Recherche



Afghanistan

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Un jeune immigrant, Jim, attend Axelle, qu'il n'a pas revue depuis leur merveilleuse « nuit des étoiles ». Il est déterminé à quitter la médiocrité du « Quilles Magic Bowling » de son père dont il nettoie les planchers aux petites heures du matin, et vient de s'enrôler dans l'armée.

Axelle arrive, enceinte de huit mois. Elle est d'abord froide et méprisante envers Jim. Mais elle se débat contre les sentiments qu'elle éprouve pour lui…

Dans une vieille salle de quilles au décor quétaine, les deux adolescents auront une toute petite heure pour faire accepter à l'autre son rêve d'avenir. Une heure au cours de laquelle détermination, intelligence, tendresse et humour seront au rendez-vous.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, dont Axelle, adolescente âgée de dix-sept ans, enceinte de huit mois, pour qui l’armée représente la meilleure façon de s’épanouir et d’avancer dans la vie, et Jim, immigrant âgé de dix-huit ans et père de l’enfant que porte Axelle, qui vient de s’enrôler dans l’armée canadienne.

« AXELLE
… Quand j’ai compris que j’étais enceinte… J’allais avoir dix-huit ans, je n’avais plus besoin de la signature de ma mère, j’étais prête. Tu sais ce que j’ai fait? J’ai appelé un recruteur. » (p. 34)

« AXELLE
… J’ai un plan. Depuis toujours, c’est le même. […] Je veux une carrière militaire. » (p. 57)

« JIM
Oui, mais regarde!
Montrant ses bottes d’armée.
Je pars aujourd’hui! J’ai changé de plan! Je ne veux plus être simplement heureux, je veux… (Cherchant.) Comment tu m’avais dit ça? (Jouant.) "Devenir un actif militaire pour aider les éléments sociétaires"? » (p. 58-59)

  • Pièce de théâtre en un acte mettant en scène Axelle et Jim qui passent une dernière heure ensemble avant que ce dernier parte pour l’armée; sujets sérieux (p. ex., enrôlement dans l’armée, grossesse à l’adolescence, guerre, immigration, quête du bonheur) aptes à intéresser le lectorat visé et à susciter beaucoup de réflexion et de discussion.

« AXELLE
… Écoute, Jim, j’ai eu dix-sept heures… vraiment belles. Mais ce n’est pas ce que je veux. Je veux une carrière militaire. » (p. 28)

« JIM
N’en revenant toujours pas.
Avec un bébé dans le ventre? Avec mon bébé dans le ventre? Tu voulais aller te faire tuer en Afghanistan?
[…]
Si ta vie à toi ne compte pas… ce n’est pas juste pour le bébé…

AXELLE
Le corrigeant.
Le fœtus.

JIM
Le fœtus bébé qui n’a pas demandé la guerre...

AXELLE
Oui, mais moi, je n’avais pas demandé le bébé. » (p. 35-36)

« AXELLE
… As-tu déjà vu les pubs des Forces armées? Les anciennes, qui disaient "Si la vie vous intéresse"? C’est la vie qui compte! Puis tous ces soldats qui sauvent les vieux et les enfants? "Combattre la peur, le chaos, la détresse"! C’est dans la pub! Et tous ces soldats qui se battent pour un monde meilleur, même s’ils ont peur? C’est toi qui as la chance d’être enrôlé… » (p. 43)

« JIM
C’est ça la recette pour qu’on soit heureux… tous les trois…
[…]

AXELLE
Tu veux m’épouser? C’est ce que tu veux?

JIM
Oui! » (p. 66-67)

« JIM
… Axelle, mes parents et moi, on n’est pas venus ici pour des raisons d’argent. […] On est partis, à cause de la guerre! » (p. 75)

  • Retours en arrière assez fréquents, permettant de mieux comprendre l’état d’âme des personnages ainsi que la relation entre eux.

« JIM
Poursuivant.
Bon. J’ai essayé de te téléphoner, et essayé encore, et tu ne m’as jamais répondu. Alors tu sais ce que j’ai fait? J’ai repensé à tout ce que tu m’avais dit, j’ai trouvé le site Web de l’armée, j’ai chatté en direct avec un recruteur, puis j’ai rempli le formulaire. » (p. 28-29)

« JIM
Sans l’écouter.
Ah. C’était vers huit heures, huit heures et demie, juste avant la fermeture des magasins. […] Elle m’a raconté que… (Sans terminer.) Quand j’ai appris ça! Quand ta copine "Tari"… euh… Tari-Mara… elle m’a dit que… que j’étais… l’heureux papa… de ton fœtus… » (p. 42)

« AXELLE
… Je voulais voir… la vie de ma mère. (Émotive.) Pourquoi tu penses que j’avais bu? Ça ne m’arrive jamais! Une mère alcoolique, si tu crois que ça donne envie de boire…! C’est le contraire! Mais ce soir-là, avant de partir se soûler au bar, elle m’a encore dit une vacherie… Et j’ai pensé : "Je suis la fille de ma mère." » (p. 62-63)

  • Plusieurs touches d’humour qui divertissent le lectorat, tout en allégeant le dialogue conflictuel entre les personnages.

« AXELLE
Souriant, en le regardant dans les yeux.
En Afghanistan, un terroriste va mettre des explosifs dans ta soupe quand tu auras le dos tourné.

JIM
À la blague.
Le spécial du jour : "Kaboum!"

AXELLE
Kaboum à Kaboul, la capitale.
Jim rit. Axelle sourit franchement.
Jim le cuisinier, tué en Afghanistan par un terroriste mal-aimé par sa mère. » (p. 24-25)

« JIM
Comment tu vas faire pour monter dans un tank?

AXELLE
Je vais faire passer mes pieds, puis le reste.

JIM
As-tu seulement vu la grosseur du reste?

AXELLE
Quand je rentre le ventre, j’ai l’air plus mince. Regarde…
Axelle rentre le ventre.
[…]
JIM
Entre le ventre rentré et le ventre sorti, il y a zéro de différence. » (p. 38-39)

  • Divers éléments graphiques (p. ex., italiques, deux-points, guillemets, tirets, points de suspension) qui facilitent l’interprétation de l’œuvre.

« AXELLE
Énervée
Oui, non, peut-être. Avant-hier, si tu veux. Tu as dit : "Je serai aux quilles." » (p. 9)

« JIM
Que les filles soldats – les soldates? elles sont… C’est dur à expliquer, à quoi ça ressemble, une soldate. » (p. 39)

  • Mise en page aérée; renseignements relatifs à la création de la pièce de théâtre et description des personnages principaux au début de l’œuvre.

Langue

  • Registre de langue courant dans l’ensemble de l’œuvre; utilisation de quelques mots et expressions des registres familier et populaire (p. ex., quétaine, barres de chocolat, chips, my space, tanks) contribuant à la vraisemblance de l’œuvre.

« AXELLE
C’est le message que tu as donné à ma mère, non? "J’ai des choses importantes à lui dire! Il faut que je lui parle! C’est urgent! Parce que je dois bientôt quitter le pays! Après ça, je serai peut-être mort!"

JIM
Se souvenant en riant.
Ah oui, j’ai dit ça… J’ai peut-être un peu exagéré. Je ne vais pas mourir… pas tout de suite, quand même. Un jour. Dans très longtemps. (Après réflexion.) Alors, les ultimatums, ça marche avec toi. Je vais essayer de me souvenir de ça. » (p. 10)

  • Nombreuses didascalies précisant les gestes et les sentiments des personnages et contribuant à la compréhension de l’œuvre.

« AXELLE
Montrant son ventre.
Ma mémoire, elle est ici.

JIM
Montrant son cœur.
Moi, j’aurais voulu que tu te souviennes de moi, ici… » (p. 41)

« Axelle sourit malgré elle. Jim lui tourne le dos, regarde discrètement sa montre avec inquiétude, tout en continuant à rire. » (p. 44)

« JIM
Doucement.
C’est acceptable.
Ils s’embrassent longuement, avec beaucoup de tendresse. » (p. 60)

  • Prédominance de phrases exclamatives et interrogatives traduisant les émotions des personnages et favorisant une lecture dynamique; abondance de phrases courtes rendant le dialogue vraisemblable.

« JIM
Mais c’est mon bébé!

AXELLE
Plus maintenant. C’est le bébé d’un vieux couple riche de quarante ans.

JIM
Comment tu sais ça? Tu les as rencontrés?!

AXELLE
Hésitant
Quelqu’un me l’a dit…

JIM
Qui ça quelqu’un?

AXELLE
Laisse faire, ce n’est pas important. C’est des détails, tout ça.

JIM
Tu as donné mon bébé? Ou bien tu l’as vendu, peut-être? Ou bien tu l’as loué, puis tu reviendras le chercher dans vingt ans, quand tu seras prête à être heureuse? Mon bébé… Tu as donné mon bébé à des inconnus!

AXELLE
Pour te dire la vérité, l’inconnu, c’est toi. J’ai dit que le fœtus était de père inconnu.

JIM
Comment tu peux dire ça? Je ne suis pas un inconnu! Tu me connais! Je suis ici! Tu sais où me trouver! Tout le monde me connaît dans le quartier!

AXELLE
Écoute… Arrête. C’est trop tard. » (p. 70-71)

  • Plusieurs figures de style (p. ex., personnification, répétition, métaphore, hyperbole, énumération, comparaison, antithèse) qui enrichissent le texte et agrémentent la lecture.

« JIM
Je m’excuse. C’est tellement tôt! On dirait que les mots dorment encore dans ma bouche. » (p. 10)

« AXELLE
Durement.
Ton nouveau pays, maintenant, c’est le Canada. Tu t’es fait recruter par ton nouveau pays, le Canada. Tu vas te faire tuer pour ton nouveau pays, le Canada. » (p. 19)

« JIM
… Après la nuit des étoiles, ça m’a pris des mois avant de comprendre ce que je ne voulais pas. » (p. 23-24)

« JIM
… Et puis je t’ai presque oubliée… (En exagérant beaucoup.) Même si j’avais le cœur cassé en petites miettes. Torpillé. Éclaté. Explosé. » (p. 41-42)

« JIM
Tu es trop… trop disciplinée. Tu n’es pas obligée de te tenir si droite – comme une planche à pain…» (p. 68)

« AXELLE
Toi, tu as été élevé dans du coton. Moi, j’ai été élevée dans du fil de fer. » (p. 75)

Référents culturels

  • Mention de quelques villes du Québec : Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby.

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, réunis en équipes, d'imaginer un dénouement et une situation finale différents pour la pièce de théâtre, puis de les présenter au groupe-classe à l'aide d'une mise en scène. Encourager les membres de l'auditoire à commenter les présentations.
  • Inviter les élèves à participer à une table ronde sur le sujet suivant : Décision d'Axelle et de Jim de s'enrôler dans l'armée : un choix réfléchi ou une façon de fuir son quotidien
  • Demander aux élèves de rédiger, de façon spontanée, un court texte pour exprimer leur opinion au sujet d'un des énoncés suivants :

a) Selon Jim, quand Axelle sera vieille, seule et triste, elle pensera au mauvais choix qu'elle a fait en donnant son enfant en adoption.
b) Selon Axelle, sa grossesse ne devrait pas l'empêcher de s'enrôler dans l'armée.
c) Selon Axelle, le seul droit que Jim a sur son bébé, c'est de lui dire au revoir.
d) Selon Jim, la recette pour le bonheur, c'est que lui et Axelle se marient, puis élèvent le bébé ensemble.
Inviter les élèves ayant choisi le même énoncé à se regrouper, puis à faire part de leur opinion aux membres de leur groupe.

  • Suggérer aux élèves, regroupés en dyades, de trouver dans Internet une ancienne publicité et une publicité récente (p. ex., vidéo, affiche) des Forces armées canadiennes. Leur demander de comparer les deux publicités, puis de concevoir une présentation multimédia pour faire part de leur travail au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, discuter avec les élèves des sujets délicats abordés dans la pièce de théâtre (p. ex., guerre, immigration, grossesse chez les adolescentes), selon le contexte dans lequel sont présentés les deux personnages.
  • Discuter avec les élèves de la présence des Forces armées canadiennes en Afghanistan (2001-2014).
  • Présenter ou revoir les caractéristiques de la table ronde afin d'en faciliter le déroulement.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 9e à 12e année, Série : Ecce Homo, La guerre.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 11e et 12e année, Série : Parcours réussi, Nelofer Pazira.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 9e à 12e année, Série : Identité 2.0, La famille immigrante.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 9e à 12e année, Série : Vivre ici, divers épisodes.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 9e à 12e année, Série : Coup de théâtre, divers épisodes.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca