Recherche



Un concours dans la classe!

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

C'est moi, Amandine! Notre enseignant, monsieur Martineau, organise un concours dans notre classe… Qui remportera la récompense qui nous fait tous rêver? Thibault le clown, Katia-miss-je-sais-tout, Olivia la fan de mode ou, peut-être… moi, Amandine-en-nougatine?

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal et narratrice, Amandine, fillette dynamique, motivée à gagner le concours de rédaction lancé par son enseignant.

« En réalité, je n’ai même pas de brouillon. Alors, ce soir, j’aurai "du pain sur la planche", comme dit mon papa lorsqu’il a beaucoup de travail.
[…]
Tout comme une recette comporte ingrédients, quantités et étapes, ma rédaction comprendra elle aussi ses propres éléments : début, milieu, fin, majuscules, minuscules, singulier, pluriel, vocabulaire, orthographe, grammaire… » (p. 90-91)

  • Plusieurs personnages secondaires, dont monsieur Martineau, enseignant d’Amandine, qui organise un concours de rédaction dans la classe, les élèves qui participent au concours, madame Hernando, gardienne d’Amandine, qui encourage son idée pour la rédaction, et sa mère qui l’aide à sélectionner un jouet à prix abordable.

« Monsieur Martineau interrompt une nouvelle fois ma rêverie :
- Remettez-moi un devoir bien rédigé. Vocabulaire, orthographe et grammaire seront pris en considération. Et soignez votre calligraphie. D’accord?
- Ouiii! font tous les élèves en chœur.
[…]
- Et ce qui est drôlement sympa, annonce notre enseignant, c’est que l’élève qui soumettra la composition la plus originale se verra décerner une récompense par le Club de rédaction de l’école! » (p. 26-29)

« - Et si j’écrivais à la fois au sujet des personnes qui m’entourent et des délicieuses pâtisseries?
- Cela me paraît être une approche originale, approuve madame Hernando.
- Originale? Super, alors! » (p. 55-56)

« - Oh! Regarde, maman! La collection Shopgurlz!
- Impressionnant! s’étonne maman. Mais sans doute très coûteux…
Nous examinons l’une des boîtes exposées.
[…]
« Je m’écrie :
- Super! C’est ce que je veux!
Maman me montre le prix au dos de l’emballage : 89,99 $
Oh non! C’est beaucoup trop cher! La carte-cadeau que j’ai reçue du Club de rédaction est de 15 $ seulement. » (p. 98-101)

  • Roman à intrigue simple et divertissante, qui traite d’un concours de rédaction dans la classe d’Amandine; schéma narratif particulier (p. ex., prologue, retour en arrière qui suit l’ordre chronologique, retour au présent); sujet familier permettant au lectorat de faire des liens avec son vécu de par les thèmes exploités (p. ex., famille, amis, école, rédaction, concours, littératie financière).

Présentation

  • Illustrations caricaturales en noir et blanc, s'étalant généralement sur pleine page; petites illustrations complémentaires à des endroits variés sur la page, soutenant le lectorat dans la compréhension de l'oeuvre; présence d'un plan de la classe et du texte annoté qu'a rédigé Amandine, contribuant à la vraisemblance de l'histoire.
  • Mise en page aérée; prologue situant le lectorat dans le contexte de l'intrigue à venir, suivi de sept courts chapitres numérotés aux titres accrocheurs; caractères d'écriture noirs sur fond blanc; grande taille de police adaptée au lectorat visé; présence d'une dédicace ainsi que d'illustrations et de descriptions des personnages au début de l'œuvre; renseignements sur l'auteure et premières de couverture des livres de la série Amandine à la fin.
  • Nombreux éléments graphiques (p. ex., tirets, italiques, points de suspension, majuscules, guillemets, parenthèses, puces, caractères stylisés, caractères gras, équations mathématiques) facilitant l'interprétation de l'œuvre.
  • Dimensions : 13 cm x 20 cm; couverture souple.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; emploi de mots fréquents et familiers (p. ex., concours, classe, texte, cahier, tableau blanc); utilisation de mots nouveaux (p. ex., ratures, confiseur, ronchonne, innover, entame, sublimissime), de mots du registre familier (p. ex., m’sieur, sympa) et de mots empruntés à l’anglais (p. ex., fan, looks, top, cool) compréhensibles à l’aide des illustrations et du contexte.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de quelques phrases à construction particulière; utilisation d’une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, interrogative, exclamative, négative, impersonnelle).

« - As-tu compté le nombre de mots? demande ensuite Katia à Olivia.
- Oups! J’ai oublié! s’exclame Olivia en plaquant une main sur sa bouche.
Katia esquisse un sourire malicieux.
- Il t’en faut un minimum de 250, soupire Liang qui vient d’arriver.
La classe se remplit à vue d’œil. Notre enseignant fait son entrée dans la salle.
- Bonjour, tout le monde! Quelle belle journée printanière!
- Bonjour, monsieur Martineau! disons-nous en chœur.
La cloche retentit.
Chacun regagne sa chaise. Moi, je prends ma place entre Justine et Liang. Cette dernière, coudes sur la table, grommelle :
- C’est looong, 250 mots. Et qu’est-ce que ça veut dire "être original"?
Ne pas copier le texte de son grand frère? Je n’ai pas de grand frère. Ni de grande sœur, d’ailleurs. » (p. 41-43)

  • Nombreux procédés stylistiques (p. ex., interjection, expression imagée, métaphore, personnification, onomatopée, comparaison, énumération) et quelques procédés poétiques (p. ex., rime, assonance) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« - Ooooh! faisons-nous, agréablement surpris. » (p. 29)

« Je me creuse la cervelle. » (p. 54)

« Soudain, j’ai un éclair de génie! » (p. 55)

« Dans ma tête, des religieuses au chocolat, toutes dodues dans leurs robes bouffantes, dansent autour de moi. Elles tourbillonnent avec leurs jolies collerettes. Elles portent même des lunettes! C’est la ronde des nonnettes! Elles tournent en rond au son des ronrons de mon bedon! » (p. 57-59)

« Le récepteur collé contre l’oreille, j’écoute.
Ça sonne. Tuuut! … Tuuut! … Tuuut! » (p. 63)

« Quant à Thibault, déjà très proche de la table de monsieur Martineau, il allonge son cou comme une girafe pour être le premier à savoir ce que contient la petite valise. » (p. 81-82)

« Poupées, bicyclettes, accessoires de sport, matériel artistique, instruments de musique, jeux de construction, jeux électroniques… il y a tout ce qu’on aime ici! » (p. 97)

  • Prédominance de séquences dialoguées, parfois injectées de brins d’humour, qui précisent certains éléments portant sur la rédaction et révèlent les émotions des personnages; séquences descriptives qui précisent le temps et le lieu de l’action, et aident à s’immiscer dans l’esprit de la narratrice.

« - … Les noms propres commencent aussi par une majuscule.
[…]
- Et les noms sales, m’sieur?
Les élèves éclatent de rire tandis que monsieur Martineau secoue la tête en réprimant un sourire.
- On dit noms communs, corrige Chloé. Les noms sales, ça n’existe pas.
- Si, ça existe! réplique Vincent. Mais on ne les voit pas, car ils sont tellement sales qu’on doit les nettoyer avec une gomme! » (p. 15-16)

« - J’ai mis une majuscule au début de chaque phrase et un point à la fin, continue Olivia. Je me suis rappelée de mettre une introduction et une conclusion aussi. » (p. 33-34)

« - Larousse? demande Katia, qui vient de se joindre à nous.
- C’est un dictionnaire, précise Chloé.
- Je SAIS ce que c’est! riposte Katia agacée. Il y en a un chez moi!
- Mais chez toi, ça s’appelle Lablonde et pas Larousse! plaisante Thibault. » (p. 39-40)

« Lorsque monsieur Martineau fait son entrée dans notre local, le mercredi 5 avril, il a un sourire fendu d’une oreille à l’autre. » (p. 79)

« Marchant dans les pas de maman aux Galeries Piccadilly, je repasse dans ma tête le moment miraculeux que j’ai vécu hier, à l’école. Oui!
Ce moment où monsieur Martineau a annoncé à toute la classe que j’étais la gagnante de la carte-cadeau! Quelle merveilleuse sensation! » (p. 93-94)

Référents culturels

  • Référence à divers desserts de la cuisine française (p. ex., chou à la crème, saint-honoré, éclair).
  • Référence au dictionnaire Larousse.
  • Mention du sud de la France.

Pistes d'exploitation

  • Animer une discussion sur l'importance des animaux de compagnie dans les familles, puis suggérer aux élèves de rédiger un court texte intitulé « Les personnes et les animaux qui m'entourent ». Les inviter à lire leur texte devant le groupe-classe.
  • Relire en groupe-classe la rédaction d'Olivia (p. 34-35) et celle d'Amandine (p. 108-109). Demander aux élèves, réunis en équipes, de comparer les deux textes en précisant en quoi ils se ressemblent et en quoi ils diffèrent, puis de choisir celui qu'ils préfèrent. Animer une mise en commun afin de permettre aux équipes de faire part de leurs commentaires au groupe-classe.
  • Proposer aux élèves de s'imaginer être la gagnante ou le gagnant d'un concours et de recevoir une carte-cadeau d'une valeur de 25 $. Leur demander de trouver, dans des circulaires mis à leur disposition, trois possibilités d'achat (p. ex., un jouet de 25 $, deux jouets de 12,50 $ chacun, un jouet de 15 $ et l'autre de 10 $). Les inviter à présenter leurs trouvailles au groupe-classe.
  • Relire avec les élèves la description aux pages 76 et 77, puis leur suggérer de dessiner l'une des images qui défilent dans la tête d'Amandine lorsqu'elle s'endort. Les inviter à afficher leur dessin dans la salle de classe.

Conseils d'utilisation

  • Inviter les élèves à lire d'autres romans de Diya Lim, tels que Amandine adore la cuisine, Amandine adore la galette des Rois!, Amandine - Le gâteau de mariage et Amandine - La limonade rose, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 3e année, Il était deux fois - Livret d'histoires à compléter.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 4e année, Série : Les fondamentaux, Entrer dans l'écrit le texte.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca