Recherche



Frédéric le méli-mêlé

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Frédéric n’apprend pas comme les autres. Écrire ses chiffres et ses lettres? Distinguer la droite de la gauche? Lire l’heure? Ce n’est pas pour lui! Il est trop mêlé, alors on parle de le faire redoubler. Mais Frédéric n’est pas seulement un méli-mêlé. Frédéric est aussi le meilleur ami de Charlotte!

Une série qui met en valeur les particularités de chaque enfant, sans taire ses faiblesses ni oublier ses forces. Un album pour favoriser l’estime de soi de ces enfants tout mêlés, mais pleins de créativité.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, Frédéric, garçon attachant et créatif mais souvent triste à cause des difficultés qu’il éprouve à l’école, et son amie Charlotte, narratrice, qui aime Frédéric malgré ses différences; personnages secondaires, les élèves de la classe, qui intimident Frédéric, et les enseignants, qui discutent de la situation.

    « Moi, je m’appelle Charlotte.
    Il y a un garçon dans ma classe
    qui s’appelle Frédéric.
    Et Frédéric, il voit les choses
    d’une drôle de manière. »

    « Frédéric, lui, écrit Frébéric même s’il fait attention.
    - Tu as fait un "b" à la place du "d", rigole méchamment un garçon. Frédéric est frustré. Il efface si fort que sa feuille devient toute chiffonnée. »
     
  • Intrigue qui traite de la dyslexie avec délicatesse et humour et qui met en valeur l’estime de soi, l’acceptation des différences et l’amitié; sujet complexe mais familier, apte à susciter l’intérêt du lectorat visé tout en l’incitant à faire des liens avec son vécu (p. ex., école, amis, difficultés d’apprentissage, frustration, intimidation, confiance).

    « Quand chaque élève doit lire tout haut deux phrases de son manuel sur les humains et les animaux, Frédéric, lui, inverse les lettres et change des mots. Chien devient chine et peau devient beau.
    Je lui dis :
    - C’est spécial, la manière dont tu lis.
    - Ce n’est pas exprès… Mes lettres font des acrobaties! »

Présentation

  • Illustrations dominantes et amusantes aux lignes bien définies et aux couleurs vives, montrant des personnages sympathiques et expressifs; scènes détaillées qui situent le lectorat dans le lieu et l’action, facilitant ainsi la compréhension.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; police de caractère adaptée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques (p. ex., mots écrits en rouge insérés dans certaines illustrations, idéogrammes) facilitant l’interprétation de l’œuvre.
  • Mise en page aérée; texte d'une à huit lignes disposé de façons variées; dédicaces de l’auteure et de l’illustratrice, sur la première page, personnalisant le récit.
  • Dimensions : 21,5 cm x 21,5 cm; couverture souple.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 8.
  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., garçon, école, amis, classe, lire) facilitant la compréhension du texte; quelques mots inventés (p. ex., méli-mêlé, drôledegénie) qui injectent des brins d’humour au récit.
  • Emploi de phrases à construction particulière et de plusieurs phrases transformées, souvent longues; variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclaratives, impératives, exclamatives, interrogatives, négatives) contribuant à la lisibilité de l’œuvre; utilisation de la rime et du vers libre donnant du rythme et du dynamisme à la lecture.

    « Il sort en courant et demande :
    - Déjà huit heures et quart?
    Des aiguilles sur une montre, il dit que ce n’est vraiment pas pratique. »

    « Quand tout le monde veut aller porter le cahier de présence
    à la secrétaire qui l’attend toujours avec impatience,
    Frédéric, lui, hésite avant de tenter sa chance…
    L’enseignant dit :
    - À droite au bout du corridor. Vas-y! Je te fais confiance! »
     
  • Séquences descriptives montrant le lien entre les personnages et permettant de se situer dans le temps et lieu de l’action; quelques séquences dialoguées qui permettent de s’immiscer dans l’esprit de Frédéric et de Charlotte.

    « Moi, je sais que d’entendre ça lui fait de la peine,
    car un jour il m’a dit :
    - Je suis stupide. Il n’y a personne qui me comprenne.
    Parfois, Frédéric aimerait tellement, tellement être comme tout le monde. »

Pistes d'exploitation

  • Lors d’une table ronde, inviter les élèves à noter les forces et les faiblesses de Frédéric dans un tableau en T. Animer une discussion afin de faire ressortir l’importance d’accepter les différences et d’apprécier l’unicité de chacun. Proposer ensuite aux élèves d’écrire une devinette qui les décrit et qui les distingue des autres (p. ex., J’ai les cheveux bouclés. Je suis la plus grande de la classe. Je n’aime pas dessiner, mais j’aime beaucoup les mathématiques. Qui suis-je?).
  • En groupe-classe, relever des paroles d’amitié qui réconfortent, qui consolent et qui font du bien. Former des petits groupes et inviter les élèves à présenter, sous forme de saynète, une situation de la vie quotidienne où les paroles d’amitié sont bienfaisantes pour leur destinataire.
  • Dans l’œuvre, Charlotte dit à Frédéric qu’il est plus facile d’utiliser une montre à affichage numérique qu’une montre à affichage analogique. Inviter les élèves à vérifier la véracité de cet énoncé en leur faisant vivre diverses activités de mesure du temps. Mettre à leur disposition une horloge analogique et une horloge numérique. Suite aux activités, leur demander laquelle des deux horloges ils ont préférée utiliser et pourquoi.

Conseils d'utilisation

  • Présenter les caractéristiques de la devinette afin d’en faciliter la rédaction.
  • Inviter les élèves à lire d'autres oeuvres de la série (p. ex., Samuel la tornade, Kimmy la lune, Karim le kaki) dont le fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, L’ami différentTe moque pas de moi!


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca