Recherche



Le château qui puait trop

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Quand la princesse qui ne se lavait jamais rencontre le prince qui ne se lavait pas davantage, c’est le coup de foudre! Mais le couple pourra-t-il cacher pour toujours à ses enfants que le savon, ça existe? Dans ce conte un peu loufoque, les enfants ont le pouvoir de changer les choses et les autres, en commençant par eux-mêmes.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnages principaux, un couple princier et leurs quatre enfants qui ne se lavent jamais et qui habitent le Château du Cochon Puant.
  • Personnages secondaires, les enfants de la ville qui collaborent avec les grands-parents afin de changer la situation.

    « Comme leurs parents, les enfants ne se lavaient jamais. En fait, ils ne savaient ce qu’était ni un savon, ni une serviette, ni une débarbouillette. Personne, absolument personne, ne voulait approcher du château puant. Même pas les grands-parents… » (p. 9)
     
  • Récit inspiré de contes de fée et qui décrit avec humour et tendresse les gestes posés par des enfants désireux de se faire des amis. Ils apprennent à se laver et ils convainquent leurs parents de changer leur attitude envers la propreté.

    « Ils vidèrent ces huit seaux d’eau dans un grand abreuvoir et, dans ce bain improvisé, ils se lavèrent pour la première fois de leur vie. » (p. 14)

    « Le prince et la princesse aimaient leurs enfants très très fort. Ils acceptèrent donc de faire un effort. Ils firent tout briller, de la cave aux cheminées, et ils rebaptisèrent leur demeure le "Château du Cochon Rose". » (p. 21)

Présentation

  • Caractères noirs sur fond blanc adaptés au lectorat visé.
  • Illustrations sur chaque page, remplies de détails, assombries par des nuages bruns ainsi que par des taches brunes sur la figure et sur les vêtements des personnages, ce qui souligne la puanteur et la tristesse des enfants. Les quelques illustrations aux couleurs plus claires suggèrent la senteur agréable des enfants propres et laissent entrevoir dans le regard des personnages une sensation de bonheur et de bien-être.
  • Mise en page aérée, dont le texte de chaque page est organisé en courts paragraphes.
  • Dimensions : 20,2 cm x 20,2 cm; couverture souple.

Langue

  • Registre courant ponctué d’expressions familières qui rejoignent le lectorat ciblé.

    « Pourtant, les enfants ne lâchèrent pas prise et, à force d’insister, ils finirent par avoir des parents propres de la tête aux pieds. » (p. 21)
     
  • Phrases simples et complexes, conjuguées à l’imparfait et au passé simple, qui caractérisent le conte.

    « Les nouveaux mariés emménagèrent dans un beau château neuf, qui puait déjà. » (p. 7)
     
  • Champ lexical relié aux thèmes de la propreté et de l’amitié, qui correspondent à la réalité affective de l’enfant de cet âge, dans un environnement inspiré par des contes de fée.

    « À partir de ce jour, les parents, ravis de voir leurs enfants entourés d’amis rigoleurs et bruyants, se lavèrent régulièrement. Et cette année-là, le château puant remporta le prix du château le plus odorant. » (p. 22)
     
  • Figures de style et procédés linguistiques variés (p. ex., énumération, onomatopée, exagération, gradation) qui ajoutent de l’humour au texte.

    « La bande gambadait joyeusement vers le château lorsque… Beuhhhrk! les enfants de la ville ne voulurent plus avancer. » (p. 18)

    « - Ça pue, dit l’un.
    - Ça pue trop, dit l’autre.
    - Ça pue énormément, ajouta le plus petit. » (p. 18)
     
  • Séquences descriptives entrecoupées de séquences dialogales qui permettent de faire des liens avec le vécu des enfants.

    « Ils s’amusaient comme des fous. Ils s’éclaboussaient, ils plongeaient, ils flottaient, ils frottaient. "Quelle journée extraordinaire", pensèrent-ils en s’endormant. » (p. 15)

Pistes d'exploitation

  • Inviter les élèves à préparer des affiches qui incitent à adopter de bonnes habitudes d’hygiène à l’école.
  • Inviter les élèves à construire un château et à y ajouter un mécanisme de pont-levis.
  • Inviter les élèves à monter une saynète en incarnant un personnage du récit.

Conseils d'utilisation

  • Inciter les élèves à s’exprimer sur le rejet et la discrimination.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca