Recherche



Cheveux bouclés et queues en tire-bouchon

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Réunissant les personnages familiers de deux grands classiques, cette histoire nous présente Boucle d’Or dans la demeure des Trois Petits Cochons, accompagnée de son nouvel ami, le Grand Méchant Loup. En l’absence des porcelets, Boucle d’Or en profite pour explorer la maisonnette, tandis que le loup a des idées diaboliques derrière la tête.

(Adapté de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Boucle d’Or, qui s’égare dans la forêt et qui connaît une aventure superposant deux contes connus, Boucle d’or et les trois ours et Les trois petits cochons; personnages secondaires, le Grand Méchant Loup, qui dupe Boucle d’Or, les Trois Petits Cochons qui, en prenant le loup au piège, deviennent les amis de Boucle d’Or, ainsi que la maman de Boucle d’Or.

    « Le cochonnet courait vraiment très vite. Boucle d’Or, enfant curieuse, se mit à le poursuivre. Soudainement, elle le perdit de vue. Le pire c’est qu’elle s’était maintenant égarée dans la forêt. » (p. 5)

    « Pendant qu’elle se gavait de bleuets, le grand méchant loup s’approcha d’elle. Il avait très faim, mais il ne voulait pas faire peur à la petite. Tout à coup qu’elle se sauverait! Adieu repas! Il fit donc semblant d’être gentil. » (p. 6)

    « Les petits cochons dévalèrent l’escalier à toute vitesse. Le loup les suivait de près. Le plus jeune eut alors une bonne idée. Il saisit la poivrière qui était sur la table, l’ouvrit et lança du poivre sur la tête du loup. Voilà le loup qui se met à éternuer. » (p. 27)
     
  • Bande dessinée dont l’intrigue fantaisiste, originale et familière saura divertir le lectorat visé.

    « Alors, Boucle d’or s’assit sur le dos du loup, en se cramponnant aux poils de son cou. L’animal fila à vive allure. Bientôt, l’enfant aperçut, dans une clairière, une jolie maison de briques.
    - Arrêtez-vous ici, Monsieur le loup! Je vais frapper à la porte. » (p.8)

    « - Par les poils de mon menton, je vous jure mes petits cochons, vous ne m’aurez pas cette fois. Je ferai de vous un bon ragoût. Et pour dessert, j’avalerai, d’une seule bouchée, la petite frisée qui dort dans le petit lit de paille. » (p.17)

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs vives qui appuient avec humour le scénario de la bande dessinée et qui contiennent les éléments visuels nécessaires à la compréhension du texte.
  • Caractères noirs sur fond blanc dans les bulles de dialogue et caractères noirs sur fond orangé dans les cartouches de narration; caractère d’écriture gras, de tailles variées, mettant en évidence les onomatopées et plusieurs mots dans le texte.
  • Une à trois vignettes par page permettant de visualiser aisément la suite des événements et favorisant une lecture fluide.
  • Dimensions : 21,5 cm x 19 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 12.
  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., loup, cochon, petit bois, macaroni au fromage, ketchup, cochonnerie, beau dodo) et de certains mots nouveaux (p. ex., babines, se cramponnant, échardes, bouffer, goinfré, hypocrite); vocabulaire spécialisé en lien avec le sujet exploité (p. ex., grillades, rôtis de porc, tour de cochon, ragoût de pattes de cochon) qui permet d’apprécier le style imagé de l’auteure.
  • Dans les séquences descriptives, emploi de phrases de base et de nombreuses phrases transformées, ainsi qu'utilisation fréquente du passé simple; dans les bulles de dialogue, nombreuses phrases à construction particulière, de types et formes variés, ajoutant du rythme et du dynamisme à la lecture.

    « Elle monta l’escalier. En ouvrant la porte de la chambre, elle vit, bien rangés l’un à côté de l’autre, trois lits : un grand, un moyen et un tout petit. Elle grimpa d’abord dans le grand lit. » (p. 13)

    « - Un lit de paille, rien de mieux. Il est juste comme il faut. » (p. 14)

    « - Des fruits! Des légumes! Des pâtes et des céréales! C’est de la cochonnerie! Il n’y a rien de bon à manger dans cette porcherie! » (p.16)

    « Comme elle avait grand cœur cependant, elle étala la nappe à carreaux rouges sous un arbre et elle pria chacun de rester afin de prendre un bon repas en plein air. » (p.30)
     
  • Nombreux procédés stylistiques (p. ex., comparaison, onomatopée, jeu de mots) donnant au texte un ton d’entrain et d’humour.

    « - J’ai déjà essayé de souffler sur cette maison de briques. Ouf! Pouf! Ouf! Pouf! J’avais la langue tirée longue comme le bras. Rien à faire! Juste à y penser, je deviens fou furieux! » (p. 8)

    « - Groin-Groin! Quelqu’un dort dans mon petit lit! » (p.23)

    « - Je crois bien que je vais devenir végétarien. Moi aussi je veux des amis. Et j’aime beaucoup les pique-niques! Sniff! Avant tout, je vais devoir dompter mon caractère de cochon. » (p.31)
     
  • Nombreuses séquences descriptives situant le lectorat dans le temps et le lieu de l’action; séquences dialoguées qui permettent de s’immiscer dans l’esprit des personnages et qui aident à comprendre la relation qu’ils entretiennent entre eux.

    « Les Trois Petits Cochons étaient allés se promener dans la forêt pendant que le macaroni refroidissait. Devant marchait le plus sage, celui qui avait construit la solide maison de briques. Derrière lui, son frère, celui qui aimait bien travailler le bois. Ils étaient suivis de leur frérot paresseux, celui qui aimait se coucher sur la paille.
    - Ah! Dépêchons-nous! J’ai le ventre qui gargouille. J’ai une faim de loup.
    - À qui le dis-tu? En tous cas, nous allons certainement manger comme des cochons!
    - Hi! Et devenir de beaux gros lards! » (p. 19)

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à faire une présentation du texte en participant à un théâtre des lecteurs. Distribuer un rôle à chacun et lui donner l’occasion de pratiquer la lecture de son segment afin d’acquérir de la fluidité et de l’expression. Proposer aux élèves de faire la présentation devant les élèves d’une autre classe.
  • Demander aux élèves de classifier les idées principales et secondaires de l’œuvre selon trois catégories : celles qui correspondent spécifiquement au conte Boucle d’Or et les trois ours, celles qui relèvent du conte Les trois petits cochons, et celles qui sont communs aux deux contes. Suggérer d’organiser les données dans un diagramme de Venn.
  • Inviter les élèves à préparer le menu d’un pique-nique composé d’aliments santé comme celui apprêté par la maman de Boucle d’or aux pages 30 et 31.

Conseils d'utilisation

  • Présenter les caractéristiques de la bande dessinée.
  • Remémorer les contes Les trois petits cochons et Boucle d’Or et les trois ours avant la lecture de la bande dessinée.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca