Recherche



L'éléphant Plume et le rat Bougri

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Malgré sa timidité, l’éléphant Plume rêve de devenir un grand artiste. Encouragé par la girafe Torticoli, il se joint au chœur de la savane dans l’espoir de faire carrière dans le chant, mais sans succès. Il accepte ensuite de prêter main-forte à son nouvel ami le rat Bougri dans son spectacle de magie, dont il devient la vedette. Réussira-t-il cette fois à gagner le cœur du public?

Cette histoire d’amitié démontre qu’il est beaucoup plus facile de surmonter les difficultés quand on peut compter sur un ami.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, Plume l’éléphant, timide de nature, déterminé à devenir un artiste malgré les obstacles et son ami, le rat Bougri, magicien qui l’encourage à persévérer et qui l’appuie dans ses démarches; personnages secondaires, les autres animaux de la savane qui apprécient la prestation de Plume.

    « L’éléphant a toujours rêvé de monter sur scène, de chanter de l’opéra, de faire de la danse à claquettes, de jouer la comédie. » (p. 14)

    « Le rat Bougri, qui l’accompagne, tente de le réconforter. » (p. 30)

    « Tout le monde applaudit Plume, qui rougit mais ça ne se voit pas sous la boue. » (p. 46)
     
  • L’amitié entre un rat et un éléphant permet aux filles et aux garçons d’établir des liens avec leur vécu.

    « - J’ai concocté un spectacle spécialement pour toi ce soir.
    […] - D’accord, soupire Plume. Je te fais confiance. » (p. 33-34)

    « Partout, ils sont applaudis comme de grandes vedettes.
    Plume ne parviendra jamais à perdre sa timidité, mais il a appris quelque chose : il faut toujours faire confiance à ses amis. » (p. 47-48)

Présentation

  • Illustrations noir sur blanc, quart de page, simple; même illustration marque les débuts des chapitres; une illustration dans chaque chapitre met en évidence le cœur de l’action décrite.
  • Caractères d’écriture noir sur blanc; taille de police adaptée au lectorat visé.
  • Lettrines marquant le début des chapitres.
  • Mise en page aérée sur pleines pages et quart de page de texte, cinq courts chapitres titrés permettant au lectorat d’anticiper la réalisation du rêve de Plume de devenir un artiste apprécié; plus de texte que d’illustrations.
  • Illustration couleur de la page couverture montrant le rat Bougri et l’éléphant Plume dans la savane africaine.
  • Dimensions : 10,8 cm x 17,8 cm; couverture souple.

Langue

  • Utilisation de mots familiers ainsi que plusieurs mots de relation et adverbes; plusieurs mots nouveaux, p. ex., pachyderme, chœur, baobab, inédit, dégoulinante, guilleret, chaleureusement, impressionnée.
  • Emploi de phrases de base et de phrases transformées qui permettent une lecture fluide et qui favorisent la compréhension du texte; divers types de phrases traduisant les réactions des personnages.

    « Il rêve d’être applaudi pour l’artiste qu’il est dans le secret de son cœur. » (p. 14)

    « - Bravo! Formidable! crient les animaux avec bonne humeur. On veut du spectacle! » (p. 40)

    « - Et puis, je ne suis pas énOOOrme. » (p. 41)
     
  • Séquences descriptives et dialoguées qui permettent de se faire une image mentale des démarches de l’éléphant Plume pour devenir un artiste apprécié et qui contribuent à une meilleure compréhension du texte; quelques figures de style mettent en évidence les différents sentiments de Plume face à son rêve.

    « Plume ne ment pas. Il devient rouge comme un coucher de soleil sur le lac Victoria. » (p. 13)

    « Soudain, surpris par une fatigue passagère, il bâille. Il s’allonge dans un champ d’orchidées. Il s’endort sous le doux soleil de midi. Il rêve. » (p. 17)

    « D’accord. Ouille! Aïe! Oye! Hou-lala! » (p. 42)

Pistes d'exploitation

  • Créer un scénarimage dans le centre de littératie pour illustrer une scène du conte et la présenter à un petit groupe d’élèves.
  • Inviter les élèves à partager des expériences vécues où un ami ou une amie leur a permis de surmonter une difficulté et décrire leurs sentiments face à cette situation.
  • Discuter, en groupe classe, de la signification du proverbe africain cité à la page 48 : « Et comme le dit un proverbe africain : on va toujours plus vite quand on est seul, mais on va beaucoup plus loin à deux. »

Conseils d'utilisation

  • Présenter le vocabulaire nouveau en contexte et à l’aide de référentiels, tel le mur de mots, afin d’éviter des bris de compréhension.
  • Localiser le continent d’Afrique sur une mappemonde et identifier le lac Victoria, le lac Tanganyika et le mont Kilimandjaro.
  • Présenter les faits intéressants du mot de l’auteur où il explique la toile de fond utilisée pour écrire ce conte. (p. 7 à 10)
  • Consulter la table des matières suivie d’une courte biographie de l’auteur et celle de l’illustrateur à la fin de l’œuvre.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 8e année, Série : Zoorama La hyène;  L’éléphant; Le calao africain.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca

Centre de leadership et évaluation