Recherche



La plume japonaise

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

En pleine séance de dédicaces au festival Fantasia, une auteure est subitement plongée dans un monde virtuel manga. Pour s’en sortir, elle devra réussir à signer son nom sur un personnage de cet univers avec une plume japonaise. Pendant ce temps, les fans de Fantasia qui l’ont propulsée dans cet univers commencent à en perdre le contrôle.

(Tiré du site de l'éditeur.)

Contenu

  • Un personnage principal, la bédéiste, qui devient sa propre héroïne de BD, entourée par de nombreux personnages réels et virtuels qui jouent un rôle dans sa vie et dans l’univers manga.

    « Oh non! Je suis devenue un fantasme manga! Yeux énormes, physionomie absente, jambes trop longues, costume révélateur, pis j’ai même un pistolet! » (p. 5)

    « Pour le festival Fantasia, nous avions préparé une première mondiale...
    Créer un univers quantique manga, avec ses habitants typiques : robots, monstres géants, guerriers...
    Il ne manquait qu’une héroïne sexy! Nous avons mis au point une clef de transfert.
    Activée, elle aurait transféré le perso de Thierry! […]
    Hélas, une minute avant l’activation, il a prêté sa plume à une obscure consœur bédéiste... […]
    … qui est son propre personnage! » (p. 36)
     
  • Intrigue qui se déroule principalement dans un jeu vidéo récréant un univers manga, mais qui comporte des retours à la réalité pour montrer, entre autres, les concepteurs du jeu.

    « Tu as été transportée dans un univers MANGA. Pour revenir chez toi…
    Il te faudra signer ton nom sur une créature de cet univers! » (p. 6)

    « - Notre cobaye! Elle va réaliser sa quête trop vite!
    - Attends… je vais arranger ça! » (p. 27)
     
  • Thèmes dominants de l’univers des bandes dessinées, des Mangas et des jeux vidéo, tels que la quête et la violence.

    « Avant, tu affronteras une série d’épreuves qui testeront ton courage. » (p. 6)

    « 25 pages d’un combat sans merci plus tard… » (p. 7)
     
  • Narration omnisciente dans les phylactères qui contiennent les pensées des personnages, et participante et témoin dans ceux qui contiennent leurs paroles et dans la narration.

    « - Bonjour! Connaissez-vous mes bd?
    - Où est la salle pour Invasion of the Ninja Zombies? » (p. 3)

    « Bon! Une petite pause-coquetterie me changera de tous ces robots… » (p. 13)

    « Récapitulons : après avoir emprunté à mon confrère Thierry une plume japonaise, j’ai été transportée dans un univers manga! […]
    Mon corps a été transformé pour satisfaire aux normes manga, et des caméras volantes me suivent partout! 
    Depuis, je poursuis ma quête pour retrouver mon univers et mon nez pointu! […]
    En chemin, j’ai secouru un petit animal gentil qui... » (p. 21)

Langue

  • Registre surtout familier et quelquefois populaire, propre à la langue parlée par les ados, et registre courant dans les descriptions.

    « Si j’veux pas rester une pitoune manga pour le restant de mes jours...
    J’chuis mieux de trouver une solution non nulle à ce problème! » (p. 7)

    « Maudite violence explicite! Si ça continue...
    j’vais être classée 14 ans et plus! » (p. 11)

    « Un combat! Attaboy! » (p. 22)
     
  • Vocabulaire de la bande dessinée manga et des jeux vidéos approprié au lectorat visé du niveau intermédiaire.

    « Nous vivons reclus pour protéger les œufs de l’arbre de vie!...
    Un jour, ces œufs vont régénérer la Terre polluée! » (p. 25)

    « - Nous sommes LES OTAKU LADIES!
    - Nous suivons votre simulation depuis le tout début! Mon alias est Pravda.
    - Je suis Héléna, spécialiste en débogage!
    - Moi, c’est Médusa experte en réseaux. » (p. 35)
     
  • Procédés syntaxiques variés (p. ex., phrase elliptique, phrase exclamative) et nombreuses onomatopées qui donnent de la vivacité et du rythme à l’action.

    « Enfin un exercice relaxant! » (p. 20)

    « Trop tard! Faut faire avec! » (p. 36)

    « Tuiit Pouêt Onk Pwap Tûût Poon Pouaap Tuiit Pouêt Tûût » (p. 46)
     
  • Vignettes de tailles variées ne se lisant pas toujours dans l’ordre habituel d’une bande dessinée traditionnelle.
  • Dessins en noir et blanc qui permettent de bien visualiser les personnages et de suivre les actions.
  • Polices de caractère variées pour montrer entre autres des cris et des bruits.

Référents culturels

  • Mention du festival Fantasia.

    « Cette BD a été réalisée en hommage aux artisans et organisateurs du festival de films Fantasia qui se tient à Montréal depuis 1996 » (p. 52).
     
  • Photo de Montréal à la page 45.

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à organiser une exposition de livres ou d’art sur la bande dessinée.
  • Inviter les élèves à dresser un parallèle entre le style manga et celui des bandes dessinées traditionnelles comme Astérix ou Lucky Luke.
  • Proposer aux élèves de visionner de vieux films mettant en vedette des monstres comme Godzilla et d’en faire une bande dessinée.

Conseils d'utilisation

  • Préparer les élèves à aborder une bande dessinée où le langage pourrait être offensant.
  • Préparer les élèves à lire une bande dessinée non traditionnelle.
  • Présenter l’univers des bandes dessinées de type manga aux élèves.
  • Consulter le site de l’auteure.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca