Recherche



Une maman pour Kadhir

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Le silence retombe sur la plage ravagée par le tsunami. Étendue sur le sable, une femme gémit. Derrière un bateau échoué, un enfant pleure. Des pires désastres peut jaillir la lumière. L’histoire de Kadhir, un orphelin de la tempête, finira par s’éclairer comme le ciel des îles. Son rire s’envolera bientôt aussi haut que le chant des oiseaux!

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnages principaux qui vivent l’horreur d’un tsunami et la perte d’un être cher : Anjali, jeune femme accablée par la mort de son mari, qui ouvre son cœur à Kadhir, un poupon devenu orphelin; quelques personnages secondaires qui se greffent au récit : l’infirmier, Nisha, Sita et Masila.

    « Anjali marche lentement. L’enfant lui semble lourd. Son bras blessé la fait souffrir. Une même image la hante sans cesse : celle de son mari avalé par le tsunami. Ses larmes tombent sur la tête du bébé endormi. »

    « Les jours suivants, les trois femmes reviennent à l’hôpital. Nisha crie. Sita tape du pied. Masila supplie. Elles répètent sans cesse le même refrain : "Donnez-moi mon bébé!" »
     
  • Récit émouvant d’un désastre naturel dévastateur qui traite de l’espoir retrouvé grâce à l’ouverture aux autres.

    « Sur la plage des Grands Cocotiers, Kadhir reconnaît l’odeur salée de la mer et la chanson du vent dans les cocotiers. Il tire joyeusement sur la tresse d’Anjali. Devant les pirouettes des mouettes, Kadhir rit tout haut. Anjali rit aussi. C’est son premier rire de maman. »
     
  • Nombreuses séquences descriptives qui rapportent les situations bouleversantes d’un tsunami et qui dépeignent avec empathie les émotions ressenties par les personnages; séquences dialogales qui apportent de l’authenticité au récit.

    « Le silence tombe sur la plage saccagée. Des souliers, des matelas, des jouets traînent autour des maisons éventrées. Étendue sur le sable, une femme gémit. Elle s’appelle Anjali. »

    « Les blessures d’Anjali sont guéries. L’infirmier lui dit :
    - Vous pouvez partir maintenant.
    - Je n’ai plus de famille. Je n’ai nulle part où aller, répond Anjali.
    L’infirmier lui montre du doigt le bébé.
    - Lui non plus et il dépérit.
    Anjali ne répond pas. »

Présentation

  • Illustrations aux couleurs chaudes qui racontent avec une grande sensibilité les événements atroces du tsunami et qui peignent avec tendresse les émotions des personnages du récit.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc ou intégrés harmonieusement à l’intérieur des illustrations.
  • Disposition bien aérée du texte qui met en valeur les illustrations.
  • Dimensions : 21 cm x 26 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre courant ponctué de phrases courtes qui évoquent l’effroi causé par le tsunami; vocabulaire adapté qui traite des événements tragiques avec délicatesse et respect.

    « Un grondement résonne au loin. Sous l’océan, le sol tremble. La mer bouillonne et se gonfle. Une vague géante s’élance sur la plage. L’eau rugissante se jette vers les habitations. »
     
  • Champ lexical qui évoque la détresse suivant une catastrophe naturelle et la force de la vie et de l’espoir qui en découle.

    « Dans son petit lit, le bébé s’ennuie de la chanson du vent dans les cocotiers. De l’odeur salée de la mer. Des pirouettes des mouettes. Ses yeux ne brillent plus comme avant. La nuit, il reste éveillé pendant de longues heures. Il attend sa maman. »

    « Au dernier moment, Anjali s’arrête. Une émotion vibre dans son ventre. Un sentiment d’espoir, encore plus fort que le tsunami, monte en elle. Anjali revient sur ses pas. Elle penche la tête au-dessus du petit lit. L’enfant saisit sa tresse et serre de toutes ses forces. »
     
  • Plusieurs figures de style, dont la personnification, la métaphore, l’hyperbole, la comparaison et l’énumération qui contribuent à créer des images émouvantes.

    « - Le tsunami a avalé nos parents, ajoute la plus grande. »

    « Ses yeux sont presque éteints. »

    « Elle aussi étouffe de tristesse. »

    « Les yeux de l’enfant brillent comme deux étoiles. »

    « Le petit groupe marche jusqu’à une tente immense où s’entassent des familles qui ont perdu leur maison, des parents qui ont perdu leurs enfants, des enfants qui ont perdu leurs parents. »

Pistes d'exploitation

  • Inciter les élèves à faire une recherche sur les tsunamis et sur leurs effets dévastateurs.
  • Aider les élèves à identifier les pays qui ont été touchés par le tsunami de décembre 2004 (Asie du Sud-Est).
  • Trouver, sur une mappemonde ou sur un globe terrestre, les régions où se produisent les phénomènes naturels dont on parle dans l’actualité (p. ex., catastrophes provoquées par des ouragans, des tornades, des séismes, des tsunamis, des volcans).
  • Encourager les élèves à poser des gestes qui témoignent de compassion ou d’empathie lors d’événements tragiques.
  • Inviter les élèves à produire une œuvre d’art qui exprime leurs préoccupations et leurs inquiétudes personnelles face à une catastrophe naturelle.

Conseils d'utilisation

  • L’œuvre traite de sujets délicats : le tsunami, la perte d’un être cher et l’adoption.
  • Il y a, au début de l'ouvrage, une dédicace en mémoire des victimes du tsunami de décembre 2004, en Asie du Sud-Est.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca