Recherche



Moïka, la petite Amérindienne qui aimait tant les étoiles

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Moïka la petite Amérindienne est émerveillée par la beauté des étoiles qu’elle voit dans le ciel. Son désir le plus cher est d’en tenir une dans le creux de sa main et de voir de plus près comme elle brille. Elle s’adresse aux sages de sa tribu, puis aux animaux de la forêt, mais ni les uns ni les autres ne savent comment détacher une étoile du ciel. Moïka est sur le point de se contenter d’admirer les étoiles de loin quand, soudain, elle voit son rêve se réaliser…

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Moïka, entourée de personnages secondaires, des animaux, qui tentent par divers moyens de l’aider à réaliser son rêve.

    « Moïka vit avec la tribu qui occupe une grande clairière ronde. Son nom veut dire "Petite fleur" en langue indigène. » (p. 11)
     
  • Aventures d’une fillette où la réalité et le fantastique se confondent.

    « - Il est impossible d’atteindre le ciel en volant, dit-il à Moïka et aux animaux. Le ciel est beaucoup, beaucoup trop haut. » (p. 31)

    « Il semble qu’elle va bientôt disparaître; mais au contact de l’eau, l’étoile se transforme soudain en une grande fleur… une belle fleur de nénuphar en tous points semblable aux étoiles qui sont encore là-haut, suspendues à la voûte du ciel! » (p. 38-39)
     
  • Narratrice omnisciente qui utilise le discours direct ce qui permet de connaître les pensées et de comprendre les actions des personnages.

    « Oh! pense Moïka, mon ami l’écureuil est beau quand il saute d’arbre en arbre […] » (p. 14)

    « - Il est impossible d’atteindre le ciel en marchant droit devant soi, dit-il à Moïka et aux animaux. » (p. 29)

Présentation

  • Petites illustrations en noir et blanc intégrées harmonieusement au texte, soutenant la compréhension au cours de la lecture.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; taille de police adaptée au lectorat visé.
  • Mise en page aérée; dédicace et mot de l’auteure au début de l’œuvre; autres titres de la même collection et renseignements sur l’auteure et l’illustratrice à la fin de l’ouvrage.
  • Présence d’éléments graphiques (p. ex., tirets, guillemets, points de suspension) qui facilitent l’interprétation du texte.
  • Dimensions : 10,5 cm x 17,5 cm; couverture souple; format livre de poche.

Langue

  • Registre courant dans l’ensemble de l’œuvre.

    « Un soir, Moïka s’endort près du ruisseau. Quand elle se réveille, il fait très noir. Elle distingue à peine les arbres de la forêt. » (p. 12)
     
  • Récit allégorique mettant notamment en scène des animaux; agencement de mots qui crée une harmonie poétique.

    « - C’est ça, c’est ça, s’exclament les animaux à l’unisson, soulagés que Moïka ait trouvé une solution à son problème. Tu peux coucher dans la clairière avec nous; nous te tiendrons compagnie. » (p. 33)

    « - Nénuphar, étoile, nénuphar-étoile, étoile-nénuphar, merci d’être venue jusqu’à moi, dit-elle, tout émue. » (p. 41)
     
  • Champs lexicaux évocateurs des thèmes abordés dans l’œuvre (p. ex., l’amitié, la découverte, la beauté de la nature).

    « Ses amis ne sont pas des petits garçons ou des petites filles, mais un écureuil, un castor et un bel oiseau rouge qu’on appelle un cardinal.

    « - Moïka, n’oublie pas que nous sommes tes amis et que nous t’aimons bien […] Si un jour tu as besoin de quelque chose, n’hésite pas à nous appeler. » (p. 11-12)

    « - Il est impossible d’atteindre le ciel en marchant droit devant soi, dit-il à Moïka et aux animaux. L’horizon est beaucoup, beaucoup trop loin. » (p. 29-30)

    « Le ciel est très clair. Moïka voit très bien les étoiles qui scintillent à la lueur d’une lumière invisible. » (p. 34)

Référents culturels

  • Ce conte est inspiré du folklore amérindien.

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de relever les noms des animaux mentionnés dans le conte et de les classer selon qu'il s'agit d'animaux terrestres, aquatiques ou volants. Présenter le résultat de leur travail dans un tableau.
  • Proposer aux élèves d'échanger en petits groupes un souhait personnel et d'énumérer les obstacles à surmonter afin de pouvoir le réaliser.
  • Discuter avec les élèves de la richesse des légendes autochtones pour expliquer certains phénomènes (p. ex., l’origine du monde, les étoiles filantes).

Conseils d'utilisation

  • Faire la mise en situation du conte à l'aide du Mot de l’auteur (p. 7-9).


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca