Recherche



Sur les traces de Bartimée

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Il y a très longtemps, un petit aveugle et son frère, tombés entre les mains du brigand Moustaphat, furent entrainés à voler dans les rues de Jéricho. Un jour, Bartimée et David se lièrent d’amitié avec un voyageur de passage qu’ils avaient pris pour cible. Lorsque le vieil homme poursuivit sa route, les enfants partirent avec lui. Séparés par accident à Jérusalem, Bartimée et David tentèrent l’impossible pour se retrouver, tandis que le vilain Moustaphat se lançait à leurs trousses. Une seule chose guidait leurs recherches : une étoile étrange qui brillait du côté de l’orient…

Ce conte, inspiré de la Bible, invente une histoire à Bartimée et imagine un aspect inconnu du périple que les Rois mages ont accompli pour porter leurs offrandes à Jésus nouveau-né.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, Bartimée et David, qui sont orphelins et qui doivent voler pour leur survie, entourés de personnages secondaires qui les aideront à changer le cours de leur vie (p. ex., Rébecca, Melchior, Moustaphat).

    « Moustaphat n’était pas leur père, et il possédait encore moins les attributs d’une mère. C’était en fait un voleur, un vrai voleur. » (p. 11)

    « Le sommeil finit par gagner Bartimée, mais David était incapable de dormir. Tout autour de lui, la maison semblait s’effondrer; ce n’était plus la maison familiale […] Leur mère ne faisait plus partie du tissu familial… Voilà la trame d’un cauchemar inconcevable. (p. 23)

    « Le vieillard l’avait impressionné à un tel point que le premier motif de sa visite était plutôt de passer un moment en sa compagnie. » (p. 43)

    « C’était la dame qui lui avait donné une poignée de dattes plus tôt. Rébecca. » (p. 109)
     
  • Intrigue basée sur la quête des personnages qui poursuivent une étoile mystérieuse dans le désert.

    « Cet homme au cœur pur n’avait pas conscience que c’était justement sa pureté d’âme qui lui permettait de voir l’étoile. D’autres, qui n’avaient pas cette pureté, la cherchaient dans le ciel sans en trouver la moindre trace. C’était un miracle, oui, rien de moins qu’un miracle que Dieu savait opérer. Peut-on se surprendre alors que les mages s’y soient intéressés? La présence de cette étoile dans le ciel était un phénomène exceptionnel et annonçait sûrement quelque chose de non moins extraordinaire. » (p. 128)
     
  • Histoire qui véhicule des valeurs humaines à travers les thèmes traités (p. ex., la complicité, la générosité, l’attachement fraternel).

    « Et c’est rempli de cette certitude que Bartimée prit la main de Rébecca, s’y cramponna fermement de ses petits doigts et se laissa mener. Bartimée avait trouvé une alliée. » (p. 133)

    « "Non. Je commencerai par donner de délicieuses victuailles à Bartimée et à la dame. Après leur long voyage, ils ne refuseront sûrement pas cette délicatesse." » (p. 176)

    « David s’emballait à parler de son frère, tellement il lui manquait.
    - Lorsqu’il joue, c’est comme si le soleil s’installait autour de lui. Sa musique fait sourire les gens tout autour, expliqua-t-il tandis qu’un sourire lui vint aux lèvres. » (p. 195-196)
     
  • Narrateur omniscient qui révèle les pensées et les émotions des personnages.

    « Arriver à se sustenter exigeait un peu plus de savoir-faire. Surtout avec deux bouches à nourrir. Piquer des aliments semblait la seule façon de s’en sortir. Mais que de remords David ressentait! Il n’avait certes jamais imaginé qu’il serait rendu à cet extrême un jour… » (p. 13)

Langue

  • Registre courant dans l’ensemble du récit.

    « - Je suis venu… David balbutiait, je suis venu vous divertir, Maître, dit-il enfin en inclinant la tête devant le vieillard. » (p. 36)

    « Il avait été interpellé par cette scène au point que, les jours suivants, il était submergé de vives émotions. » (p. 160)
     
  • Figures de style (métaphore, comparaison, énumération) qui viennent renforcer les descriptions.

    « Moustaphat avait décidément un cœur de pierre qui sonnait aussi creux que les jarres qu’il faisait remplir d’eau au puits communal. » (p. 12)

    « Certains la décrivaient comme une pierre précieuse, d’autres comme une boule de feu. […] on l’avait décrite comme une source de bonheur, un soleil dansant, une lumière apaisante ou encore un feu de joie. » (p. 161)

Référents culturels

  • Référents liés à l’histoire religieuse chrétienne.

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à transposer le chapitre 23 du roman en représentation théâtrale puisque ce chapitre constitue le dénouement du récit, c’est-à-dire le résultat de la quête des personnages, soit la rencontre avec l’Enfant-Jésus.
  • Dans le roman, le personnage de Bartimée est aveugle. Demander aux élèves de relever certaines situations du roman où la cécité de Bartimée amplifie les difficultés qu’il doit surmonter et d’autres situations où sa cécité lui procure un avantage. Proposer aux élèves d’organiser une activité que le groupe-classe aura à accomplir sans l’usage de la vue.
  • Proposer aux élèves de tenir un journal de bord tout au long de la lecture du roman afin d’y exprimer leurs réactions face aux événements présentés ainsi que de faire des liens entre les valeurs véhiculées par le roman et leur vie personnelle.

Conseils d'utilisation

  • Faire la lecture de ce roman au cours de la période de l’Avent, qui précède la fête de Noël pour les Chrétiens. Au besoin, expliquer l’importance de cette fête chrétienne aux élèves des autres religions.
  • Pour assurer une meilleure compréhension de l’œuvre, présenter le texte À propos de l’auteur… à la page 219 et situer les lieux du récit sur une carte du Moyen-Orient.
  • Établir des liens entre le roman et l’histoire des Rois mages rapportée dans la Bible.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca