Recherche



Coupe et soucoupe à Sudbury

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Lorsque Viviane et Simon arrivent à Sudbury pour participer au Championnat de hockey peewee mixte, ils sont loin de se douter qu’un mystère les attend. La légendaire Coupe Big Nickel a disparu! Tous les indices semblent accuser… des extraterrestres! Nos deux jeunes détectives sauront-ils résoudre cette énigme ou seront-ils blanchis? Et d’où sort cet étrange professeur Tatilovic, hors-jeu dès qu’il s’agit de hockey? Aiguise tes patins et fais un tour de chapeau en découvrant cette troisième aventure de Viviane et Simon.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, soit le narrateur, Simon, et sa sœur Viviane, qui interagissent avec plusieurs personnages secondaires dont le professeur Edgar Tatilovic et les membres de l’équipe de hockey peewee mixte, les Blaireaux d’Ottawa.

    « Je regarde autour de moi. Il n’y a personne d’autre sauf papa, ma grande sœur Viviane et moi, et disons que nul d’entre nous n’est très « resplendissant » en ce moment. Je dirais même qu’on est plutôt dégueu. » (p. 9-10)

    « Edgar est le chercheur en chef de l’Observatoire de neutrinos de Sudbury. » (p. 18) 
     
  • Intrigue remplie de rebondissements inattendus se déroulant à Sudbury et menant à un dénouement heureux.

    « Depuis que nous sommes membres honoraires de la L.O.U.P.E., L’Office Universel des Passionnés d’Enquêtes*, Vivi et moi attendons la chance de mettre à l’œuvre nos talents de détectives. » (p. 34) 

    « Lorsque nous avons remis la Coupe Big Nickel aux organisateurs du Championnat, ils étaient contents au max. » (p. 82) 
     
  • Narrateur participant, Simon, explique avec précision et humour le déroulement des événements tout en suscitant la curiosité des lecteurs d’un chapitre à l’autre.

    « Il n’y a rien au monde que j’aime plus que de donner le premier coup de patin sur la glace juste après que la Zamboni a fait son tour. » (p. 21)

Langue

  • Registre courant enrichi de plusieurs expressions familières et de jeux de mots, représentatifs de l’âge des personnages, ajoutant une note de fraîcheur à la narration et aux dialogues.

    « La batterie de notre vieux bazou a encore fait défaut. » (p. 12)

    « Lorsque je me suis approché de la bande, j’ai donc été hyperdéçu de voir l’équipe adverse déjà sur la glace. Ça, ça me ramollit mes Fruit Loops! » (p. 22)
     
  • Variété de figures de style (p. ex., hyperbole, onomatopée, métaphore, énumération, comparaison) qui permettent d’apprécier le style imagé et humoristique de l’auteure.

    « Grand-maman Anémone nous a promis une surprise et je meurs d’impatience de voir de quoi il s’agit. » (p. 13)

    « Au lieu d’émettre un "ding dong" comme toutes les sonnettes du monde, celle de grand-mère entonne les premières notes de Love Me Tender » (p. 15)

    « Avant que j’aie la chance de répondre, grand-maman Anémone se précipite dans le salon, les joues rouges comme des cerises… » (p. 17)

    « Le centre des Vipères - un gars qui a la carrure d’un réfrigérateur - me fonce dedans. » (p. 25)

    « Bottes, lunettes de sécurité, combinaisons de toile, ceintures et casques protecteur [sic] avec des cache-oreilles. » (p. 65-66)
     
  • Illustrations en noir et blanc qui agrémentent chacun des 14 chapitres et qui permettent de visualiser les descriptions et les explications du récit.
  • Niveau de lisibilité convenant au lectorat ciblé en raison du vocabulaire usuel évocateur des trois sujets abordés, c'est-à-dire le hockey, l’exploitation minière à Sudbury et les extraterrestres.

    « Un des défenseurs capte la rondelle du revers de son bâton et, d’un mouvement sec, la passe à son ailier droit. » (p. 26)

    « - Hé, parlant de nickel, lance Frédéric du tac au tac, saviez-vous que la ville de Sudbury est construite sur un immense gisement de nickel? » (p. 50)

    « C’est aussi lui qui laisse des cercles de froidure dans les stationnements de la ville pour envoyer des signaux aux autres vaisseaux spatiaux. » (p. 73)

Pistes d'exploitation

  • Discuter de la stratégie de l’auteure, qui consiste à réunir, dans un même roman ayant comme titre, Coupe et soucoupe à Sudbury, trois sujets aussi différents que le hockey, la science et les extra-terrestres, et inviter les élèves à composer leur propre récit en trouvant un titre aussi original et accrocheur.
  • Inviter les élèves faisant partie d’une équipe de hockey ou d’un autre sport d’équipe à partager leurs expériences et organiser un match entre les élèves et le personnel enseignant.
  • Inviter les élèves à faire une recherche plus approfondie de la ville de Sudbury en organisant une visite à Dynamic Earth ainsi qu’à l’Observatoire de Neutrinos, ou encore à consulter le site Internet de la ville.

Conseils d'utilisation

  • Encourager les élèves à lire la rubrique Le savais-tu? et les explications sur l’auteure, et l’illustrateur à la fin du roman afin d’en connaître davantage sur les thèmes abordés et pour apporter certaines précisions sur la part de vérité et de fiction dans le roman.
  • Encourager les garçons aussi bien que les filles à la lecture du roman.
  • Inviter les élèves à faire la lecture des deux autres aventures de Viviane et de Simon.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • TFO, Répertoire des ressources éducatives, 4e à 6e année, Série : Justice, moutarde et cornichons, La séparation des pouvoirs.
  • TFO, Répertoire des ressources éducatives, 5e année, Série : Livre ouvert, Le chandail de hockey.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca