve un minuscule chien en peluche sur le perron de son nouveau voisin. Il a toujours rêvé d’avoir un chien. Mais un VRAI! À son âge, ce n’est pas un si petit chien en peluche qui pourrait redonner à Poucet sa bonne humeur. À moins que…

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnages principaux, Poucet, petit garçon attristé par le départ de son amie Amandine, et Petit Poucet, un toutou magique, qui redonne la joie de vivre à son maître; personnages secondaires, la mère de Poucet ainsi que le nouveau voisin, qui possède une immense armoire remplie d’animaux en peluche.

    « Poucet est triste aujourd’hui. Il a le cœur en compote pour trois bonnes raisons.
    Un : sa meilleure amie, Amandine, vient de déménager. Avant, elle habitait dans l’édifice juste à côté. Maintenant, Amandine vit dans un village du Grand Nord, au bout du bout du Québec. […]
    Deux : le nouveau voisin de Poucet n’est pas intéressant du tout. Il n’a même pas d’enfants!
    Trois : la mère de Poucet a un nouvel emploi. Poucet sera encore plus souvent seul.
    " Si au moins j’avais une sœur, un frère, un voisin ou un chien avec qui m’amuser ", se dit Poucet, qui déteste s’ennuyer. » (p. 7-8)

    « L’armoire est remplie d’animaux en peluche minuscules : un tigre, un chimpanzé, une girafe, un ours, un dromadaire… Avant même que Poucet pose la question, le nouveau voisin déclare d’une voix remplie d’émotion :
    - Tous ces animaux sont magiques! » (p. 38) 

    « Poucet est heureux. Il se glisse sous les couvertures. Petit Poucet est blotti dans le creux de sa main.
    " Quel cadeau merveilleux! Je ne serai plus jamais seul ", songe Poucet. » (p. 39)
     
  • Miniroman abordant des sujets mêlant le réel et l’imaginaire (p. ex., amitié, départ, ennui, magie, animal de compagnie); intrigue pouvant susciter un intérêt chez les filles et les garçons.

    « Bien sûr, Poucet aimerait que son chien remue une oreille, qu’il agite une patte ou grossisse comme par enchantement. Mais il n’y a rien à faire. Les animaux magiques décident eux-mêmes quand bouger. » (p. 41)

Présentation

  • Illustrations en couleurs, de grosseur différente d’une page à l’autre, révélant les émotions ressenties par les personnages.
  • Texte aéré sur pleine page ou demi-page, disposé de façons variées; œuvre divisée en sept courts chapitres titrés en caractères gras et agrémentés de petites illustrations laissant présager le contenu.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; police de caractère adaptée au lectorat visé.
  • Rabats pouvant servir de marque-pages; bref propos de l’auteure sur la deuxième de couverture et mention d’une œuvre de la même collection et d’autres œuvres de l’auteure publiées chez le même éditeur sur la troisième de couverture; liste d’œuvres de la même collection également présentée à la fin de l’œuvre.
  • Dimensions : 11 cm x 17,5 cm; couverture souple.

Langue

  • Emploi de mots familiers (p. ex., amie, voisin, peluche, imagination, armoire) et de plusieurs mots nouveaux en lien avec le sujet exploité (p. ex., se déchaîne, contemple, onctueux, bredouille, enchantement).
  • Utilisation de phrases de base qui facilitent la compréhension et de plusieurs phrases à structure particulière donnant du rythme à la lecture; divers types de phrases, dont plusieurs exclamatives qui permettent de percevoir les émotions ressenties par Poucet.

    « - Kilimandjaro! s’écrie Poucet, comme chaque fois qu’il est très surpris. » (p. 12)

    « - Ah! si seulement c’était un VRAI chien vivant! soupire Poucet. » (p. 13)

    « Mais que faut-il dire ou faire pour qu’il bouge? Existe-t-il une formule secrète?
    - Oreille de têtard! Dent de pingouin! Griffe d’araignée! lance Poucet à tout hasard.
    Le petit chien ne bouge pas. Il n’y arrivera jamais. Des formules magiques, il en existe des centaines de milliards. À moins… à moins qu’il faille un geste magique. » (p. 24)
     
  • Séquences descriptives qui permettent de se faire une image mentale du lieu et de l’action; séquences dialoguées qui établissent les liens entre les personnages.

    « Des trucs, Poucet en connaît plein. Il bouge ses deux oreilles en même temps sans les toucher. C’est impressionnant! Il fait les yeux croches puis les yeux blancs. Le petit chien ne remue toujours pas. Alors, Poucet se déchaîne. Il fait la roue puis trois culbutes et, pour finir, se tient debout sur ses mains. Toujours rien. » (p. 25)

    « Poucet n’a plus le choix. Il plonge la main dans sa poche et tend Petit Poucet à son nouveau voisin.
    - Tenez. Je crois que c’est à vous, dit-il, le cœur en bouillie. Le visage du petit gros monsieur s’illumine.
    - Bonjour, toi! dit-il au petit chien d’une voix chaude en lui grattant les oreilles. Le nouveau voisin observe Poucet avec attention.
    - Mais reprends-le! Il est à toi! dit-il soudain. » (p. 35-36)
     
  • Plusieurs expressions figurées (p. ex., comparaison, énumération, onomatopée) qui viennent enrichir le texte.

    « Les jambes de Poucet sont maigres comme des cure-dents. » (p. 9)

    « À l’aide de deux poulies et d’une vieille corde à linge, ils s’expédiaient des messages, des blagues, des codes secrets, des solutions de devoirs… et même des sandwichs à la banane. » (p. 17-18) 
     
    « BEURK! Pas question de manger la soupe de son père! » (p. 18)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de relever les expressions figurées contenant le mot coeur (p. ex., cœur en compote, cœur en fête, cœur en bouillie et cœur gros), de les définir et de les noter dans leur carnet de lecture afin de les utiliser lors de futures rédactions.
  • Inviter les élèves à se choisir un animal auquel ils aimeraient attribuer des pouvoirs magiques; leur demander ensuite de rédiger un court récit en tenant le rôle d’héroïne ou de héros et en mettant en vedette l’animal choisi.
  • Lors d’un cercle de lecture, demander aux élèves ce que signifie pour eux le mot Kilimandjaro. Ensemble, effectuer une recherche sur Internet afin de vérifier les propos des élèves et d’en apprendre davantage sur le sujet.

Conseils d'utilisation

  • Situer le village de Kangiqsujuaq, dans le nord du Québec, sur une carte géographique.
  • Inviter les élèves à lire Poucet, le cœur en miettes, pour découvrir de nouvelles aventures de Poucet et son chien.
  • Faire une mise en garde au sujet des paroles blessantes que les enfants peuvent parfois utiliser envers leurs camarades de classe (p. ex., « Crevette! Microbe! Tête d’épingle! Grain de sel! »).

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 4e année, Série : Ma maison, ma musique, Ma maison au Nord Québec (Bougoumou).
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e et 3e année, Série : Mon animal et moi, Alexandre et son chien de berger (Suisse).


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca

Centre de leadership et évaluation