Recherche



Une twiga à Ottawa

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Quand Viviane et Simon remportent un concours de dessin organisé par l’ambassade du Kenya, ils sont loin de se douter qu’une aventure de taille les attend. Leur prix, une « twiga », leur en fera voir de toutes les couleurs… et de toutes les grandeurs! Mais qu’est-ce qu’une « twiga » au juste? Chose certaine, on ne garde pas une « twiga » chez soi… Il faudra que Viviane et Simon dénichent très vite une maison à la hauteur pour leur nouvelle pensionnaire. Et ce ne sera pas de tout repos, semelle-de-galoche!

Une twiga à Ottawa est une aventure « hautement » comique qui fera découvrir la Capitale nationale aux jeunes lecteurs à l’occasion d’un safari urbain hors de l’ordinaire.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, Simon et Viviane, frère et sœur, qui tenteront de s’occuper de leur « twiga »; un personnage secondaire muet, Magadi, la girafe « twiga », et des personnages tertiaires dont les parents.

    « Même si on n’a que deux ans de différence, elle est pas mal forte ma grande sœur. Et lorsqu’elle est heureuse, tassez-vous de là parce qu’elle est carrément dangereuse! » (p. 11)

    « Après le choc initial, on est vite devenus bons amis avec notre girafe. Elle est très comique et elle a de beaux grands yeux bruns avec de longs cils gracieux. » (p. 24)
     
  • Intrigue basée sur la réception d’un prix, une « twiga » (girafe), à la suite d’un concours de dessin, et la quête d’une nouvelle demeure pour Magadi.

    « Pendant ce temps Vivi prépare un écriteau où l’on peut lire :
    Girafe
    à donner
    Aime les câlins,
    les cactus et
    les casquettes » (p. 32)
     
  • Œuvre qui permet de présenter des lieux d’intérêt de la ville d’Ottawa ainsi que des sujets susceptibles d’interpeller le lectorat visé (p. ex., concours de dessin, animal exotique, milieu familial).

    « Le mois dernier, nous avons participé à un concours d’affiches organisé par l’ambassade du Kenya à Ottawa. Notre dessin était vraiment superbe… » (p. 10)

    « Puisqu’il est déjà tard, papa nous permet de garder la girafe dans la cour jusqu’au lendemain. Maman nous fait promettre de lui trouver une nouvelle maison dès samedi à la première heure. » (p. 28-29)
     
  • Narrateur participant, Simon, qui révèle la relation de complicité et de rivalité avec sa soeur.

    « Ma grande sœur Viviane crie à tue-tête. Si les habitants du quartier de la Côte de Sable n’étaient pas réveillés, eh bien maintenant ils le sont! » (p. 9)

Langue

  • Registre courant dans les séquences narratives et parfois familier dans les séquences dialoguées.

    « - Une twiga! Nous non plus, on ne sait pas ce que c’est. C’est super-full-cool! » (p. 12)

    « Dans sa classe de géographie, Viviane a scruté attentivement un livre au sujet de l’Afrique pour en découvrir le plus possible sur le Kenya. » (p. 14)
     
  • Figures de style (p. ex., : onomatopée, personnification, hyperbole, énumération) et jeux de mots qui créent une atmosphère ludique.

    « Pour ma part, j’ai l’estomac qui fait des pirouettes. » (p. 19)

    « Notre première tâche à Vivi et à moi, c’est de nourrir notre nouvelle amie. Tout le frigo y passe : la laitue, la lasagne, les bagels, le melon d’eau… » (p. 24)

    « J’ai ensuite droit à une autre de ses fameuses caresses de boa constricteur qui me coupent le souffle. Humf! » (p. 36)
     
  • Champs lexicaux liés aux sujets traités (p. ex., points d’intérêt de la ville d’Ottawa).

    « Notre première destination est le marché By. Les samedis, c’est un des endroits les plus achalandés de tout Ottawa. » (p. 32)

    « De la sortie du Musée des beaux-arts, on peut voir le Parc Major où se déroule le plus gros festival des tulipes du monde. » (p. 41)

Référents culturels

  • Références à plusieurs attraits touristiques de la ville d'Ottawa.

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de récrire une partie du récit en l'imaginant dans leur propre ville ou région pour mettre en valeur ses attraits touristiques (p. ex., substituer la girafe pour un animal qui leur est plus familier, les lieux pour ceux que présente leur région, les personnages secondaires (p. ex., le carillonneur) pour un personnage typique de leur région (p. ex., un chasseur, un pêcheur, un chef de gare).
  • Inviter les élèves à concevoir un dépliant touristique mettant en valeur leur ville ou région (p. ex., les paysages, les édifices historiques, les parcs, les cours d’eau, les villages).

Conseils d'utilisation

  • Consulter la fiche pédagogique de l’œuvre sur le site Internet de l’auteure.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca