Recherche



Zizanie dans l'armoire

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Dans un chalet aux meubles datant de la première moitié du 20e siècle, une petite nappe de dentelle, crochetée à la main, est déposée sur la tablette d'un couvre-lit de satin tout gonflé d'ouate et d'orgueil. Napie, douce et gentille, tente de résister à l'intimidation exercée par monsieur DuVêt. Il s'ensuit une aventure amusante où les péripéties vécues par les deux personnages donnent lieu à un virage de situation aussi imprévu que rigolo.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, Napie, petite nappe de dentelle douce et gentille, et monsieur Duvêt, couvre-lit arrogant, qui intimide Napie en l’abaissant pour rehausser sa propre valeur.

« La petite nappe offre un lumineux sourire au couvre-lit à moitié endormi. Elle annonce de sa voix chantante :
- Bonjour, je m’appelle Napie; et toi?
L’autre ne répond pas. Il la regarde d’un air dédaigneux.
Après quelques minutes, il déclare :
- Je me nomme monsieur DuVêt. Ne sais-tu pas qu’il est impoli de tutoyer un patriarche comme moi?
- Excusez, monsieur DuVêt, se repent-elle, toute penaude.
Puis, elle se tait. Quelques instants plus tard, il l’avertit sur un ton grognon :
- Ici, c’est moi qui fais la loi. Je suis le doyen et l’habitant le plus précieux de cette armoire. On m’utilise seulement dans les grandes occasions. » (p. 4-6)

  • Personnages secondaires, la maîtresse de maison qui s’occupe de la nappe et du couvre-lit et le grand-père qui passe une nuit sous le couvre-lit, faisant passer à monsieur DuVêt des moments désagréables.

« Sur ce, la maîtresse de maison dépose la nappe sur une chaise, prend monsieur DuVêt et l’étend soigneusement sur le lit moelleux. Puis, elle attrape Napie et se dirige vers la salle à manger.
On entend l’autre rire. "AH! AH! AH!"
Mais il ne sait pas que le vieux grand-père leur rend visite en fin de semaine, et que ce soir il dormira dans le lit des maîtres. Monsieur DuVêt sera donc bombardé de ronflements – "RRRRRRRRON, PCHI RRRRRRRRON, PCHI" – et entendra quelques coups de canon nauséabonds… "PROUT, PROUT! BOUM! PROUT, PROUT! BOUM! " » (p. 18)

  • Récit dans lequel la douceur d’une nappe fragile vainc la malfaisance d’un couvre-lit orgueilleux; intrigue divertissante qui se termine de façon inattendue; sujets familiers (p. ex., intimidation, discorde, orgueil, jalousie) permettant au lectorat visé de faire des liens avec son vécu.

« - Hi hi hi! Recouvrir la table… c’est un rôle de seconde classe, ça, ricane l’effronté.
Napie essaie de toutes ses forces de ne pas se mettre en colère. Mais elle ne peut s’empêcher de répondre :
- Mon emploi est aussi important que le vôtre! Quand une table est décorée d’une belle nappe, le repas devient beaucoup plus appétissant, et l’atmosphère plus joyeuse. » (p. 10-13)

« - En passant, "la belle crochetée", le vent sera frisquet ce soir. Les propriétaires auront assurément besoin de ma chaleur. Je serai beaucoup plus utile que toi. Tu es pleine de trous… » (p. 17)

« Le couvre-lit observe attentivement les gestes de la maîtresse de maison. Le cœur rempli de tristesse, il se rend compte que la petite reçoit beaucoup plus de tendresse que lui.
Il pend de toute sa pesanteur, en frissonnant, silencieux et jaloux. » (p. 31)

« Monsieur DuVêt, découragé de se voir imposer de nouveau le cauchemar du tordeur de la machine à laver, pleure, se lamente et lance de toutes ses forces un cri venant du cœur :
"JE VOUDRAIS ÊTRE…
UNE NAPPE DE DENTELLE!" » (p. 35)

Présentation

  • Illustrations dominantes à style caricatural, qui occupent pleine page et débordent généralement sur la page adjacente; scènes aux couleurs douces et nuancées reliées directement au texte; visuel récurrent du visage souriant d'une fillette sur la nappe de dentelle, accentuant la gentillesse de Napie; présence d'éléments visuels (p. ex., étiquette pour le couvre-lit, noms de quelques produits de lavage, nom de marque de la laveuse) qui ajoutent de la vraisemblance à l'histoire.
  • Mise en page aérée; texte de 6 à 15 lignes, disposé harmonieusement à des endroits variés, tantôt sur la page de droite, tantôt sur la page de gauche; caractères d'écriture généralement noirs sur fond blanc ou coloré; citation et remerciements de l'auteure ainsi qu'une dédicace de l'illustratrice au début de l'œuvre.
  • Présence d'éléments graphiques (p. ex., tirets, points de suspension, deux-points, majuscules, italiques, guillemets) facilitant l'interprétation de l'œuvre.
  • Dimensions : 21 cm x 28 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant; prédominance de mots fréquents et familiers (p. ex., nappe, table, armoire, corde à linge); emploi de mots nouveaux reliés à la thématique de l’œuvre (p. ex., dédaigneux, patriarche, doyen, orgueilleux, bougonnant), permettant au lectorat d’enrichir son vocabulaire.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de quelques phrases à construction particulière; phrases généralement longues; utilisation d’une variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, exclamative, interrogative, impérative, négative, passive) favorisant une lecture dynamique.

« - De quel droit viens-tu envahir mon espace?
- On m’a déposée là, tout simplement. J’arrive de la corde à linge. Sentez l’arôme du bon air frais!
- La corde à linge… Tu crois m’impressionner? Moi, un sachet de pure lavande caché entre mes plis me parfume. Et tu sauras que la lavande est beaucoup plus odorante que la corde à linge!
À son tour, la nappe ne répond pas. Elle ne veut pas se disputer avec l’orgueilleux individu. » (p. 8)

« Napie se dit qu’il doit être malheureux pour se comporter ainsi.
Tout à coup, elle remarque des épingles de bois qui commencent à céder sous le poids de son compagnon d’infortune. Elle craint le pire et lui crie "ATTENTION!"... Mais vlan! le vent taquin tourbillonne en rafale et ça y est! Le malchanceux est projeté dans les airs. Il se retrouve à plat ventre, encore mouillé, dans le coin du potager. C’est la catastrophe! » (p. 32)

  • Divers procédés stylistiques (p. ex., personnification, expression imagée, répétition, interjection, métaphore, onomatopée) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« - Dis donc, tu prends trop de place. J’ai besoin de toute la tablette pour m’étendre et me reposer. Allez… ouste! Fais de l’air, ordonne le déplaisant monsieur DuVêt.
La nappe se tasse, se tasse encore, jusqu’au bord, pour éviter l’arrogant personnage qui s’étire, s’étire sans cesse en bougonnant.
- Aïe! Arrêtez! Si vous continuez comme ça, je vais basculer! Je serai toute sale… Je ne pourrai pas recouvrir la table ce soir.» (p. 10) 

« D’autre part, savez-vous qu’il n’existe pas beaucoup de nappes comme moi, travaillées point par point par des doigts de fée? » (p. 13)

« Eh oui! Un geste malhabile de l’homme et SPLATCH! le couvre-lit a été souillé d’une grande flaque rouge. Sur son beau satin bleu pâle! » (p. 24)

  • Séquences descriptives permettant de comprendre la suite des événements et de se situer dans le temps et le lieu de l’action; séquences dialoguées qui révèlent les traits de caractère des personnages et aident à comprendre les relations entre eux.

« Lundi matin, au bord du lac, espiègle sous la brise légère, Napie se balance sur la corde à linge. Elle est d’une propreté impeccable. Le soleil chatouille toutes ses fibres, l’imprègne des odeurs de l’air parfumé de la campagne. » (p. 21)

« Soudain, au bout du terrain, la nappe aperçoit le couvre-lit grincheux… suspendu!
Elle est prête à lui pardonner son attitude désobligeante.
- Bonjour, monsieur DuVêt, lance-t-elle de sa voix cristalline.
Il l’entend à peine. Ses oreilles sont pleines d’eau.
- Quelqu’un m’appelle? dit-il en s’étirant le cou.
- Oui. C’est moi, Napie. Il fait beau ce matin, n’est-ce pas? Même si l’air est un peu frais… surtout quand on est trempé…
Il ne bronche pas.
Elle reprend :
- Vous avez passé une agréable fin de semaine, monsieur DuVêt? Avez-vous enveloppé les maîtres entre vos plis dodus?
C’est la question qu’il ne fallait pas poser. Il se fâche et répond d’un ton sec :
- Si au moins le grand-père n’avait pas apporté son verre de jus de canneberge au lit! » (p. 23-24)

Pistes d'exploitation

  • Avant la lecture, demander à un ou une élève de lire à voix haute le résumé sur la quatrième de couverture du récit. Inviter les élèves à observer l'illustration sur la première de couverture, puis à prédire la situation finale. Noter les prédictions sur une grande feuille, puis les vérifier en groupe-classe après la lecture.
  • Écrire, sur des bandes de papier, les adjectifs qui décrivent le mauvais caractère de monsieur DuVêt (p. ex., orgueilleux, effronté, jaloux), puis les découper en syllabes. Distribuer aux élèves, regroupés en dyades, quelques ensembles de syllabes et leur demander de reconstituer les mots. Animer une mise en commun afin de dresser la liste de mots, puis les ajouter au mur de mots.
  • Proposer aux élèves de produire une affiche indiquant des moyens à prendre pour contrer l'intimidation (p. ex., en parler à un adulte, dire à la personne qu'on n'aime pas ce qu'elle fait). Exposer les affiches à divers endroits dans l'école.
  • Assigner aux élèves, regroupés en dyades, une séquence dialoguée dans laquelle monsieur DuVêt intimide Napie, puis leur demander de rédiger une note destinée à l'intimidateur, lui précisant des raisons pour lesquelles ses paroles sont blessantes. Les inviter à faire part de leurs commentaires au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Présenter ou revoir les caractéristiques de l'affiche afin d'en faciliter la production.
  • Expliquer aux élèves que l'intimidation peut être physique (p. ex., frapper, pousser, trébucher, tirer les cheveux) ou verbale (p. ex., insulter, menacer, ridiculiser). Discuter avec eux de l'importance d'apprécier l'unicité de chaque personne et de contrer l'intimidation.
  • Mettre à la disposition des élèves d'autres récits traitant de l'intimidation, tels que Léon la cible, Kimmy la lune et Zébulus, le petit zèbre triste, dont les fiches descriptives se trouvent dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, Te moque pas de moi!
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, Maternelle à 9e année, Vidéos Vubble, Le harcèlement scolaire : se moquer.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 8e année, Vidéos Vubble, Le harcèlement scolaire : mauvaises influences.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca