Recherche



Crinière au vent 3 - Poney en cavale

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Sonia est maintenant propriétaire d’un poney! De plus, elle bénéficie des conseils avisés de son voisin, un ancien cavalier émérite.

Sonia file le parfait bonheur… jusqu’à ce qu’Émeraude disparaisse. Comment son poney a-t-il pu s’enfuir? L’aurait-on volé? Accompagnée de son amie Peg, Sonia mène l’enquête.

Prendre soin d’un cheval, ce n’est pas de tout repos. Mais quand l’amour y est, tout devient possible!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Sonia, jeune fille de dix ans, assumant avec passion la responsabilité des soins de son nouveau poney; quelques personnages secondaires dont le voisin et ancien cavalier, monsieur Mille-Art, qui montre à Sonia comment prendre soin d’un cheval, Peg, sa complice et amie, qui l’aide à retrouver son poney, Nathalie, sa mère, et Éric, son frère.

    « Pendant qu’Émeraude se délecte de cette généreuse portion, Sonia remplit l’abreuvoir extérieur et place un carré de foin à proximité. Même si le pré est couvert d’herbe succulente, monsieur Mille-Art lui a appris qu’il fallait toujours donner du foin à un cheval. » (p. 34)

    « Côte à côte, les deux filles arpentent méthodiquement le pré, à la recherche du moindre indice qui pourrait les aider à comprendre ce qui s’est passé. Mais les traces de sabots, les touffes d’herbe arrachées, le restant de paille et l’abreuvoir à moitié vide ne permettent pas d’avancer une explication. Soudain Peg s’exclame :
    - Un gant!
    Sonia prend la pièce à conviction. Il s’agit d’un gant d’équitation noir en cuir. » (p. 57-58)
     
  • Intrigue simple dans laquelle Sonia et sa meilleure amie se lancent à la recherche du poney disparu; sujets susceptibles d’intéresser le lectorat visé de par les thèmes exploités (p. ex., passion, enquête, mystère, amitié, amour, entraide, humour).
  • Présence d’éléments graphiques facilitant l’interprétation du texte (p. ex., points de suspension, jeu de voyelle pour évoquer une forte sonorité, majuscule, abréviation); mise en page aérée, texte organisé en courts chapitres bien identifiés, mot de l’auteure précédant le roman et table des matières à la fin; illustrations en noir et blanc venant appuyer le texte et illustrant les événements importants du roman.

    « Monsieur Mille-Art hésite. Cette petite passionnée lui fait tant de bien au moral. Il avoue :
    - Un cadeau… il y a très longtemps…
    Il fait une pause, puis ajoute :
    - …après ma chute. » (p. 18)

    « C’est toutefois la voix de Peg, s’époumonant à l’autre bout du champ, qui brise le silence.
    - Soniaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! » (p. 37)

    « - Bon, je crois qu’on devrait discuter de cela autour d’une table. Je meurs de faim! déclare Nathalie. Des hamburgers sur le BBQ, ça vous dit? » (p. 93)

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; utilisation de mots familiers et de certains mots pouvant présenter un défi (p. ex., bourrique, esclaffe, anarchie, esquiver, volubile) ainsi que plusieurs mots spécialisés se rapportant au thème du cheval (p. ex., longer, palefrenière, hippique, maréchal-ferrant, bride).

    « - C’était avec mon cheval préféré, Bigue Benne. Nous avons chuté lors d’une grande compétition de cross-country. Il est tombé sur moi. Blessures aux jambes, tous les deux… » (p. 18)

    « Ce soir-là, pour la première fois, monsieur Mille-Art ne se présente pas à l’écurie pour surveiller la petite palefrenière. Celle-ci tente de se rappeler tout ce qu’il lui a enseigné. D’abord, il faut mettre du foin dans un coin du box. » (p. 26)
     
  • Emploi de plusieurs types et formes de phrases contribuant à la lisibilité de l’œuvre et traduisant les émotions des personnages; structures de phrases parfois simples et parfois complexes.

    « Calée dans une chaise longue, à l’ombre du seul arbre digne de ce nom dans sa cour, Sonia grignote une sucette glacée à la limette en feuilletant les pages d’un magazine équestre.
    - Tu viens au Festival de la framboise avec nous? lui demande Peg en surgissant derrière elle.
    Il fait si chaud! Sonia aurait préféré se baigner dans la nouvelle piscine creusée de son amie. Peg habite juste en face. Les amies ont tellement de chance! » (p. 21)

    « - C’est enflé, dit Sonia.
    Li palpe encore le mollet.
    - Ça ne semble pas très grave. Essaie de la faire avancer, commande-t-elle.
    Émeraude met précautionneusement un pied devant l’autre, comme si elle marchait sur des œufs! Le cœur de Sonia bat la chamade.
    - Tu crois qu’elle a mal? » (p. 85)
     
  • Nombreuses figures de style (p. ex., comparaison, énumération, métaphore) qui enrichissent le texte.

    « Le soleil brille déjà comme une pierre précieuse dans une vitrine de bijouterie lorsque Sonia ouvre les yeux. » (p. 31)

    « Sonia n’ose même pas insister. Fébrile, elle salue son voisin et rejoint son amie.
    - Peg, tu ne devineras jamais ce que je viens d’apprendre.
    Peg rigole en voyant son allure :
    - Probablement comment te salir dans une écurie. Toiles d’araignées, foin, crottin…
    Une enfilade d’éternuements met fin à l’énumération. » (p. 37-38)

    « - Mon voisin est vraiment formidable. C’est une vraie encyclopédie! J’apprends plein de choses sur les chevaux avec lui. Et dire que je ne lui parlais même pas avant. » (p. 38)
     
  • Séquences descriptives apportant des précisions sur les personnages, les lieux et les sentiments.

    « Monsieur Mille-Art habite au-dessous de l’appartement de Sonia. Leur duplex se trouve à 400 mètres en ligne droite de l’écurie. Pour s’amuser, la jeune fille a calculé la distance, il y a quelques jours. 400 mètres, c’est 7 minutes de marche en flânant… ou 3 minutes de course, à bride abattue, crinière au vent et sourire aux lèvres. » (p. 11-12)

    « Les filles marchent, les yeux rivés au sol, à la recherche du moindre indice. Le sous-bois s’avère plus dense que prévu. Les petites pousses d’arbres y abondent. Les champignons, d’un blanc qui contraste avec le reste de la forêt, ne cessent d’attirer le regard de Sonia, telles de fausses pistes. Au bout de quinze minutes, la jeune fille commence à désespérer. » (p. 72)

    « Le hennissement provient de la gauche. Sonia marche tantôt dans la rivière, tantôt sur la glaise collante. C’est au détour d’une courbe prononcée qu’elle aperçoit enfin son poney.
    Émeraude a une patte coincée dans les roches, au milieu de la rivière. La tête basse, le poney regarde approcher sa propriétaire. Des hennissements plaintifs saluent son arrivée. » (p. 82)
     
  • Plusieurs séquences dialoguées permettant de préciser et de mieux comprendre les relations entre les personnages.

    « Mais Sonia n’a pas de trou de mémoire. Son voisin adore esquiver les questions.
    - Pas du tout, proteste Sonia. Je me souviens très bien de ce que vous m’avez raconté : que vous étiez entraîneur de chevaux et que vous avez aussi été moniteur d’équitation. Vous étiez un cavalier extraordinaire!
    - Tss, tss, vous exagérez, comme toujours, mademoiselle.
    - Et la coupe en argent qui trône dans un coin de votre salon? Et l’affiche de vous, plus jeune, que j’ai vue au camp d’équitation? argumente-t-elle. » (p. 12-13)

    « Peg n’abandonnera certainement pas sa meilleure amie dans ses démarches.
    - Je vais prendre du sirop pour mes allergies, déclare-t-elle. Je pourrai ainsi t’aider. Pendant ce temps, va redemander à ton frère s’il sait quelque chose au sujet de cette disparition. » (p. 45-46)

Pistes d'exploitation

  • Proposer aux élèves de créer une grille de mots croisés ou de mots cachés en explorant le champ lexical des chevaux. Les inviter à se référer au texte pour trouver le vocabulaire pertinent et encourager l’utilisation du dictionnaire.
  • Demander aux élèves de relire les pages 13 à 17 du premier chapitre intitulé À la longe! dans le but de décrire, au moyen d’un schéma, la manière de « longer un cheval ». Proposer de présenter le déroulement en deux étapes : à la première étape, illustrer la position initiale que doit prendre Sonia lorsqu’elle se prépare à longer son poney Émeraude, et à la deuxième étape, tracer le déplacement qui se produit lorsque Sonia longe son poney. Suggérer aux élèves de se servir d’un rapporteur et d’une règle pour dessiner les transformations (p. ex., point de rotation, rotation, triangles, angles). Inviter les élèves à communiquer oralement leur représentation schématique.
  • Proposer aux élèves de créer une affiche qui avise le public de la disparition du poney de Sonia, le but étant de l’aider à trouver son poney. Revoir avec les élèves les caractéristiques propres à l’affiche (p. ex., titre accrocheur, informations essentielles, éléments visuels frappants, lettrage varié) afin de bien les intégrer.

Conseils d'utilisation

  • Suggérer de lire les romans Si j’avais un poney… et Un camp mystère… qui précèdent Poney en cavale dans la série Crinière au vent.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca