Recherche



Le prochain pas

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

À dix-sept ans, Paul Bénéteau, un gars bien ordinaire, arrive à la croisée des chemins. Ses études au secondaire s’achèvent. Il se demande quel sera son prochain pas. Paul se rendra compte que cette décision peut être difficile. À qui se confier? Paul et ses amis cherchent tous la voie de leur avenir, leur chemin dans la vie.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Un personnage principal Paul Bénéteau, âgé de dix-sept ans, qui raconte son expérience en tant qu'élève finissant à la croisée des chemins postsecondaires; quelques personnages secondaires, principalement les amis de Paul (Sylvain, Louise, Nadine et François), qui cherchent aussi leur voie respective.
     

    « Une main se pose sur mon épaule. En me retournant, le sourire étincelant de Louise m’éblouit. Avec sa veste de cuir noir, ses lunettes de soleil et sa tête rasée, elle a tout de la vedette rock qu’elle aspire à devenir. » (p. 12)

    « Nadine est une fille franchement sympathique. Surtout pas "bollée". Elle n’est pas snob du tout. » (p. 17)

    « François enlève son casque d’écoute. Il rit de bon cœur en entendant son sobriquet, le Doyen. Âgé de dix-neuf ans, il est le plus ancien élève de l’école. Il a terminé son DÉSO au semestre dernier. » (p. 20)

    « - Paul Bénéteau; sobriquet : Siffleux; bête noire : la nourriture de la cafétéria; ambition : sauver le monde; destination probable : la planète Mars; expression favorite : J'ai des devoirs à faire. » (p. 29)
     
  • Thèmes de l'école, du travail, de l'avenir et de la quête de soi qui rejoignent la réalité et les choix parfois difficiles des adolescentes et des adolescents du secondaire.

    « Si je décidais de faire comme lui, c'est-à-dire aller sur le marché du travail tout de suite? Je n'aurais pas beaucoup d'espoir de trouver un emploi à temps plein ici. Le taux de chômage chez les jeunes frise les vingt pour cent. » (p. 25-26)
     

    « Depuis que j'ai fait ma demande d'admission au collège en travail social, madame Dupuis et mes parents me laissent tranquille. À vrai dire, je ne sais pas encore ce que je vais faire, que je sois accepté ou non. » (p. 30-31)

    « En me dirigeant vers la sortie en compagnie de Sylvain, j'ai subitement l'impression d'être le seul de mon groupe qui cherche encore sa voie. Il y a bien sûr mes études en travail social. Mais, j'y vais de reculons, uniquement parce que je n'ai pas d'autres idées et que le [sic] tout le monde me dit que cette carrière me convient. Est-ce vraiment la meilleure chose à faire? » (p. 51)

    « Bien que cet emploi de laveur de vaisselle comporte des aspects déplaisants, j'apprécie ses bons côtés depuis six mois. Ce n'est que du temps partiel, mais au moins il me rapporte quelques dollars. » (p. 66)
     
  • Narrateur participant (je - Paul) qui permet au lectorat de connaître et de comprendre les pensées, les questionnements et les choix du personnage principal quant à son avenir.
     

    « Je n'aime pas rencontrer l'orienteuse de l'école. C'est un peu comme aller chez le dentiste. Et je ne vois pas pourquoi cette rencontre se passerait mieux cette fois-ci. J'ai l'impression qu'elle va même être pénible. Après tout, je suis maintenant en douzième année. » (p. 3)

    « Oui, c'est bien ce qu'il me faut. De la chance et aussi du courage pour affronter la fin de ma carrière au secondaire. Le bal des finissants a lieu dans trois semaines. Mon dix-huitième anniversaire dans un mois. Les examens de fin d'année et la remise des diplômes dans six semaines. Et après? J'aimerais bien le savoir... » (p. 37)

    « Je n'aurais jamais pensé jouer dans une pièce de théâtre. Mais, quand l'annonce a paru dans le journal Le Rempart, je me suis dit : pourquoi pas? Je ne le regrette pas puisque je possède maintenant certaines connaissances en techniques théâtrales et que j'ai acquis de la confiance en public, sans oublier les nombreuses rencontres avec des gens sympathiques... » (p. 68)

Langue

  • Registre courant principalement employé dans l'œuvre; quelques traces du registre familier dans certaines séquences dialoguées, reflétant le milieu minoritaire francophone dans lequel évoluent les personnages.

    « - Pas grand-chose. Tous les emplois qu'ils nous ont présentés exigent au moins une année ou deux d'études. Je refuse de passer d'autre temps à l'école! Une fois parti d'ici, je m'en vais directement à Toronto. C'est là-bas que ça se passe. » (p. 25)

    « - Montes-tu avec moi pour aller au party?
    La question de Sylvain me tire de ma réflexion. Je réponds oui. Cette fête, la dernière, que Nadine a organisée chez elle, je ne tiens pas à la manquer. » (p. 51)

    « Le temps que je renfourche mon vélo, la nuit est tombée. Déjà l'air se fait un peu plus frais, vivable. Je prends la route de la maison. Il est temps de faire face à la musique. Pourvu que mes parents n'aient pas déjà mis mes choses à la rue. » (p. 59)
  • Vocabulaire simple et courant, rendant la lecture aisée pour les élèves de tous les niveaux du secondaire.

    « En marchant vers la voiture de Sylvain, les paroles de Stéphane me reviennent à l'esprit : "...C'est en poursuivant son apprentissage, au fil des rencontres avec d'autres et des expériences de vie, que l'on finit par trouver sa voie." Je m'arrête brusquement. Le conférencier a raison. » (p. 51-52)

    « En ce moment, je me sens animé par l'adrénaline du combat. Mais, en même temps, je voudrais bien avoir la certitude que je finirai par remporter cette dure bataille. » (p. 72)

    « Toujours habillée en cuir noir, Louise transporte une caisse de guitare. Les gens n'en reviennent pas. La célèbre guitariste du groupe Big Bluff revenue parmi eux à Windsor! Louise fait la ronde pour saluer tout le monde. » (p. 88)
  • Figures de style, surtout la comparaison, permettant de présenter les réactions et intentions des personnages de manière plus imagée.

    « Dans quelques mois, je serai libre comme un détenu qui sort du pénitencier. » (p. 10)

    « Pendant un moment, je regarde mon ami. Je l'imagine en salopette sale, les mains recouvertes de graisse noire. Heureux comme un cochon dans la boue. » (p. 12)

    « Toutefois, je sens les yeux de mon père, assis dans le siège du passager, et ceux de ma mère, sur la banquette arrière, me viser comme des rayons laser. » (p. 46)

Référents culturels

  • Références nombreuses à la francophone ontarienne et canadienne par des allusions à des artistes et organismes francophones (p. ex., Jean Leloup, l'ACFO) faisant partie du bagage culturel des personnages.

    « - Que veux-tu entendre, Siffleux?
    - La chanson On doit choisir de Brasse-Camarade. » (p. 20)

    « - Qui est le chanteur, encore?
    - Jean Leloup. » (p. 34)

    « - C'est vrai que je suis bien occupé. Je viens d'accepter de remplacer quelqu'un au conseil d'administration de la régionale de l'Association canadienne-française de l'Ontario. » (p. 69)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves d'effectuer une recherche sur les établissements postsecondaires francophones en Ontario; leur demander de monter un exposé et d'inventer un discours ou un texte argumentatif soulignant les avantages de continuer leur éducation en français.
  • Inviter les élèves à rédiger une lettre de demande de renseignements adressée à l'auteur, qui habite toujours à Penetanguishene; leur demander de préparer des questions, notamment sur ses sources d'inspiration, son expérience personnelle au secondaire, les défis rencontrés lors de l’écriture d’un roman.
  • Demander aux élèves de mener une enquête sur les organismes, associations, groupes et artistes francophones de leur région respective, même s'il s'agit d'une région où le français est minoritaire; les inviter à présenter leurs trouvailles au reste de la classe.

Conseils d'utilisation

  • Proposer cette œuvre particulièrement aux élèves qui éprouvent plus de difficulté à lire compte tenu de la simplicité du style et du vocabulaire, du nombre restreint de pages, des illustrations, des thèmes abordés, des personnages et des possibilités de discussions à partir du contenu.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca