Recherche



Contes de Noël

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Pour le temps des fêtes, quatre contes pour peupler l’imagination des enfants qui attendent la venue du Père Noël.

(Tiré du site de l'éditeur.)

Contenu

  • Personnages principaux qui diffèrent dans chaque conte, les sœurs Fanny et Geneviève, Pierre et Christine, la fillette Noëlline ainsi que l’Étoile et le Père Noël; personnages secondaires, la famille, les amis des enfants et les animaux de compagnie qui collaborent chacun à leur façon aux contes.

    « - Eh oui, mon rêve comme le tien s’est réalisé. Je suis le Père Noël, dit Fanny qui rit aux éclats en faisant sauter le gros ventre du Père Noël. » (p. 6)

    « - C’est quoi, Christine? demande Pierre, le bout du nez touchant à peine le haut du comptoir. » (p. 25)

    « L’Étoile se mire dans une boule de cristal; elle ne sait que faire. » (p. 45)

    « - Il y a un Père Noël, Noëlline, et il n’oublie jamais, rassure sa mère. » (p. 63)
     
  • Recueil de contes contenant quatre intrigues fantastiques qui exploitent différentes situations entourant la fête de Noël.

    « - Tu sais ce que je voudrais, dit Geneviève à sa sœur qui est aussi blonde que Geneviève est brune. Je voudrais que ce soit Noël aujourd’hui même, tout de suite, et que le Père Noël soit avec nous. » (p. 4)

    « Christine et Pierre sautent de leur lit pendant que Finette s’ébroue. C’est congé, le grand jour rêvé pour faire des emplettes de Noël. » (p. 19)

    « À ces mots, l’Étoile s’enfuit de sa cachette, à temps pour éviter les mains roses qui se tendent vers elle. » (p. 43)

    « Aujourd’hui, 24 décembre, Noëlline en a assez. Elle est fatiguée de répéter la même rengaine. Si au moins, elle pouvait changer le jour de son anniversaire… » (p. 57)

Présentation

  • Caractères noirs sur fond blanc.
  • Illustrations vraisemblables en noir et blanc au nombre d’environ six par conte, généralement pleine page, de style simple, qui permettent de visualiser l’action.
  • Mise en page aérée, dont le texte souvent pleine page est organisé en courts paragraphes facilitant la lecture; chaque conte, qui compte moins de 20 pages, est identifié clairement par un titre en gros caractères.
  • Dimensions : 15 cm x 23 cm; couverture souple, papier mat.

Langue

  • Registre courant ponctué d’expressions imagées et familières qui contribuent à la richesse de l’œuvre.

    « Ils se frottent les yeux comme s’ils sortaient d’un profond sommeil; ils ont des fourmis dans les jambes. » (p. 31)

    « Les questions se multiplient dans sa tête comme les grains de maïs dans le chaudron. » (p. 57)
     
  • Champ lexical relié à la fête de Noël, à ses traditions et à ses valeurs qui permet au lectorat de s’évader dans son univers imaginaire et de s’adonner à la rêverie.

    « Quand minuit sonne, des vœux de « Joyeux Noël » sont échangés. On s’embrasse sous la couronne de gui. » (p. 47)

    « Juchée au plus haut point de l’arbre où l’ange a cédé sa place, l’Étoile connaît le fond des cœurs. Elle se nourrit de ces présences chaudes et réconfortantes comme le feu qui s’alimente du bois qu’on lui donne. » (p. 48)
     
  • Nombreuses figures de style et procédés linguistiques variés (p. ex., comparaison, énumération, onomatopée, personnification, expression idiomatique) qui permettent d’apprécier le style poétique de l’auteure.

    « Elle touche du bout du doigt le nez-cerise et les joues rondes, rouges comme des pommes. » (p. 6)

    « L’Étoile dort d’un profond sommeil. » (p. 39)

    « - Que faites-vous ici à l’heure du bonhomme Sept-heures? » (p. 66)

    « Ils ont apporté le goûter d’anniversaire, nappes et serviettes, napperons et chapeaux découpés dans du papier de couleur, sandwiches et friandises, sucettes et chocolats, guimauves et jujubes, réglisse, noix et amandes, crème glacée, liqueurs douces et gâteries succulentes, une foule de petites douceurs; enfin de quoi se délecter jusqu’à la nouvelle année. » (p. 68)

    « - Mium! Mium! font les petits y compris Boule-de-neige en se pourléchant. » (p. 68)
     
  • Séquences descriptives détaillées entrecoupées de plusieurs séquences dialoguées qui permettent de saisir la sensibilité de l’auteure.

    « Noël a décoré les façades des boutiques avec des guirlandes d’or et d’argent; les vitrines illuminées déploient des tapis de neige et des sapins clignotants. » (p. 22)

    « - Nous avons acheté un ensemble magique, dit Pierre, incapable de garder le secret plus longtemps.
    - Pierre, sermonne Christine tout essoufflée. Il ne fallait pas le dire avant Noël. » (p. 31)

Référents culturels

  • L’auteure parle des traditions canadiennes françaises entourant la fête de Noël (p. ex., le réveillon, le gâteau aux fruits, la tourtière, la couronne de gui, le sapin décoré) et fait référence à des expressions typiquement canadiennes françaises (p. ex., le Bonhomme Sept-heures).

Pistes d'exploitation

  • Rédiger, en équipe de trois élèves, un conte de Noël, l’illustrer et le présenter aux élèves de 2e année.
  • Organiser un magasin dans la classe avec des jouets presque neufs apportés de la maison et permettre aux enfants de travailler le concept de l’argent. Remettre ensuite les jouets à une œuvre de charité.
  • Échanger sur les traditions et les coutumes de Noël et inviter un grand-parent à partager des souvenirs d’antan.

Conseils d'utilisation

  • Tenir compte des différences concernant la croyance au Père Noël.
  • Noter que ces contes datent de plus de vingt ans.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 4e année, Série : Les belles histoires de Pomme d'Api, Les chaussettes du père Noël.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca