Recherche



Antonio Météo

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Quand Antonio le géant éternue, c'est la catastrophe! Tout s'écroule autour de lui. Mais arrive un jour une géante qui s'intéresse beaucoup aux catastrophes.

(Tiré du site de l’éditeur.)

Contenu

  • Personnage principal, le géant Antonio, qui ne peut s’empêcher d’éternuer très fort, ce qui engendre des catastrophes dans son entourage; personnages secondaires, Madame Météo, une géante qui s’impressionne par un tel phénomène, et les clients du magasin général.

    « Antonio est un géant qui est toujours enrhumé. […]
    Quand Antonio éternue, c’est une véritable catastrophe naturelle. On dirait un cyclone ou un ouragan. Quelle tempête de vent! » (p. 3-4)

    « La géante s’est exclamée :
    - Quelle force! Je suis météorologue et je n’ai jamais vu un tel phénomène. » (p. 12)
     
  • Intrigue simple et amusante permettant de faire des liens avec le vécu; sujet familier, apte à capter l’intérêt du lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., éternuement, géant, géante, humour, amour, fantaisie).

    « Antonio est capable d’éternuer d’au moins vingt-deux façons différentes. » (p. 5)

    « Depuis ce jour, les catastrophes naturelles ont beaucoup diminué dans le quartier. Antonio n’est presque jamais enrhumé. Antonio sera bientôt monsieur Météo. » (p. 16)

Présentation

  • Illustrations aux couleurs vives occupant trois quarts de page; scènes qui révèlent en détail les nombreuses répercussions des éternuements d’Antonio et les émotions ressenties par les personnages, soutenant la compréhension tout au long du récit.
  • Caractères noirs sur fond blanc, taille de police appropriée au lectorat visé.
  • Mise en page aérée, texte de trois à six lignes, placé au bas de chaque page.
  • Pagination accompagnée d’un icône de bleuet représentant la série bleue.
  • Dimensions : 16,5 cm x 19,5 cm, couverture souple; papier glacé.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 9.
  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., géant, vent, nez, narine, éternué) et de mots plus complexes généralement reliés aux thèmes de la météo (p. ex. cyclone, ouragan, détonation, effondré, fracas, météorologue) permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière, de types et de formes variés (p. ex., interrogative, exclamative, négative) contribuant au rythme de la lecture et à la lisibilité de l’œuvre.

    « Parfois, Antonio se pince le nez pour ne pas éternuer. Il réussit… ou presque. » (p. 6)

    « Les clients ont couru vers la porte d’entrée en entendant un tel fracas de porcelaine brisée.
    Au même moment, une géante est arrivée.
    - Que s’est-il passé? a demandé la géante, bouleversée. » (p. 9-10)
    « Encore une fois, madame Météo s’est exclamée :
    - Quels éternuements! » (p. 14)
     
  • Emploi de procédés stylistiques (p. ex., énumération, répétition, onomatopée, expression imagée, comparaison) qui enrichissent le texte et permettent d’apprécier le style de l’auteur.

    « Ce n’est pas drôle d’être enrhumé. On tousse, on renifle, on éternue et on se mouche. » (p. 3)

    « Parfois, il éternue à répétition. Parfois, il cache son nez derrière sa main. Parfois, il plonge son nez dans un mouchoir. » (p. 5) 

    « Parfois, Antonio est moins poli et il hurle ainsi :
    - A… a… a… a… aa… tchoum!
    Alors, ses narines explosent. Quel tremblement de terre! » (p. 7)
     
  • Prédominance de séquences descriptives entrecoupées de quelques séquences dialoguées, permettant au lectorat de se situer dans le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’esprit des personnages.

    « Sous cette forte détonation, tout le rayon de vaisselle s’est effondré. Imagine la panique! » (p. 9)

    « Antonio a éternué de nouveau. Aussitôt, une pile de boîtes de petits pois a dégringolé du haut de l’étagère. Il y avait des boîtes partout, comme après une tornade.» (p. 11)

    « Très gêné, Antonio a répondu :
    - Désolé! Je n’ai pas eu le temps d’empêcher ces éternuements.
    Je ne voulais pas causer un tel dégât. » (p. 13)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de relever les différentes manifestations météorologiques que l’auteur utilise pour comparer les éternuements d’Antonio (p. ex., cyclone, ouragan, tempête de vent, tremblement de terre, tornade). Former des équipes de deux et proposer aux élèves de faire une recherche sur un des phénomènes naturels mentionnés. Les inviter à présenter, de façon originale, leurs découvertes au groupe-classe (p. ex., danse, rap, message, devinette).
  • Demander aux élèves de créer une affiche faisant la promotion des bonnes habitudes à prendre pour éviter de propager un rhume (p. ex., se laver souvent les mains, utiliser un mouchoir, tousser ou éternuer dans le creux de son bras, bien se reposer, éviter les foules). Les inviter à exposer leurs affiches dans les corridors de l’école.
  • Demander aux élèves d’écouter un bulletin de météo à la radio ou de consulter un site de météo sur Internet. Leur demander de préparer un court bulletin de météo pour les trois prochains jours et de présenter ces prévisions chaque matin à la classe ou sur le système d’interphone de l’école.

Conseils d'utilisation

  • Lire aux élèves les courtes notes biographiques de l’auteur et de l’illustrateur sur la deuxième de couverture.
  • Consulter les activités proposées sur la troisième de couverture.
  • Inviter les élèves à consulter la liste des livrets de la série bleue sur la quatrième de couverture afin de les inciter à lire ces œuvres.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • TFO, Répertoire des ressources éducatives, Maternelle à 1re année, Série : Sid, le petit scientifique, Monsieur Météo.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca